Partager

Comptes nationaux

Croissance du PIB - quatrième trimestre 2020, OCDE

 

La croissance du PIB de l’OCDE ralentit à 0,7% au quatrième trimestre 2020, avec des baisses annuelles pour presque tous les pays

 

Version complète du communiqué (graphiques et tableaux inclus - PDF) 

18 fév 2021 - Après les baisses sans précédent au premier semestre 2020 suite aux mesures de confinement liées au COVID-19 et le net rebond au troisième trimestre, la croissance trimestrielle du produit intérieur brut (PIB) réel dans la zone OCDE a ralenti à 0,7% au quatrième trimestre 2020, selon les estimations provisoires.

Pour les sept grandes économies, dans l’ensemble la croissance du PIB a ralenti à 0,8 % au quatrième trimestre de 2020, avec des tendances assez divergentes d’un pays à l’autre.

La croissance du PIB est restée positive au Japon (3,0 %), au Canada (1,9 %), aux États-Unis et au Royaume-Uni (1,0 % dans les deux pays) et en Allemagne (0,1 %). Dans les autres sept grandes économies, l’Italie et la France, le PIB a reculé (de moins 2,0% et moins 1,3%, respectivement), après de forts rebonds au trimestre précédent (16,0% et 18,5%, respectivement).

Dans la zone euro et dans l’Union européenne, le PIB s’est contracté au quatrième trimestre 2020 de (moins) 0,6 % et (moins) 0,4 % respectivement, après des rebonds de 12,4 % et de 11,5 % au trimestre précédent.

Pour l’ensemble de 2020, le PIB a reculé de (moins) 4,9% dans la zone OCDE, soit la plus forte baisse jamais enregistrée (depuis 1962). Presque tous les pays ont été confrontés à une baisse du PIB en 2020. Parmi les sept grandes économies, les baisses du PIB ont été de (moins) 3,5 % aux États-Unis à (moins) 9,9 % au Royaume-Uni.  Des baisses marquées du PIB ont également été enregistrées en France (moins 8,2%) et en Italie (moins 8,9 %).

 

Lien vers les données - Source : Comptes nationaux trimestriels : Taux de croissance trimestriel du PIB réel

 

 

Note: En raison des mesures mises en place par les gouvernements pour réduire la propagation du Coronavirus (COVID-19), de nombreuses agences statistiques sont confrontées à des défis sans précédent en matière de collecte, de compilation et de méthodologie pour développer des indicateurs dans un certain nombre de domaines. Pour relever ces défis, la communauté statistique a élaboré des lignes directrices, tant conceptuelles que pratiques, afin d’assurer la poursuite de la prestation de statistiques fiables et opportunes. Toutefois, dans certains cas, il y aura inévitablement un impact sur la qualité et, à ce titre, les statistiques incluses dans le présent communiqué de presse peuvent faire l’objet de révisions plus importantes et plus fréquentes que d’habitude.

 

‌  

@OECD_STAT

 

Documents connexes