By Date


  • 21-December-2017

    English

    Safety Assessment of Transgenic Organisms in the Environment, Volume 7 - OECD Consensus Documents

    Volume 7 of the Series compiles the OECD consensus documents for use in environmental risk assessment of transgenic organisms (biosafety) issued in 2016 and 2017.

    The first two chapters cover the biology of plant species (sorghum and tomato) and include elements of taxonomy, centres of origin, reproductive biology, genetics, outcrossing, crop production and cultivation practices, interactions with other organisms, main pests and pathogens, and biotechnological developments.

    The third chapter relates to Atlantic salmon, the first OECD biosafety publication to address an animal species. It describes the biology and ecology of wild salmon (including classification, life stages, reproduction, centres of origin, geographical distribution, population dynamics, interaction with other organisms) and of the farmed form (domestication, aquaculture rearing practices, biocontainment, interactions with the external environment). It also provides elements of genetics, research on genetically engineered salmon and resources for its risk assessment.

  • 11-December-2017

    English

    Draft Guidance and Review Documents/Monographs

    Three Draft Revised Guidance Documents are open for public comments until September 2017 on Good in Vitro Method 2 Practices (GIVIMP); on Standardised Test Guidelines for 8 Evaluating Chemicals for Endocrine Disruption; and on Aqueous-phase Aquatic Toxicity Testing of Difficult to Test Substances and on Residues in Rotational Crops.

    Related Documents
  • 6-December-2017

    English

    BioTrack Product Database

    This OECD database allows regulatory officials and stakeholders to share information on products derived from the use of modern biotechnology, as well as some products with novel traits acquired by the use of conventional breeding or mutagenesis, that have been approved for commercial application in at least one country, in terms of food, feed or environmental safety.

    Related Documents
  • 5-December-2017

    English

    Publications in the Series on the Safety of Manufactured Nanomaterials

    The purpose of this Series is to provide up-to-date information on the OECD activities related to human health and environmental safety. Read our latest report on "Strategy for using metal impurities as carbon nanotube tracers".

    Related Documents
  • 24-November-2017

    English

    eChemPortal: Global Portal to Information on Chemical Substances

    The National Industrial Chemicals Notification and Assessment Scheme's (NICNAS) established the Inventory Multi-tiered Assessment and Prioritisation (IMAP) framework to accelerate the assessment of risks posed to human health and the environment by unassessed chemicals listed on the Australian Inventory of Chemical Substances (AICS). IMAP is a scientific and risk-based model for assessing chemicals with three tiers of assessment.

    Related Documents
  • 31-October-2017

    English

    Best Available Techniques to Prevent and Control Industrial Chemical Pollution

    The OECD assist governments to implement policies and practices that embody Best Available Techniques (or similar concepts) to prevent and control industrial emissions.

    Related Documents
  • 31-October-2017

    English

    Environment, Health and Safety News

    The November Chemical Safety newsletter provides an update on the recent events and activities of the OECD Environment, Health and Safety Programme.

    Related Documents
  • 20-October-2017

    English

    Section 4: Health Effects

    New deadlines for comments on the Test Guideline 414: Prenatal Developmental Toxicity Study by 24 November 2017.

    Related Documents
  • 9-octobre-2017

    Français

    Essai n° 405 : Effet irritant/corrosif aigu sur les yeux

    Cette méthode fournit des informations sur les dangers pour la santé qui peuvent résulter de l’application d’une substance d’essai (solide ou liquide et d’aérosols) sur les yeux. Cette Ligne directrice est utilisée préférablement avec des lapins albinos. La substance d’essai est appliquée en dose unique dans le sac conjonctif d’un œil. L’autre œil, non traité, servira de contrôle. L’essai initial emploie un animal ; le niveau de dose dépend de la nature de la substance à tester. Un essai de confirmation doit être fait si un effet corrosif n’est pas observé lors de l’essai initial, la réponse irritante ou négative doit être confirmée en utilisant deux animaux supplémentaires. Il est recommandé que ce soit fait de manière séquentielle, un animal à la fois, plutôt que d’exposer les deux simultanément. La durée de l’observation doit être suffisante pour évaluer pleinement l’ampleur et la réversibilité des effets observés. Les yeux doivent être observés 1, 24, 48 et 72 heures après l’application. Les scores d'irritation oculaire doivent être évalués en conjonction avec la nature et la sévérité des lésions et leur réversibilité ou leur absence de réversibilité. L’utilisation d’anesthésiques topiques et d’analgésiques systémiques pour réduire ou éviter la douleur et la détresse dans le cadre des essais de sécurité pour l'œil est décrite.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 9-octobre-2017

    Français

    Essai n° 491 : Méthode d'essai d'exposition de courte durée in vitro pour l'identification des produits chimiques i) provoquant des lésions oculaires graves ou ii) ne relevant d'aucune classification pour irritation oculaire ou lésion oculaire grave

    Cette Ligne directrice décrit un test d’exposition de courte durée in vitro de cytotoxicité, réalisé sur une monocouche confluente de fibroblastes de cornée de lapin du Statens Seruminstitut (SIRC), cultivés sur des plaques microtitres 96 puits. Après 5 minutes d’exposition à un produit chimique testé, on détermine quantitativement la cytotoxicité en mesurant, à l’aide du test MTT, la viabilité relative des cellules SIRC. L’observation d’une diminution de la viabilité cellulaire est utilisée pour prédire les effets indésirables potentiels pouvant provoquer des lésions oculaires. La viabilité cellulaire est évaluée par un dosage quantitatif des cristaux de formazan bleu extraits des cellules et produits par les cellules vivantes lors de la conversion enzymatique du colorant vital MTT, encore appelé Bleu de thiazol. La viabilité cellulaire observée est comparée à celle du témoin avec solvant (viabilité relative) et utilisée comme estimation du danger potentiel pour les yeux que présente le produit chimique testé. Les produits chimiques testés sont classés dans la catégorie 1 du SGH de l’ONU lorsqu’une viabilité cellulaire inférieure ou égale à (≤) 70% est observée aux deux concentrations testées (5 % et 0.05 %). À l’inverse, les produits chimiques pour lesquels la viabilité cellulaire est supérieure à (>) 70 % aux deux concentrations testées (5 % et 0.05 %) sont classés « sans catégorie » selon le système SGH.

  • 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 > >>