Salle de presse

Statistiques de l'OCDE sur le commerce international : tendances au quatrième trimestre 2014

 

Signal mitigé pour le commerce de marchandises au quatrième trimestre 2014 avec un dollar US apprécié par rapport aux devises majeures

 

Version complète du communiqué (PDF 140KB)

 

26/02/2015 - Le total (en dollars US corrigés des variations saisonnières), des importations de marchandises des économies du G7 et des BRIICS a baissé de 3,7% au 4e trimestre 2014 en glissement trimestriel, reflétant partiellement la baisse continue du prix du pétrole brut. Les exportations de marchandises ont aussi diminué de 3,0% en dollars US. Ceci reflète partiellement les effets d’un dollar apprécié car les exportations, mesurées en monnaie nationale, ont augmenté dans la plupart des économies principales. 

Dans les économies principales de la zone Euro, les exportations et les importations, en dollars US, ont chuté au quatrième trimestre 2014, mais mesurées en euros, les exportations ont augmenté de 3,5% en France, de 1,9% en Italie et de 0,9% en Allemagne. Les importations, mesurées en dollars US, ont baissé de 8,0%, 5,9% et de 6,0% respectivement. Les importations ont aussi décliné au Royaume Uni de 4,6% alors que les exportations mesurées en dollars US et en livres sterling ont augmenté (de 1,2% et 6,7% respectivement). 

Les exportations et les importations, en dollars US, ont baissé de 4,9% et de 3,1% respectivement au Canada et au Japon (3,8% et 6,4% mais les exportations ont augmenté de 5,8% en yen). Aux États-Unis les importations sont restées stables d’un trimestre sur l’autre bien que les exportations se soient contractées de 1,2%. 

Parmi les BRIICS, le Brésil a vu une chute conséquente, au 4e trimestre, de ses exportations et de ses importations, en dollars US (16,0% et 8,3% respectivement) reflétant partiellement un effondrement des principales exportations (minerai de fer et soja), conduisant au déficit commercial le plus élevé jamais enregistré. Les exportations de la Russie ont sévèrement décliné (de 13,6%) reflétant une combinaison de sanctions de l’UE et la chute des prix du pétrole. Les importations, quant à elles, ont décliné de 10,7% du fait d’une combinaison de facteurs dont l’embargo réciproque des importations de la Russie et la chute du rouble. 

 Les exportations de la Chine ont augmenté légèrement de 0,4% et les importations ont baissé de 2,0%. Au 4e trimestre, le commerce de marchandises a sérieusement ralenti en Inde avec une baisse des exportations et des importations de 3,9% et 4,7% respectivement. 

En glissement annuel, le commerce de marchandises, en dollars US,  des pays du G7 et des BRIICS combinés, a augmenté modérément de 1,9%, pour les exportations et de 0,5% pour les importations. En Allemagne et aux États-Unis, les exportations ont augmenté (de 4,0% et de 2,8% respectivement) ainsi que les importations (de 2,2% et de 3,4% respectivement). Le Japon a enregistré une 4e année consécutive de déficit avec des exportations et des importations en baisse de 3,5% et de 2,5% respectivement. 

Parmi les BRIICS, les exportations et les importations de la Chine ont progressé de 5,3% et de 0,6% respectivement. Le Brésil a enregistré son premier déficit commercial depuis 2000, les exportations et les importations baissant respectivement de 6,9% et de 3,8%. Malgré une forte contraction de ses exportations, la Russie a eu à un léger surplus commercial en 2014 grâce aux importations qui ont chuté à un rythme plus rapide.

Commerce de Marchandises  en milliards de US$
Données corrigées des variations saisonnières à prix et taux de change courants

‌‌‌‌‌‌

Source : Statistiques du commerce international, OCDE

 

 

>> 

Prochaine date de publication : mai 2015

 
 

>>

Contacts
Pour plus d'information, les journalistes sont invités à contacter la Division des Relations avec les Medias de l'OCDE au (33) 1 45 24 97 00 ou à news.contact@oecd.org ; les non journalistes peuvent contacter la Direction des statistiques à stat.contact@oecd.org.

 
 

>> 

Lien vers les communiqués de presse précédents

 
 

>>

Plus d'informations sur les statistiques du commerce international à www.oecd.org/std/echanges
 

 

Documents connexes