Publications


  • 23-juillet-2010

    Français

    Essai n° 429: Sensibilisation cutanée - Essai de stimulation locale des ganglions lymphatiques

    L'essai de stimulation locale des ganglions lymphatiques (ELGL) chez la souris repose sur le principe suivant: les sensibilisants induisent une prolifération primaire de lymphocytes dans les ganglions lymphatiques auriculaires qui drainent le site de l'application de la substance chimique. Cette prolifération est proportionnelle à la dose appliquée et fournit une mesure de la sensibilisation. La méthode décrite s’appuie sur l'utilisation du marquage radioactif pour mesurer la prolifération cellulaire. Quatre animaux au minimum sont utilisés par groupe de dose, avec au minimum trois concentrations de la substance d'essai, plus un groupe contrôle négatif traité avec le véhicule, et, au besoin, un contrôle positif. Le programme expérimental dure 6 jours. Ensuite, les animaux sont tués et une suspension de cellules de ganglion lymphatique est préparée. L'incorporation de la 3H-méthylthymidine se mesure par comptage à ß scintillation en désintégrations par minute (DPM). La Ligne directrice comprend des normes de performance pour la validation de méthodes d’essai nouvelles et/ou modifiées, similaires à l’ELGL sur le plan fonctionnel et mécanistique. Une version simplifiée de l’ELGL, optionnelle, permet de réduire de 40% le nombre d’animaux utilisés. Cette étude inclut des mesures (pesée, DPM) et des observations cliniques quotidiennes. Les résultats sont exprimés par l'indice de stimulation (IS). L’IS est obtenu par calcul et justifie une classification de la substance d’essai comme sensibilisant de la peau s’il est ≥3.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 23-juillet-2010

    Français

    Essai n° 442A : Sensibilisation cutanée - Essai de stimulation locale des ganglions lymphatiques: DA

    L’essai de stimulation locale des ganglions lymphatiques: DA (ELGL:DA) est une variante non radioactive de la méthode ELGL qui vise à identifier les substances chimiques sensibilisantes et à mesurer la prolifération lymphocytaire qu’ils induisent dans les ganglions lymphatiques auriculaires. Cette méthode, décrite chez la souris (de souche CBA/J), se base sur la quantification par bioluminescence du contenu en adénosine triphosphate (ATP), indicateur de cette prolifération. Quatre animaux au minimum sont utilisés par groupe de dose, avec au minimum trois concentrations de la substance d'essai, plus un groupe contrôle négatif traité seulement avec le véhicule, et au besoin un contrôle positif. Le protocole expérimental dure 8 jours. La teneur en ATP doit être quantifiée dans les 30 minutes qui suivent l’euthanasie. La procédure appliquée, de l’excision des ganglions lymphatiques au dosage de l’ATP, doit être identique pour chaque animal et ne doit pas excéder 20 minutes. La méthode luciférine/luciférase est appliquée pour quantifier la bioluminescence exprimée en unités relatives de luminescence (RLU). L’essai inclut des mesures (pesée, RLU) et des observations cliniques quotidiennes. Les résultats sont exprimés par l’Indice de Stimulation (IS), qui est obtenu par calcul. Une évaluation complémentaire de la substance d’essai comme sensibilisant potentiel est justifiée lorsque SI ≥1.8.

  • 23-juillet-2010

    Français

    Essai n° 223 : Oiseaux, essai de toxicité orale aiguë

    La présente Ligne directrice décrit les procédures à suivre pour évaluer la toxicité orale aiguë de substances chez les oiseaux selon trois types d’essais : (1) essai de dose limite, (2) essai de détermination de la pente de la DL50, (3) essai de détermination de la DL50 seule. Les essais de pente de la DL50 et de DL50 seule sont des procédures d’essai séquentielles. La méthode d’essai choisie dépend du besoin que l’on a ou non de déterminer la dose médiane (DL50) définitive et la pente de la courbe dose-effet. L’essai de dose limite est privilégié en cas de faible toxicité attendue et de létalité improbable à la dose limite. La dose limite, qui doit être adaptée aux fins de l’évaluation, est en général de 2 000 mg/kg de poids corporel. Cinq ou dix oiseaux et un groupe témoin sont utilisés pour l’essai de dose limite. L’essai de détermination de la pente de la DL50 est privilégié lorsque des exigences réglementaires ou d’une autre nature imposent de déterminer, outre une estimation de la DL50, la pente de la courbe dose-effet et/ou l’intervalle de confiance. Il se déroule en 3 ou 4 étapes avec 24 ou 34 oiseaux et un groupe témoin. L’essai de détermination de la DL50 seule est privilégié lorsque des exigences réglementaires ou d’une autre nature imposent de déterminer la dose létale médiane mais non la pente de la courbe dose-effet ni l’intervalle de confiance pour la DL50. Il peut convenir pour estimer un centile de la distribution de la sensibilité d’une espèce et pour fournir des informations aux fins d’étiquetage des produits. Cet essai se déroule en deux étapes, avec 14 oiseaux et un groupe témoin.

    Logiciel à utiliser pour l'essai 223. Cliquer ici. Logiciel non couvert par l’Acceptation Mutuelle des Données.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 23-juillet-2010

    Français

    Essai n° 439 : Irritation cutanée in vitro - Essai sur épiderme humain reconstitué

    Cette Ligne directrice décrit une procédure in vitro qui peut être utilisée pour identifier les dangers présentés par les produits chimiques irritants (substances et mélanges) conformément à la Catégorie 2 du Système général harmonisé de classification et d’étiquetage (SGH) de l’ONU. Elle s’appuie sur un épiderme humain reconstitué, qui dans sa conception globale, reproduit les propriétés biochimiques et physiologiques de la partie supérieure de la peau humaine. La viabilité cellulaire est mesurée par la conversion enzymatique du colorant vital MTT en un sel de formazan bleu, qui est mesuré quantitativement après extraction des tissus. Les substances d’essai irritantes sont identifiées par leur capacité à réduire la viabilité cellulaire au dessous d’un seuil défini (inférieur ou égal à 50% pour la Catégorie 2 du SGH de l’ONU). Cette Ligne directrice comprend aussi des normes de performance pour l’évaluation de méthodes d’essai similaires ou modifiées sur épiderme humain reconstitué. Trois méthodes d’essai validées sont conformes à cette Ligne directrice. En fonction du cadre législatif et du système de classification utilisé, cette procédure peut être utilisée pour déterminer l’irritation cutanée de substances d’essai, en tant qu’essai de substitution d’essai d’irritation cutanée in vivo, ou en tant qu’essai de substitution partiel, dans le cadre d’une stratégie d’essai à plusieurs niveaux.

  • 23-July-2010

    English

    Energy Policies of IEA Countries: Turkey 2009

    The International Energy Agency's periodic review of Turkey's energy policies and programmes.  This 2009 edition finds that Turkey will likely see the fastest medium to long-term growth in energy demand among the IEA member countries. It has a young and urbanising population and energy use is still comparatively low. Therefore, ensuring sufficient energy supply to a growing economy remains the government’s main energy policy concern. Turkey has also progressed significantly in all other areas of energy policy over the past few years.

    Large investments in energy infrastructure, especially in electricity and natural gas, are needed to avoid bottlenecks in supply and to sustain rapid economic growth. To attract that investment, the country needs to continue reforming its energy market. Power sector reform is well under way, but in the natural gas sector reform has been slower and needs to be accelerated.

    Improving energy efficiency is essential for responding to Turkey’s energy policy challenges, and considerable potential remains in all sectors. In a country where private cars are rapidly becoming more common and where significant new construction is foreseen, transport and buildings merit particular long-term attention from the decision makers. Energy-related CO2 emissions have more than doubled since 1990 and are likely to continue to increase rapidly over the medium and long term, in parallel with energy demand. The IEA urges Turkey to intensify efforts to further develop its approach concerning its post-2012 regime to combat climate change, and to consider setting a quantitative overall target for limiting emissions. 

    This review analyses the broad range of energy challenges facing Turkey and provides critiques and recommendations for further policy improvements. 

     

  • 23-July-2010

    English

    Energy Policies of IEA Countries: France 2009

    The International Energy Agency's periodic review of France's energy policies and programmes.  This 2009 edition finds that the energy policy of France seeks to achieve a balance between the environmentally responsible production and use of energy, the growth and competitiveness of the economy, and secure and competitively priced energy and infrastructure.

    To meet these objectives, the French government in 2007 launched an impressive environmental programme, Grenelle de l’Environnement, which sets ambitious targets, particularly in the buildings and transport sectors. The government has also made commendable efforts in enhancing gas supply security and forwarding initiatives to expand infrastructure and interconnections with neighbouring countries. These efforts should make regional electricity and gas markets more stable and secure. In the nuclear power sector, France has created an independent Nuclear Safety Authority and established a comprehensive framework for managing all kinds of radioactive waste and materials.

    Notwithstanding its policy successes, France faces a number of challenges. Its targets aimed at combating climate change are very ambitious. While greenhouse gas emissions in France are lower than the average among IEA countries due to the important role in electricity generation of nuclear power, emissions in the transport and buildings sectors increased from 1990 to 2008. Effective implementation of the announced policies and measures will be imperative for meeting France’s international and national commitments. In the electricity sector, the co-existence of regulated tariffs and market prices may impede mobilising the investment needed for maintenance and life extensions of nuclear power plants. The country also needs to boost the flexibility of electricity networks in order to achieve a structural balance between base load generation and increasing demand for peak-load.

    This review analyses the energy challenges facing France and provides sectoral critiques and recommendations for further policy improvements.

  • 23-July-2010

    English

    Poland: Key Issues and Policies

    The rapid growth of entrepreneurship and small firms has been one of the greatest successes in post-Communist transformation in Poland.  SMEs have greatly contributed to employment, investment and value added in the Polish economy.  However, key barriers to further growth remain in the business environment for SMEs and entrepreneurs.  This book sets out the current SME and entrepreneurship climate, reviews SME and entrepreneurship issues and policies at national and local levels, and provides observations and recommendations for improving and supporting entrepreneurship and SMEs in Poland.

  • 16-juillet-2010

    Français

    La mesure du capital - Manuel de l'OCDE 2009 - Deuxième édition

    Cette version révisée de La Mesure du Capital est le premier guide complet décrivant les différentes manières de mesurer les fonds propres. Il s'adresse aux statisticiens, chercheurs et analystes, donne des conseils pratiques tout en offrant des connaissances théoriques. Il propose aussi une vue d'ensemble de la documentation pertinente. Le manuel est composé de trois parties - une première partie avec une description non technique des principaux concepts et étapes de la mesure du capital; une deuxième partie visant leur  mise en œuvre et une troisième partie décrivant la théorie ainsi qu’une formulation mathématique plus complète des processus de mesure.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 15-July-2010

    English

    United Kingdom: Policies for a Sustainable Recovery

    Drawing on the OECD’s expertise in comparing country experiences and identifying best practices, the Better Policies series tailors the OECD’s policy advice to the specific and timely priorities of member and partner countries, focusing on how governments can make reform happen.

  • 9-juillet-2010

    Français

    Coûts prévisionnels de production de l'électricité 2010

    Ce rapport conjoint de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et de l’Agence de l'OCDE pour l’énergie nucléaire (AEN) est la septième d’une série d’études consacrées aux coûts de production d’électricité. Elle présente les données les plus récentes disponibles sur un large éventail d'énergies et de technologies, notamment le charbon et le gaz (avec et sans capture du carbone), le nucléaire, l’hydro-électrique, l’éolien (à terre et en mer), la biomasse, le solaire, l’énergie des vagues et l’énergie marémotrice, ainsi que la production combinée de chaleur et d’électricité. Elle indique les coûts moyens actualisés de l’électricité (LCOE, levelised costs of electricity) par MWe pour près de 200 centrales, sur la base de données couvrant 21 pays (dont quatre pays importants non-membres de l’OCDE), ainsi que plusieurs sociétés industrielles et organisations. Pour la première fois, le rapport contient une analyse de sensibilité approfondie de l’impact sur le LCOE de la variation des principaux paramètres, tels les taux d’actualisation, les prix des énergies et les coûts du carbone. D’autres impacts sur les choix en matière de production d’électricité sont également étudiés.

    L’étude montre que la compétitivité des différentes technologies de production d’électricité dépend d’un certain nombre de facteurs qui peuvent varier d’un pays, voire d'une zone géographique à l’autre. Les lecteurs trouveront tous les détails et des analyses complètes, étayées par plus de 130 illustrations et tableaux, dans ce rapport qui devrait constituer un outil précieux pour les décideurs et les chercheurs intéressés par les politiques énergétiques et le changement climatique.

    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52 | 53 | 54 | 55 | 56 | 57 | 58 | 59 | 60 | 61 | 62 | 63 | 64 | 65 | 66 | 67 | 68 | 69 | 70 | 71 | 72 | 73 | 74 | 75 | 76 | 77 | 78 | 79 | 80 | 81 | 82 | 83 | 84 | 85 | 86 | 87 | 88 | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | 101 | 102 | 103 | 104 | 105 | 106 | 107 | 108 | 109 | 110 | 111 | 112 | 113 | 114 | 115 | 116 | 117 | 118 | 119 | 120 | 121 | 122 | 123 | 124 | 125 | 126 | 127 | 128 | 129 | 130 | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | 140 | 141 | 142 | 143 | 144 | 145 | 146 | 147 | 148 | 149 | 150 > >>