Glossary: concepts and abbreviations


Click on the first letter in Key word

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


A

 

Acalculie.  Voir Dyscalculie.

ADHD. Attention Deficit Hyperactivity Disorder : syndrome d’hyperactivité et de déficit de l’attention. Syndrome lié à des problèmes de l’apprentissage et du comportement. Caractérisé par la difficulté à maintenir l’attention, un comportement impulsif (exemple : parler sans y être invité) et souvent l’hyperactivité.

Alzheimer (maladie d'). Maladie dégénérative progressive du cerveau associée au vieillissement, caractérisée par une atrophie cérébrale diffuse, des lésions distinctives appelées plaques séniles et des amas de fibres anormales (dégénérescence neurofibrillaire). Les processus cognitifs de la mémoire et de l’attention sont affectés.

Amygdale. Partie du cerveau impliquée dans les émotions, l’apprentissage émotionnel et la mémoire. Chacun des deux hémisphères contient une amygdale en forme d’amande, localisée dans les profondeurs du cerveau, près de la surface interne de chacun des lobes temporaux.

Apolipoprotéine E. Ou « apoE ». Étudiée depuis plusieurs années en raison de son implication dans les maladies cardio-vasculaires. On a récemment découvert que l’un des allèles (facteurs génétiques) du gène de l’apoE (e4) était un facteur de risque associé à la maladie d’Alzheimer.

Apprentissage (Science de l’).  Terme tentant de désigner et de définir le type de recherche qui devient possible lorsque la neuroscience cognitive rejoint la recherche et la pratique dans le domaine de l’éducation.

Apprentissage attendant de recevoir de l’expérience.  Propriété d’un système neural fonctionnel dans lequel le développement du système a évolué jusqu’à dépendre de façon critique d’entrées environnementales stables plus ou moins semblables pour tous les membres d’une espèce (par exemple : la stimulation des deux yeux chez le nouveau-né durant le développement des colonnes de dominance oculaire). On pense que cette propriété est opératoire au début de la vie.

Apprentissage dépendant de l’expérience. Propriété d’un système neural fonctionnel dans lequel des variations de l’expérience entraînent des variations dans les fonctions, propriété pouvant perdurer pendant toute la vie.

Top


B

Top


C

Cerveau droit. Terme de profane basé sur la conception erronée selon laquelle les processus mentaux supérieurs sont strictement divisés et se produisent indépendamment dans les deux parties du cerveau. Découle probablement d’exagérations de découvertes spécifiques sur certaines spécialisations de l’hémisphère droit dans des domaines limités.

Cerveau gauche. Terme de profane basé sur la conception erronée selon laquelle les processus mentaux supérieurs sont strictement divisés et se produisent indépendamment dans les deux parties du cerveau. Découle probablement d’exagérations de découvertes spécifiques sur certaines spécialisations de l’hémisphère gauche, tels que les systèmes neuraux contrôlant la parole.

Cervelet. Partie du cerveau située derrière et en dessous des hémisphères principaux, impliquée dans la régulation des mouvements.

Choline. Substance chimique nécessaire à la synthèse de l’acétylcholine, un neurotransmetteur nécessaire au stockage mémoriel et au contrôle musculaire.

Cholinergiques (Systèmes ).  Ou systèmes de l’acétylcholine. Systèmes dans lesquels est présente l’acétylcholine, se trouvant aux jonctions neuromusculaires des neurones moteurs et du cerveau. La perte des neurones à acétylcholine est un facteur contribuant à la maladie d’Alzheimer.

Cognition.  Opération mentale incluant tous les aspects de la perception, de la pensée, de l’apprentissage et de la mémoire.

Cognitive (Neuroscience ).  Étude et développement de la recherche sur le cerveau et les processus mentaux, ayant pour but l’investigation des fondements psychologiques, analytiques et neuroscientifiques de la cognition.

Cognitive (Science ).  Étude des processus mentaux. Science interdisciplinaire s’inspirant de plusieurs domaines dont la neuroscience, la psychologie, la philosophie, l’informatique, l’intelligence artificielle et la linguistique. Le but de la science cognitive est de développer des modèles permettant d’expliquer la cognition humaine – la perception, la pensée et l’apprentissage.

Cortex cérébral Couche externe du cerveau.

Top


D

Décodage.  Processus élémentaire de l’apprentissage des systèmes d’écriture alphabétiques (par exemple : l’anglais, l’espagnol, l’allemand ou l’italien), dans lequel on déchiffre les mots inconnus en associant leurs lettres aux sons correspondants.

Démence sénile.  État de détérioration des processus mentaux, caractérisé par un net déclin du niveau intellectuel du sujet et souvent par une apathie émotionnelle marquée. La maladie d’Alzheimer est une forme de démence sénile.

Densité synaptique.  Voir Synaptique (Densité ).

Dépression.  Diminution de la vitalité ou de l’activité fonctionnelle ; état d’une personne dont la vitalité physique ou mentale est en dessous de la normale.

Dyslexia. A disorder manifested by difficulty in learning to read despite conventional instruction, adequate intelligence, and socio-cultural opportunity.

Dyscalculie.  Ou acalculie. Désordre se manifestant par des difficultés dans la réalisation de calculs arithmétiques simples en dépit d’une instruction normale, d’une intelligence adéquate et de conditions socioculturelles non défavorables.

Dyslexie.  Désordre se manifestant par des difficultés dans l’apprentissage de la lecture en dépit d’une instruction normale, d’une intelligence adéquate et de conditions socioculturelles non défavorables.


Top


E

EEG.  Électroencéphalogramme. Mesure de l’activité électrique du cerveau au moyen d’électrodes. L’EEG s’obtient à partir de capteurs placés à divers endroits du cuir chevelu, sensibles à l’activité globale de populations de neurones situés dans une région donnée du cerveau.

Élagage synaptique. Voir Synaptique (Élagage ).

Épilepsie.  Désordre nerveux chronique chez l’être humain, entraînant des convulsions d’une gravité variable accompagnées de pertes de conscience ; l’épilepsie implique des altérations de la conscience et des mouvements, dont l’origine est soit une déficience congénitale, soit une lésion cérébrale produite par une tumeur, une blessure, des agents toxiques ou des troubles glandulaires.

ERP.  Event-Related Potentials : voir Potentiels évoqués.

Top


F

Top 


G

Gyrus.  Circonvolutions du cortex, dont chacune a reçu une appellation distinctive.

Gyrus angulaire.  Zone du cortex dans le lobe pariétal, associée au traitement de la structure sonore du langage et à la lecture.

Gyrus fusiforme.  Région du cortex courant le long de la surface ventrale (inférieure) des lobes occipitaux temporaux, associée aux processus visuels. On déduit de l’activité fonctionnelle de cette zone qu’elle est spécialisée dans la reconnaissance visuelle des visages et dans la forme visuelle des mots.

Top


H

Hémisphère (cérébral).  Chacune des deux parties du cerveau. On parle de l’hémisphère droit et de l’hémisphère gauche.

Hippocampe.  Structure du système limbique impliquée dans la mémoire et la représentation spatiale. Cette partie du cerveau joue également un rôle important dans le traitement et le stockage de la mémoire à long terme.

Top


I

Image mentale.  Ou visualisation. Les images mentales sont créées par le cerveau à partir des souvenirs, de l’imagination ou d’un mélange des deux. On a émis l’hypothèse que les zones du cerveau responsables de la perception étaient également impliquées dans ce processus.

Imagerie fonctionnelle.  Ensemble de techniques de mesure dont le but est d’extraire des informations quantitatives relatives aux fonctions physiologiques.

Intelligence émotionnelle.  Parfois appelée quotient émotionnel (QE). Les individus dotés d’intelligence émotionnelle sont capables de considérer autrui avec compassion et empathie, ont des capacités sociales développées et utilisent leur conscience émotionnelle pour déterminer leurs actes et leur comportement. Ce terme a été forgé en 1990.

Intelligences multiples.  Terme forgé à l’origine afin d’expliquer plus complètement les méthodes différentes, mais d’importance égale, employées dans le traitement de l’environnement.

IRM.  Imagerie par résonance magnétique. Technique non invasive utilisée pour créer des images des structures contenues dans un cerveau humain vivant, par l’emploi combiné d’un champ magnétique fort et de pulsations radio.

IRMf.  Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle. Utilisation d’un scanner IRM pour observer indirectement l’activité neurale grâce à des variations dans la chimie du sang (telle que celle du taux d’oxygène) et pour étudier des augmentations de l’activité dans des zones du cerveau associées à diverses formes de stimuli et de tâches mentales.

Top


J

Top


K

Top


L

Limbique (Système ).  Également appelé « cerveau émotionnel ». Ce système bordant le thalamus et l’hypothalamus contient nombre des structures les plus profondes du cerveau.

Lobe. Terme désignant des zones du cerveau différenciées par leurs fonctions (lobe occipital, temporal, pariétal et frontal).

Lobe frontal.  Région antérieure du cortex cérébral, supposée être impliquée dans la planification et les formes de pensée supérieures.

Lobe occipital.  Région postérieure du cortex cérébral recevant l’information visuelle.

Lobe pariétal.  Région médiane supérieure du cortex cérébral impliquée dans plusieurs fonctions telles que le traitement de l’information spatiale, l’image corporelle, le sens de l’orientation, etc.

Lobe temporal. Région latérale du cortex cérébral, recevant des informations auditives.

Top


M

Maladie d’Alzheimer. Voir Alzheimer (Maladie d’).

Maladies neurodégénératives. Voir Neurodégénératives (Maladies ).

MEG. Magnéto-encéphalographie. Technique d’imagerie fonctionnelle non-invasive du cerveau sensible aux changements rapides de l’activité cérébrale. Les enregistreurs (« SQUID » ou Superconducting Quantum Interference Devices) placés près de la tête sont sensibles aux faibles fluctuations magnétiques associées à l’activité neurale dans le cortex. Les réactions aux événements peuvent être mesurées à la milliseconde près, avec une bonne résolution spatiale pour les générateurs auxquels cette technique est sensible.

Myélinisation.  Processus par lequel les nerfs sont recouverts d’une substance graisseuse protectrice. La gaine (myéline) entourant les fibres nerveuses se comporte comme un conduit dans un système électrique, ce qui empêche la perte des messages transmis par les fibres nerveuses.

Mythe du « Tout se joue avant trois ans ».  Ou « Mythe des premières années ». Selon cette affirmation, seules les trois premières années comptent pour ce qui est de l’évolution de l’activité cérébrale, le cerveau étant insensible au changement après cette période. On peut considérer qu’il s’agit là d’une forme extrême du concept de « période critique ».

Top


N

Neurodégénératives (maladies).  Désordres du cerveau et du système nerveux conduisant à des dysfonctionnements, puis à une dégénérescence du cerveau, telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et autres affections généralement associées au vieillissement.

Neurogénèse.  Naissance dans le cerveau de cellules nouvelles, parmi lesquelles des neurones.

Neuromythe.  Concept erroné découlant d’une erreur de compréhension, de lecture ou de citation d’un fait scientifiquement établi (par la recherche sur le cerveau) s’appliquant à l’éducation ou à d’autres contextes.

Neurone.  Élément constitutif fondamental du système nerveux ; cellule spécialisée dans l’intégration et la transmission de l’information.

Neuroscience cognitive.  Voir Cognitive (Neuroscience ).

NIRS.  Near InfraRed Spectroscopy : voir Spectroscopie en proche infrarouge.

Top


O

OT.  Voir Topographie optique.

Top


P

Période sensible.  Laps de temps durant lequel un événement biologique est susceptible de se produire dans les meilleures conditions. Les scientifiques ont établi l’existence de périodes sensibles pour certains types de stimuli sensoriels (tels la vision et les sons associés au langage) et pour certaines expériences émotionnelles et cognitives (liens affectifs, exposition au langage). Cependant, il existe de nombreuses compétences mentales, telles que la lecture, l’acquisition du vocabulaire et la capacité à distinguer les couleurs, dont le développement ne semble pas dépendre de périodes sensibles.

Périsylviennes (Régions ).  Zones du cortex adjacentes à la fissure sylvienne (fissure majeure de la surface latérale du cerveau située le long du lobe temporal).

Potentiels évoqués.  Ou « ERP » (Event-Related Potentials). On enregistre des signaux électriques au moyen d’un EEG. Les données ainsi obtenues sont ensuite synchronisées avec la présentation répétée au sujet d’un stimulus donné, afin d’observer le cerveau en action. L’activation cérébrale qui en résulte peut être ainsi mise en corrélation avec le stimulus.

Plaques séniles.  Pathologie du cerveau clairement associée à la maladie d’Alzheimer. Il s’agit d’amas de processus cellulaires anormaux entourant des masses de protéines.

Plasticité. Ou plasticité cérébrale. Phénomène par lequel le cerveau est capable de changer et d’apprendre.

Top


Q

QI. Nombre censé traduire l’intelligence relative d’une personne, obtenu à l’origine en divisant son âge mental par son âge réel et en multipliant par 100.

Top


R


Top


S

Science de l’apprentissage.  Voir Apprentissage (Science de l’ ).

Science cognitive.  Voir Cognitive (Science ).

SMT.  Stimulation magnétique transcrânienne. Procédure durant laquelle l’activité électrique du cerveau est influencée par les pulsations d’un champ magnétique. La SMT a été récemment employée pour étudier certains aspects des processus corticaux, notamment les fonctions sensorielles et cognitives.

Souvenir explicite.  Souvenir pouvant être évoqué par un acte conscient (remémoration) et pouvant être verbalisé, par contraste avec un souvenir implicite ou procédurier, moins explicite sur le plan verbal.

Souvenir implicite.  Souvenir ne pouvant être évoqué par un acte conscient, mais activé dans le cadre d’une compétence ou d’un acte donné et traduisant l’apprentissage d’une procédure ou d’une structure, très certainement difficile à verbaliser de façon explicite ou à définir de façon consciente (par exemple : un souvenir vous permettant d’accomplir plus vite la deuxième fois que la première une action comme celle de lacer vos souliers).

Spectroscopie en proche infrarouge.  Ou NIRS (Near InfraRed Spectroscopy). Méthode d’imagerie non-invasive permettant de mesurer la concentration d’hémoglobine désoxygénée dans le cerveau au moyen de l’absorption des fréquences proches de l’infrarouge. (La lumière dont la longueur d’onde est comprise entre 700 et 900 nm peut partiellement pénétrer les tissus humains.)

Synapse.  Jonction spécialisée par laquelle un neurone communique avec un autre neurone (appelé « cellule-cible » dans ce cas).

Synaptique (densité).  Désigne le nombre de synapses associées à un neurone.

Synaptique (élagage).  Processus du développement cérébral par lequel les synapses (connexions entre les cellules du cerveau) inutilisées sont éliminées. Durant la phase d’élagage, l’expérience et l’environnement déterminent quelles synapses seront éliminées ou préservées.

Synaptogénèse.  Formation d’une synapse.

Syndrome d’alcoolisme fœtal.  Ensemble des dommages infligés à l’enfant avant sa naissance du fait de la consommation d’alcool par la mère.

Syndrome du chromosome X fragile.  Une des formes les plus communes de débilité mentale héréditaire et de maladie neuropsychiatrique chez l’être humain.

Systèmes cholinergiques.  Voir Cholinergiques (Systèmes ).

Système limbique.  Voir Limbique (Système ).

Top


T

TEP.  Tomographie par émission de positons. Ensemble de techniques utilisant des nucléotides émetteurs de positons pour créer une image de l’activité cérébrale, souvent par le biais de la circulation sanguine ou de l’activité métabolique. La TEP produit des images colorées des substances chimiques opérant dans le cerveau.

Topographie optique.  Ou OT (Optical Topography). Méthode d’imagerie transcrânienne non-invasive permettant d’observer les fonctions cérébrales élevées. Cette méthode, fondée sur la spectroscopie en proche infrarouge (NIRS), n’est pas obérée par le mouvement, et il est possible de tester un sujet dans des conditions naturelles.

Transdisciplinaire.  Terme employé pour expliquer le concept par lequel des disciplines complètement différentes, mais reliées entre elles par des passerelles, voire fusionnant l’une avec l’autre, donnent une discipline nouvelle dotée de sa propre structure conceptuelle, qui permet de faire reculer les frontières des sciences et des disciplines ayant présidé à sa formation.

Top


U

Top


V

Visualisation. Voir Image mentale.

Vitalité cognitive Terme désignant la force ou la puissance active de l’esprit lors des différentes époques de la vie.

Top


W

Top


X

Top


Y

Top


Z

Top

Updated 27 June 2002