Réunion ministérielle 2016 : Renforcer la productivité au service de la croissance inclusive

 

POINT 3 : Renforcer la productivité au service de la croissance inclusive


Mercredi 1er juin 2016 - 14h15


Renforcer la productivité au service de la croissance inclusive est le thème central de la Réunion du Conseil au niveau des Ministres.

Les Ministres ont débattu des problèmes induits par le ralentissement de la croissance de la productivité et de la montée des inégalités, ainsi que de leurs interactions, et notamment l’importance de la diffusion de la connaissance, de l’adéquation de l’offre et de la demande des compétences et de l’accès au financement et à l’infrastructure.


Après une séance plénière introductive, les Ministres se sont réunis en sous-groupes. Lors du premier module des sous-groupes, les Ministres ont été invités à échanger leurs vues sur :

  • les facteurs à l’origine du fléchissement de la croissance de la productivité et de la montée des inégalités
  • leurs interactions et leurs effets sur nos sociétés

 Durant le second module, les Ministres ont été invités à débattre des thèmes retenus pour chaque sous-groupe.

 

3.1 Anticiper les tendances – éducation, compétences et qualité des emplois


Les Ministres participant à ce groupe :

  • ont débattu des politiques qui relient éducation, compétences et qualité des emplois dans le contexte de la prochaine révolution de la production

  • ont échangé des vues sur les moyens d’améliorer l’enseignement et le développement des compétences afin de préparer chacun à s’adapter face à un marché du travail mondial incertain et en rapide évolution ; de mieux prévoir l’évolution de la demande de compétences sur le marché du travail

  • ont débattu des moyens de promouvoir des politiques du marché du travail plus inclusives et des emplois de meilleure qualité

  • ont étudié également l’avenir de l’emploi face au numérique, aux progrès technologiques et aux évolutions démographiques



3.2 Préparer la prochaine révolution de la production (innovation, entrepreneuriat et économie numérique)


Les Ministres participant à ce groupe :

  • ont étudié les principaux facteurs structurels qui influent sur les processus de création et de diffusion de la connaissance, leurs effets sur les évolutions porteuses de transformations qu’induit l’émergence du numérique dans l’économie mondiale, et la façon dont les pouvoirs publics peuvent gérer au mieux les défis (fracture numérique, par exemple) et les opportunités qui en découlent

  • ont réfléchi aux moyens d’inciter à davantage expérimenter de nouvelles technologies ou de nouveaux modèles économiques qui encouragent l’innovation et la croissance inclusive

  • ont étudié le rôle de l’investissement dans la R-D et d’autres formes de capital intellectuel

  • ont débattu également des raisons pour lesquelles l’écart de productivité entre les entreprises à la frontière (les plus productives de chaque secteur d’activité) et les autres s’est accentué au cours des récentes décennies

  • se sont concentrés sur les politiques de nature à promouvoir la croissance de la productivité en stimulant l’innovation, l’investissement et l’entrepreneuriat

  • ont débattu de la façon dont les CVM, le capital intellectuel et le numérique ouvrent la voie à la prochaine révolution de la production


3.3 Instaurer un environnement propice (politique de la réglementation et concurrence, questions relatives à la finance et à l’entreprise) au service d’économies dynamiques et inclusives


Les Ministres participant à ce groupe :

  • ont passé en revue les cadres de politique de la concurrence et de la réglementation à mettre en place pour l’instauration de règles du jeu équitables, notamment pour l’économie numérique, de façon à favoriser des gains de productivité en redéployant les ressources, en évitant l’adoption de politiques qui faussent les mécanismes du marché, et en diffusant mieux l’innovation

  • se sont interrogés sur les moyens dont disposent les pouvoirs publics pour ancrer sur un socle réglementaire solide des entreprises dynamiques et une économie inclusive, notamment par l’utilisation efficiente des mégadonnées

  • ont identifié également les facteurs qui influent sur la croissance de la productivité du point de vue des entreprises (ex. : dépenses de R-D, équilibre dette-fonds propres, activité de fusions-acquisitions)

  • ont examiné comment les politiques relatives au marché du travail, au marché des produits et aux marchés des capitaux interagissent pour créer un environnement favorable à la productivité, mais aussi à l’inclusion des segments vulnérables de la société

 

documents

  • L’articulation entre productivité et inclusivité
    Pour référence : C/MIN(2016)3

  • Créer les conditions de la prochaine révolution de la production : l’avenir du secteur manufacturier et des services (rapport intérimaire)
    Pour référence : C/MIN(2016)5

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 

Documents connexes