Dans une économie mondiale de plus en plus intégrée, la prospérité des pays membres de l’OCDE dépend non seulement de l’évolution de leurs propres économies mais également de l’évolution économique mondiale.

Il est par conséquent vital pour l’Organisation de promouvoir à l’échelle mondiale les principes, les valeurs et les politiques qui mènent à une croissance solide et durable et à la réduction de la pauvreté.

Mandat

L’ouverture de l’OCDE en direction du monde entier fait partie intégrante de la mission de l’Organisation depuis sa création en 1961. Sa vocation mondiale était déjà inscrite dans la Convention portant création de l’OCDE. Il est énoncé à l’Article 1 de la Convention que les membres devraient « contribuer à une saine expansion économique dans les pays membres, ainsi que non-membres, en voie de développement économique ». Afin de réaliser cet objectif, il est stipulé à l’Article 12 que « dans les conditions qu’il appartient au Conseil de déterminer, l’Organisation peut :

  • Exprimer des vœux à des États non membres et des organisations; 
  • Établir et entretenir des relations avec des États non membres et des organisations;
  • Inviter des gouvernements non membres et des organisations à participer à des activités de l’Organisation.

Afin de faciliter l’exécution de ce mandat, le Conseil de l’OCDE a créé le Centre pour la Coopération avec les Non-Membres (CCNM) en 1998. Le CCNM soutient le travail du Comité des relations extérieures et travaille avec les membres de l’Organisation afin de les aider à se mettre d’accord sur les priorités substantielles et d’assurer que les régions et les économies pertinentes sont impliquées dans les travaux de l’Organisation. Plusieurs économies non membres importantes ont vivement désiré participer au travail de l’OCDE.

La « Résolution révisé du Conseil sur une nouvelle structure de gouvernance pour l’Organisation » réaffirme sa volonté d’associer les non-membres, en particulier les grandes économies émergentes, afin de partager les meilleures pratiques et de promouvoir le développement économique. L’OCDE offre à ses membres et aux non-membres une plate-forme de discussion et d’échanges d’information et d’expériences.

Cadre stratégique

Reconnaissant que les relations de l’OCDE avec les économies non membres dans le monde interdépendant d’aujourd’hui sont encore plus importantes que lors de la création de l’Organisation, l’OCDE a adopté un cadre stratégique visant à guider ses relations mondiales. Ce cadre offre suffisamment de souplesse dans certains domaines spécifiques, tout en encourageant le développement d’une approche cohérente et globale sur les relations mondiales de l’OCDE. Les activites dóuverture de lÓCDE avec les non-membres visent à soutenir le cadre stratégique suivant :

Contribuer au fonctionnement harmonieux de l’économie mondiale

  • En favorisant la cohérence des politiques dans le monde entier ;
  • En associant aux travaux de l’OCDE des acteurs non membres de l’Organisation qui commencent à occuper une place importante sur la scène mondiale ou jouent un grand rôle dans certains domaines d’action ; 
  • En atténuant les risques de tension et en œuvrant à la prévention des conflits au moyen d’études comparatives et du dialogue sur les politiques à suivre.

Contribuer à la prospérité de tous

  • En facilitant l’intégration des économies non membres de l’OCDE dans l’économie mondiale ;
  • En faisant fond sur les avantages comparatifs de l’OCDE ;
  • En œuvrant à l’amélioration des perspectives économiques et du niveau de vie des économies non membres de l’OCDE en tenant compte de leur volonté et de leur capacité de coopérer/bénéficier de manière pertinente du dialogue sur les politiques à suivre et d’activités connexes.

Encourager le partage des connaissances pour améliorer l’action des pouvoirs publics

  • En puisant dans l’expérience des économies non membres de l’OCDE pour anticiper les problèmes nouveaux importants en rapport avec la mission de l’Organisation ;
  • En recensant les bonnes pratiques utiles à l’exécution de la mission de l’OCDE et en les diffusant auprès des économies non membres.