Salle de presse

Une nouvelle approche de la mondialisation et des chaînes de valeur mondiales est nécessaire pour stimuler la croissance et l’emploi

 

28/05/2013 - Les progrès technologiques, des coûts de transport moins coûteux et la libéralisation des échanges ont transformé la façon dont les entreprises produisent des biens et les commercialisent dans le monde entier. Les pays qui sauront s’ouvrir aux échanges et à l’investissement et encourager l’innovation faciliteront l’intégration de leurs entreprises dans les chaînes de valeur mondiales (CVM) qui sont le moteur de la croissance dans des économies de plus en plus interconnectées, selon une étude de l’OCDE.


Il a été demandé à l’OCDE, l’OMC et à la CNUCED de produire un rapport pour le Sommet du G20 à Saint Petersburg en septembre 2013 sur l’impact croissant des chaines de valeur mondiales (CVM). C’est dans ce contexte que l’OCDE accueillera un séminaire du G20 sur les chaines de valeur mondiales, organisé par la Présidence russe, mercredi 29 mai, au cours duquel seront discutées les conclusions de ses analyses sur les échanges à valeur ajoutée (EVA), ainsi que leurs implications politiques.

Le rapport intitulé « Économies interconnectées : Comment tirer parti des chaînes de valeur mondiales » examine les défis et les opportunités auxquels sont confrontées les économies avancées, émergentes et en développement cherchant à s’intégrer sur le marché mondial.

« Chacun peut tirer profit des chaînes de valeur mondiales, mais nous y gagnerons tous davantage si les pouvoirs publics prennent des mesures propres à renforcer le nouvel environnement économique », a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, à l’occasion du Forum de l’OCDE, à Paris. « Il est essentiel de comprendre l’importance de la libéralisation des échanges et de ne pas céder au protectionnisme alors que les pays cherchent à attirer de nouveaux investissements, et à accroître leur productivité et leur compétitivité. En favorisant le développement et l’intervention des entreprises dans les chaînes de valeur mondiales, nous ouvrirons la voie à la création d’emplois et à une croissance durable pour nos économies. »

Le rapport de l’OCDE révèle la forte disparité des modes d’intervention des différents pays dans les CVM. Les petites économies ouvertes, comme la République slovaque ou la Belgique, dépendent largement des importations pour la production de produits finis. Les grandes économies, comme les États-Unis et le Japon, sont davantage présentes dans les activités en amont et produisent des biens intermédiaires par la suite intégrés dans les produits exportés par les pays situés plus en aval de la chaîne de valeur (Voir les notes par pays, en anglais).

Les services, comme le transport et la logistique, représentent plus de la moitié de la création de valeur dans les CVM dans bon nombre de pays de l’OCDE, et plus de 30 % en Chine. Augmenter la quantité de services et procéder à leur libéralisation stimulerait la compétitivité des entreprises du secteur manufacturier et faciliterait leur participation aux chaînes de valeur mondiales. L’ouverture aux échanges est également déterminante dans la mesure où les droits de douane constituent, de fait, des taxes sur les exportations pour les entreprises intégrant des composants importés dans la fabrication des produits destinés à l’exportation.

Les pays qui favorisent l’investissement dans l’innovation et le capital intellectuel, comme le design, la recherche-développement et les nouveaux modèles économiques, aideront leurs entreprises à monter en gamme dans la chaîne de valeur.
 


Un autre rapport, intitulé « Nouvelles sources de croissance : le capital intellectuel », également examiné à la réunion au niveau des Ministres qui se tient cette semaine à l’OCDE, révèle que les volumes d’investissement consentis par les pays dans ce domaine diffèrent considérablement. Le capital intellectuel comprend les informations informatisées (logiciels et bases de données); la propriété innovante (brevets, droits d’auteurs, design, marques); et les compétences économiques (y compris la valeur de la marque, le capital humain propre à l’entreprises, les réseaux regroupant les personnes et les institutions, et le savoir-faire organisationnel qui augmente l’efficacité de l’entreprise)


Ainsi, les États-Unis, le Japon et la Suède investissent environ 10 % de leur PIB dans le capital intellectuel, contre moins de 5 % en Espagne, en Italie et au Portugal. Certains pays réussissent également mieux que les autres à drainer les investissements vers les entreprises innovantes : les entreprises qui protègent leurs idées par des brevets lèvent quatre fois plus de capitaux en Suède et aux États-Unis qu’en Italie et en Espagne.

Le bon fonctionnement des marchés de produits, du travail et du capital-risque est essentiel. Selon le rapport, le renforcement des droits de propriété intellectuelle encourage l’innovation, mais l’augmentation du coût des procédures judiciaires qui y sont liées réduit l’efficacité du régime de brevets dans bon nombre de pays.

Les incitations fiscales, les subventions et les prêts en faveur de la recherche-développement stimulent l’investissement dans le capital intellectuel, mais sont souvent mal adaptés, notamment aux jeunes entreprises, qui constituent pourtant un vivier de nouveaux emplois de plus en plus dynamique. En effet, entre 2001 et 2011, les entreprises de moins de cinq ans d’existence représentaient 18 % de l’ensemble des emplois dans les pays de l’OCDE étudiés, mais 47 % de la totalité des emplois créés.

Les travaux de l’OCDE sur les chaînes de valeur mondiales et sur les thématiques afférentes alimenteront également les débats du Forum de l’OCDE – la première session, intitulée « La révolution de la production du XXIème siècle », débutera mardi à 10h30.


Pour toute remarque ou information complémentaire sur ces rapports, les journalistes sont invités à prendre contact avec Koen de Backer ou Alistair Nolan de la Direction de la science, de la technologie et de l’industrie de l’OCDE, ou avec Spencer Wilson, de la Division des médias de l’OCDE.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list