L’OCDE présente la Feuille de route pour l’adhésion de la Colombie

 

Voir le communiqué en espagnol ici / Puede visitar la versión en español aquí.

 

20/09/2013 - L’OCDE a présenté une feuille de route claire pour l’adhésion de la Colombie à l’Organisation, consolidant son engagement en faveur de l’élargissement de sa composition mondiale, de façon à intégrer davantage d’économies émergentes.

 

Les 34 pays Membres de l’OCDE ont approuvé le 19 septembre une nouvelle Feuille de route pour l’adhésion de la Colombie fixant la procédure et exposant les conditions relatives à la future adhésion du pays. Cette étape fait suite à la décision politique adoptée lors de la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres qui s’est tenue à Paris en mai.

 

Le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, a déclaré: "l’engagement de négociations avec la Colombie souligne la détermination de l’Organisation à étendre son rayonnement et à élargir son statut d’organisme de normalisation d’envergure mondiale. L’OCDE et la Colombie ont pour objectif commun de collaborer afin de rapprocher les politiques de la Colombie des pratiques exemplaires recommandées par l’OCDE. Cette procédure, dans le cadre de laquelle des normes et des pratiques exemplaires seront adoptées afin d’améliorer l’existence des Colombiens, est aussi importante que l’adhésion elle-même."

 

Des représentants de la Colombie vont désormais entamer un dialogue avec les comités de l’OCDE formés d’experts des pays Membres dans des domaines tels que : l’investissement, la corruption dans le cadre de transactions commerciales internationales, le gouvernement d’entreprise, les marchés de capitaux, les assurances et les pensions privées, la concurrence, la fiscalité, l’environnement, les produits chimiques, la gouvernance publique, la politique réglementaire, le développement territorial, les statistiques, l’économie, l’éducation, l’emploi, le travail et les affaires sociales, la santé, les échanges, les crédits à l’exportation, l’agriculture, la pêche, la science et les technologies, notamment les technologies de l’information et des communications, et la politique à l’égard des consommateurs.

 

Lors de la première étape de la procédure, la Colombie soumettra un mémorandum initial exposant sa position sur 250 instruments juridiques de l’OCDE (voir www.oecd.org/acts), après quoi une série d’examens techniques sera réalisée par des experts de l’OCDE, qui recueilleront des informations complémentaires auprès de la Colombie par l’intermédiaire de questionnaires et de missions d’étude.

 

Dans le cadre de la procédure d’adhésion, l’OCDE évaluera l’application par la Colombie des politiques, pratiques et instruments juridiques de l’Organisation. Ses comités pourront formuler des recommandations en matière d’ajustements à apporter à la législation, aux politiques ou aux pratiques nationales pour mettre davantage en conformité la Colombie avec les instruments ou pratiques exemplaires de l’OCDE, ce qui servira de catalyseur pour la réforme.

 

Une fois que les comités auront donné leur feu vert, une décision finale devra être prise par l’ensemble des pays membres de l’OCDE au sein du Conseil. Comme toutes les grandes décisions ayant un impact sur l’Organisation, les décisions concernant l’adhésion sont adoptées par consensus.

 

"L’adhésion à l’OCDE est trop importante pour qu’il y soit procédé avec précipitation", a déclaré le Secrétaire général, M. Gurría. "Aucun délai d’achèvement n’a été fixé. Celui-ci dépendra de la capacité d’adaptation de la Colombie aux normes de l’Organisation, pour le bénéfice des Colombiens.", a-t-il ajouté.

 

Créée en 1961 pour succéder à l’Organisation européenne de coopération économique (OECE), qui avait administré le Plan Marshall à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’OCDE constitue pour ses 34 pays Membres, ainsi que ses partenaires internationaux, un cadre d’échange mondial sur les politiques économiques, environnementales et sociales.

 

Ses Membres actuels sont : l’Allemagne, l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Canada, le Chili, la Corée, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, les États-Unis, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Islande, Israël, l’Italie, le Japon, le Luxembourg, le Mexique, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République slovaque, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Slovénie, la Suède, la Suisse et la Turquie.

 

La dernière procédure d’adhésion remonte à 2007, date à laquelle l’OCDE a invité cinq pays à ouvrir des négociations d’adhésion. Le Chili, l’Estonie, Israël et la Slovénie sont devenus Membres à part entière en 2010, et les négociations se poursuivent avec la Fédération de Russie.

 

Consultez la version en espagnol de l'Indicateur du Vivre mieux de l'OCDE, lancée en mai 2013.

Pour tout renseignement complémentaire, les journalistes sont invités à prendre contact avec la Division des médias de l’OCDE [news.contact@oecd.org ; +33 (0)1 45 24 97 00].

Pour en savoir davantage sur les Membres et les partenaires de l’OCDE : http://www.oecd.org/fr/apropos/membresetpartenaires/.

 

 

 

Also Available