Publications


  • 19-October-2012

    English

    OECD Reviews of Health Care Quality: Israel 2012 - Raising Standards

    At a time when ever more information is available about the quality of health care, the challenge for policy makers is to better understand the policies and approaches that sit behind the numbers. This book examines whether care in Israel is safe, effective and responsive to patients’ needs. It examines what works and what does not work, both to benchmark the efforts of countries and to provide advice on reforms to improve quality of health care.

  • 17-October-2012

    English

    Sustainable Materials Management - Making Better Use of Resources

    Sustainable Materials Management (SMM) is increasingly recognised as a policy approach that can make a key contribution to green growth and the challenges that are posed by sustained global economic and demogarphic growth. One of the key challenges of the SMM approach is to effectively address the environmental impacts that can occur along the life-cycle of materials, which frequently extends across borders and involves a multitude of different economic actors.   This book outlines a series of policy principles for SMM, examines how to set and use targets for SMM, and explores various policy instruments for SMM.  In addition it provides examples of policy action plans from the UK and the Netherlands, before presenting a series of conclusions and recommendations.
  • 15-October-2012

    English

    Addressing the Competitiveness Challenges in Germany and the Euro Area

    Drawing on the OECD’s expertise in comparing country experiences and identifying best practices, this book tailors the OECD’s policy advice to the specific and timely priorities of Germany and the Euro Area, focusing on how their governments can make reform happen.
     

  • 15-October-2012

    English

    India: Sustaining High and Inclusive Growth

    Drawing on the OECD’s expertise in comparing country experiences and identifying best practices, this book tailors the OECD’s policy advice to the specific and timely priorities of India, focusing on how its government can make reform happen.
     

  • 4-October-2012

    English

    OECD Internet Economy Outlook 2012

    The Internet is now a fundamental infrastructure supporting the economy and is firmly in its 2nd stage of development, having evolved from a data network connecting PCs with wires to a much broader network of new portable devices from mobile phones to tablet computers. It is also on the cusp of a much larger expansion to objects that typically did not have communications capabilities: the “Internet of things” is projected to have more connections than the people using them. This raises many important socio-economic and political issues for stakeholders to consider, as economies and societies become increasingly inter-meshed.

    Supported by time series data, this publication begins with an overview of trends and highlights how the Internet sector has proven to be resilient during the recent economic crisis. It then examines the various drivers and impacts of Internet use and deployment, as well as emerging technologies, broadband, e-commerce, e-health, digital content, security and privacy, and reflects on a methodology for measuring the Internet economy.

  • 2-October-2012

    English

    Bioenergy for Heat and Power

    The Technology Roadmap Bioenergy for Heat and Power highlights the importance of bioenergy in providing heat in the buildings sector and in industry, and shows what contribution it could make to meeting steadlily growing world electricity demand. The critical role of sustainability as well as the importance of international trade in meeting the projected demand for bioenergy, are highlighted in the roadmap, as well as the need for large-scale biomass plants in providing The roadmap identifies key actions by different stakeholders in the bioenergy sector, and sets out milestones for technology development in order to achieve a doubling of global bioenergy supply by 2050. It addresses the need for further R&D efforts, highlights measures to ensure sustainability of biomass production, and underlines the need for international collaboration to enhance the production and use of sustainable, modern bioenergy in different world regions.

  • 2-octobre-2012

    Français

    Essai n° 457 : Essai de transactivation faisant appel au récepteur des œstrogènes BG1Luc pour identifier les agonistes ou antagonistes des récepteurs des œstrogènes

    La présente Ligne directrice pour les essais décrit un essai in vitro qui permet d’obtenir des données de type concentration-réponse avec des substances qui présentent une activité agoniste ou antagoniste sur les récepteurs des estrogènes (ER) in vitro. Le système d’essai fait appel à la une lignée cellulaire BG1Luc4E2, dérivée d’adénocarcinome ovarien d’origine humaine et transfectée de façon stable avec un gène rapporteur de la luciférase répondant aux ER. Cette lignée cellulaire permet d’évaluer la transactivation médiée à la fois par les ER et les ERß. Les cellules, déposées dans des plaques de culture tissulaire à 96 puits, sont exposées à 7 (essai préliminaire) et 11 (essai complet) concentrations non cytotoxiques de la substance à tester. Une durée d’exposition de 19-24 heures permet la synthèse du produit du gène rapporteur (luciférase). Son activité est mésurée par un luminomètre. L’acceptation ou le rejet d’un essai dépendent de l’évaluation des résultats obtenus avec l’étalon de référence et les témoins pour chacune des expériences menées dans la plaque 96 puits. Une réponse positive est caractérisée par une courbe concentration-réponse comprenant au moins trois points dont les barres d’erreurs ne se chevauchent pas, ainsi qu’une différence d’amplitude (unités relatives de luminescence normalisées) d’au moins 20 % par rapport à la valeur maximale obtenue pour la substance de référence (17-œstradiol pour l’essai agoniste, mélange chlorhydrate de raloxifène/17-œstradiol pour l’essai antagoniste).

  • 2-octobre-2012

    Français

    Essai n° 443 : Étude étendue de toxicité pour la reproduction sur une génération

    Cette Ligne directrice est élaborée en vue de permettre l’évaluation des effets pré- et postnataux d’une exposition aux produits chimiques, sur la reproduction et le développement, ainsi que l’examen de la toxicité systémique chez les femelles gravides et allaitantes ainsi que chez la descendance (petits et adultes). Dans cet essai, des groupes de rongeurs mâles et femelles sexuellement matures (génération parentale P) sont exposés en continu à une gradation de doses de la substance d’essai. L’exposition commence 2 semaines avant l’accouplement et se poursuit  pendant la période d’accouplement, la gestation et jusqu’au sevrage des portées (génération F1). Au moment du sevrage, les petits F1 sont sélectionnés et affectés au hasard à une cohorte d’animaux pour effectuer des essais de toxicité pour la reproduction/le développement (cohorte 1), des essais de neurotoxicité pour le développement (cohorte 2) et des essais d’immunotoxicité pour le développement (cohorte 3). La descendance F1 reçoit encore la substance d’essai du sevrage jusqu’à l’âge adulte. Tous les animaux subissent un examen clinique et pathologique destiné à mettre en évidence des signes de toxicité ; cet examen s’attache particulièrement à l’intégrité et au fonctionnement des appareils reproducteurs mâles et femelles ainsi qu’à la santé, la croissance, le développement et la fonction reproductrice de la descendance. Une partie de la cohorte 1 (cohorte 1B) peut ensuite être étendue à des animaux de génération F2 ; dans ce cas, les protocoles pour les animaux F1 seront les mêmes que pour les animaux P.

  • 2-octobre-2012

    Français

    Essai n° 305 : Bioaccumulation chez le poisson : exposition via le milieu aquatique et via la voie alimentaire

    Cette Ligne directrice décrit une procédure pour déterminer le potentiel de bioconcentration de substances dans les poissons, par exposition via le milieu aquatique (essai type et essai réduit) ou via la voie alimentaire, en régime d’écoulement continu (mais les régimes semi-statiques sont acceptables). Indépendamment de la méthode d’exposition retenue, l'essai de bioconcentration chez le poisson se compose de deux phases : exposition (absorption) et post-exposition (élimination). Pendant la phase d’absorption, un groupe de poissons d’une même espèce est exposé à la substance d’essai à une ou plusieurs concentrations (en fonction des propriétés de la substance). Pour la phase d’élimination, ils sont alors transférés à un milieu exempt de la substance d'essai, ou nourris avec des aliments « propres », non-traités. Une phase d’élimination est toujours nécessaire à moins que l’absorption de la substance pendant la première phase soit négligeable. En plus de la concentration d'essai, un groupe de contrôle de poissons est maintenu sans substance d'essai. L’essai réduit  par exposition via le milieu aquatique n’est pas réalisé sur une période plus courte que l’essai type, mais comprend moins de prélèvements de poissons. L’essai de bioaccumulation chez le poisson avec exposition via la voie alimentaire s’applique aux substances qui ne se prêtent pas à un essai par exposition via le milieu aquatique. Dans les trois méthodes d’essai, la concentration de la substance d'essai dans les poissons est suivie pendant les deux phases de l'essai : la méthode par exposition via le milieu aquatique permet d’obtenir un facteur de bioconcentration (FBC) et la méthode par voie alimentaire permet d’obtenir un facteur de bioamplification alimentaire (FBA) ; l’accent est mis, outre l’estimation du FBC à l’état stationnaire, sur celle du FBC cinétique (quand elle est possible). Le FBC et le FBA sont déduits à partir de la concentration totale dans le poisson (autrement dit en fonction du poids total du poisson) et il convient également d’exprimer la bioconcentration de façon normalisée rapportée à un poisson présentant une teneur en lipides de 5%.

  • 2-octobre-2012

    Français

    Essai n° 455 : Ligne directrice axée sur la performance pour les essais in vitro de transactivation par transfection stable visant la détection des substances agonistes des récepteurs des œstrogènes

    La présente Ligne directrice pour les essais axée sur la performance (LDAP) décrit la méthodologie des essais in vitro de transactivation par transfection stable visant la détection des substances agonistes des récepteurs des œstrogènes (essais de TA ER). Elle comprend des méthodes d’essai structurellement et fonctionnellement similaires pour détecter les substances agonistes des récepteurs des œstrogènes, et devrait faciliter le développement de nouvelles méthodes similaires ou modifiées. La base de la présente LDAP est constituée de deux méthodes d’essai de référence de TA ER. Ces deux méthodes sont les suivantes: essai de TA par transfection stable (essai STTA) faisant appel à la lignée cellulaire hERα-HeLa-9903, dérivée d’une tumeur de col utérin d’origine humaine, et l’essai de TA ER BG1Luc faisant appel à la lignée cellulaire BG-1Luc-4E2, dérivée d’adénocarcinome ovarien d’origine humaine. Les lignées cellulaires utilisées dans ces essais expriment les récepteurs des œstrogènes et ont été transfectées de façon stable avec un gène rapporteur de la luciférase répondant aux ER. Ces essais servent à détecter les substances chimiques qui activent les ER par la liaison du ligand au récepteur. Le complexe récepteur-ligand se fixe ensuite à certains éléments de réponse de l’ADN et transactive ainsi le gène rapporteur, induisant une augmentation de l’expression cellulaire d’une enzyme marqueur (par exemple la luciférase dans les sytèmes faisant appel à la luciférase). L’enzyme transforme ensuite son substrat en produit bioluminescent mesurable quantitativement à l’aide d’un luminomètre. Les présentes méthodes sont proposées à des fins de dépistage et de priorisation, mais elles peuvent aussi livrer des informations sur les mécanismes d’action pouvant être utilisées dans le cadre d’une approche fondée sur le poids de la preuve.

  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 | 151 | 152 | 153 | 154 | 155 | 156 | 157 | 158 | 159 | 160 | 161 | 162 | 163 | 164 | 165 | 166 | 167 | 168 | 169 | 170 | 171 | 172 | 173 | 174 | 175 | 176 | 177 > >>