Partager

Salle de presse

Un nouveau programme de travail va accélérer la coopération entre l'OCDE et le Brésil

 

3/11/15 - Le Secrétaire général de l'OCDE M. Angel Gurría signe le Programme de travail Brésil OCDE avec le Ministre des Relations extérieures M. Mauro Vieira et le Ministre des Finances M. Joaquim Levy.


L'OCDE a lancé aujourd’hui un Programme de travail conjoint avec le Brésil qui aura pour effet de mener ensemble des activités dans les deux prochaines années et renforcera la coopération entre l'Organisation et le gouvernement brésilien.


Intervenant à un moment critique de l’histoire du Brésil, ce Programme va intensifier les échanges sur la réforme structurelle et permettra au Brésil de participer plus étroitement à l’élaboration et à l’adhésion des meilleures pratiques et normes de l’OCDE.

Le nouveau programme a été signé par le Secrétaire général de l’OCDE M. Angel Gurría, le Ministre des Relations extérieures M. Mauro Vieira et le Ministre des Finances M. Joaquim Levy au cours d’une cérémonie qui s’est tenue à Brasilia.


Il fait suite à un récent Accord de coopération de l’OCDE avec le Brésil signé à l’occasion de la présence en juin dernier, à Paris, de ces deux ministres à l’occasion de la Réunion du Conseil au niveau des Ministres de l’OCDE.


« Ce nouveau Programme donne à la relation de l'OCDE avec le Brésil une toute nouvelle dimension stratégique », a déclaré M. Gurría. « L'OCDE est prête à partager les meilleures pratiques et offrir des conseils pour aider le Brésil à surmonter ses défis sociaux, économiques et environnementaux les plus pressants. » (lire le discours dans son intégralité en anglais et portugais)

Le Brésil participe actuellement aux travaux de 18 comités de l’OCDE. Le Programme de travail 2016 17 verra cette coopération de long terme renforcée, grâce à plusieurs projets visant à soutenir le programme de réformes inscrit à l’ordre du jour du Brésil. L’accent sera mis sur cinq domaines fondamentaux présentant un intérêt mutuel :

  • Questions économiques, industrielles, commerciales et financières ;
  • Gouvernance publique et lutte contre la corruption ;
  • Science, technologie, environnement, agriculture et énergie ;
  • Travail, retraites et questions sociales ;
  • Coopération pour le développement.


Le Programme prévoit un certain nombre d’examen des politiques dans les domaines suivants : innovation, agriculture, dépenses publiques et protection sociale.


Dans le cadre du nouveau Programme, il est également attendu que le Brésil participe plus activement aux travaux des comités et groupes de travail de l’OCDE, en particulier en ce qui concerne les affaires fiscales, l’investissement, la concurrence et la gouvernance d’entreprise. Enfin, il est envisagé que le Brésil adhère à plusieurs instruments juridiques de l’OCDE, notamment dans les domaines suivants : protection des consommateurs, sécurité numérique et politique de l’internet, concurrence, politique de la réglementation et égalité hommes-femmes.


À l’occasion de sa visite au Brésil, le Secrétaire général de l’OCDE doit participer au lancement de plusieurs rapports de l'Organisation, et il va également rencontrer plusieurs membres du gouvernement ainsi que des représentants du monde de l’entreprise et de la société civile.


L’OCDE est une organisation internationale qui a son siège à Paris et dont la mission consiste à promouvoir des politiques visant à améliorer le bien-être économique et social des populations du monde entier. Elle offre aux pouvoirs publics une enceinte où ils peuvent conjuguer leurs efforts en vue de partager leurs expériences et de rechercher des solutions aux problèmes économiques, sociaux et de gouvernance auxquels ils sont confrontés.


Les 34 pays actuellement membres de l’OCDE sont : l’Allemagne, l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Canada, le Chili, la Corée, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, les États-Unis, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Islande, Israël, l’Italie, le Japon, le Luxembourg, le Mexique, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République slovaque, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Slovénie, la Suède, la Suisse et la Turquie.


Quatre pays – la Colombie, le Costa Rica, la Lettonie et la Lituanie – ont été officiellement invités à devenir membres de l'Organisation et leur processus d’adhésion est en cours.


L’OCDE a par ailleurs engagé en 2007 un programme pour les Partenaires clés avec cinq économies émergentes dynamiques (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde et Indonésie) qui participent à un large éventail d’activités de l'Organisation.


Pour plus d’informations, les journalistes sont invités à prendre contact avec Lawrence Speer (33 6 01 49 68 91) ou avec la Division des médias de l’OCDE (33 1 45 24 97 00).


Cliquez sur le lien pour plus d'informations sur l'un des rapports lancés aujourd'hui à Brasilia, Supreme Audit Institutions et Good Governance: Oversight, insight and foresight.


Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’OCDE est un forum stratégique international qui œuvre à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des citoyens dans le monde entier.

 

Documents connexes