Santé

Santé : améliorer les soins de santé est vital pour la croissance à long terme

 

7/10/2010 – Le Secrétaire général, Angel Gurría, recense les enjeux clés examinés par les ministres de la santé et les responsables de la santé venus de quelque 35 pays qui se sont réunis à l’OCDE cette semaine.

"L’austérité étant à l’ordre du jour dans la plupart des pays de l’OCDE, le public est soucieux – et on peut le comprendre – que les réductions budgétaires fassent aussi peu de dégâts que possible dans les services dont il dépend. Peu de secteurs concentrent à ce point les dilemmes que cette situation pose aux responsables publics.

Les progrès sur le plan de la santé, dans les pays de l’OCDE, au cours des 50 dernières années, ont été absolument remarquables. L’espérance de vie, par exemple, a augmenté de 10 ans depuis 1960. Les personnes qui naissent aujourd’hui peuvent espérer arriver en bonne forme à leur 80e anniversaire. Mais vivre plus longtemps a un prix. Il a déjà été amplement débattu de la façon de financer les  retraites à l’avenir ; il faut porter la même attention aux questions posées par les soins de santé.

On ne doit pas permettre à la crise d’entamer des réussites durement acquises, ni d’amoindrir l’attachement des populations vis-à-vis de l’accès à des soins de qualité. Néanmoins, la crise nous fournit l’occasion d’examiner sérieusement quels changements il convient d’apporter pour maximiser l’utilité des ressources que nous consacrons à la santé.

Avant la crise, les dépenses de santé par habitant augmentaient deux à trois fois plus vite que le reste de l’économie. Au cours des 10 dernières années, les dépenses de santé dans la zone de l’OCDE ont augmenté de 50 % en termes réels. Dans sept pays de l’OCDE, elles représentent plus de 10 % de l’économie.


 


Les systèmes de santé – de la gestion des hôpitaux au financement des traitements – représentent une part significative des budgets publics, et leur importance dans les budgets publics et dans les budgets des ménages s’accroîtra inévitablement à l’avenir, car les personnes demanderont – comme on peut le comprendre – plus de soins et de meilleurs soins, et pas l’inverse.

Sur quels domaines d’action les responsables publics doivent ils concentrer leurs efforts pour faire des systèmes de santé qu’ils soient d’un coût plus abordable et plus efficaces face aux enjeux d’aujourd’hui et de demain ?

L’enseignement qui se dégage clairement des travaux que nous menons à l’OCDE est qu’il est possible d’ améliorer la rentabilité de l’argent consacré à la santé, même si la maîtrise des facteurs qui poussent à l’ augmentation des coûts est aujourd’hui un enjeu clé. On peut évoquer les besoins et les traitements liés au vieillissement, ainsi que les technologies coûteuses dans des domaines tels que les produits pharmaceutiques (graphique 4) et le diagnostic.

 

Il y a aussi des phénomènes récents, comme l’obésité, qui poussent à l’augmentation des coûts de la santé. Enfin, on ne peut omettre de mentionner la structure et l’organisation des systèmes de santé mêmes, qui peuvent appeler des réformes opportunes.

Certaines mesures de maîtrise des coûts, consistant par exemple à encourager un plus large recours aux médicaments génériques plutôt qu’aux produits de marque plus coûteux, ou à améliorer l’accès aux soins de base et en ambulatoire pour réduire la pression sur les hôpitaux, peuvent être relativement simples à mettre en œuvre.

D’autres mesures, consistant à réformer les structures de coût et à réorganiser le management ou à introduire et mieux exploiter les technologies de l’information, peuvent être plus complexes. Sans doute faudra t il concevoir des stratégies pour améliorer la cohérence et le partage des connaissances au sein de structures souvent fragmentées, pour réduire les temps d’attente, éviter les duplications d’activité et réduire les risques pour les patients.

Cependant, une action pourrait être menée sur deux fronts avec la quasi-certitude d’aboutir à des résultats positifs. Tout d’abord, la qualité pourrait être améliorée : il ne fait aucun doute que de meilleurs services conduisent à des traitements plus courts et à de meilleurs résultats en termes de santé. Il s’agirait de mettre l’accent sur la qualité plutôt que sur les volumes, en revoyant par exemple les modalités de rémunération des hôpitaux, des médecins et du personnel infirmier. Une meilleure qualité peut aussi permettre de réaliser des économies en évitant les interventions inutiles, sans parler de certaines erreurs coûteuses (graphique 1). D’après des estimations de l’Institute of Medicine des États-Unis, les erreurs médicales font plus de victimes que les accidents de la circulation*.

 


 

En second lieu, il faut accorder une plus large place à la prévention. L’obésité est un bon exemple à cet

égard. En 1980, une personne sur dix était obèse, dans la zone de l’OCDE. Aujourd’hui, dans la moitié des pays membres, une personne sur deux est obèse ou en surpoids. Certains pays en développement sont aussi confrontés à ce problème, ce qui ne fait qu’aggraver les difficultés déjà considérables auxquelles ils doivent faire face sur le plan de la santé. Il en résulte une vive progression des maladies chroniques dont le traitement est coûteux, qu’il s’agisse de cardiopathies et d’accidents vasculaires cérébraux ou du diabète et de certains cancers. En fait, l’obésité réduit l’espérance de vie tout autant que le tabac.
 
Les nouvelles technologies et les nouveaux médicaments peuvent se révéler utiles, mais ils sont coûteux et ne permettent pas de traiter le problème à sa racine. Seule la prévention peut remédier efficacement à certaines causes, comme un régime alimentaire déséquilibré ou le manque d’exercice. Il est urgent d’agir. Un parallèle peut être établi avec la crise économique, dont nous continuons de payer le coût parce que nous n’avons pas été capables, collectivement, d’en identifier et d’en traiter les causes. L’obésité est un signe d’alerte, et nous ne pourrons pas dire que nous ne l’avons pas vu.
 
Enfin et surtout, les décideurs doivent s’efforcer d’éviter de réduire les dépenses consacrées à la prévention. Il faut peut-être des années pour que des programmes de prévention donnent des résultats, mais, comme les campagnes anti-tabac, ils sont efficaces par rapport à leur coût et ont des effets positifs grâce à des habitudes de vie plus saines.
 
Bien que la crise économique fasse peser de lourdes pressions sur les décideurs, préserver et améliorer les soins de santé est vital pour la croissance à long terme. En faisant des choix judicieux, nous pourrons obtenir des améliorations tout en réalisant des économies. Le citoyen, tout comme Hippocrate, ne pourra que s’en féliciter. »

*Kohn, L. et M. Donaldson (2000), To Err is Human: Building a Safer Health System, Institute of Medicine.
 
© Observateur de l’OCDE, n° 281, octobre 2010
 
Pour de plus amples détails sur le Forum et la Réunion ministérielle, voir www.oecd.org/sante/ministerielle
» Lire le communiqué final

Le point de vue des pouvoirs publics est exposé dans l’article de Madame Anne-Grete Strøm-Erichsen, ministre de la santé de la Norvège et Présidente de la Réunion des ministres de la Santé des pays de l’OCDE de 2010, publié dans l’Observateur de l’OCDE sous le titre Les défis en matière de santé après la crise.
 
Pour tout renseignement complémentaire sur les ouvrages publiés à l’occasion de la Réunion,
» Améliorer la performance des soins de santé, contacter Mark.Pearson@oecd.org
» Optimiser les dépenses de santé, contacter Niek.Klazinga@oecd.org

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe