Partager

Salle de presse

Région Asie/Pacifique : d’après l’OCDE, les soins de santé devraient être plus accessibles sur le plan financier

 

27/11/2014 - Les pays de la région Asie/Pacifique doivent redoubler d’efforts pour élargir l’accès à des soins de santé de qualité et abordables. En effet, l’OCDE constate dans son nouveau rapport que trop de personnes, notamment des femmes, ne peuvent bénéficier du traitement médical dont elles ont besoin en raison de coûts élevés, de difficultés à obtenir l’autorisation de consulter un médecin, ou de la pénurie de professionnels de santé dans les zones rurales.

 

Malgré ces difficultés, l’édition 2014 du Panorama de la santé pour la région Asie/Pacifique (anglais) montre que l’espérance de vie à la naissance dans 22 pays d’Asie atteignait 73.4 ans en moyenne en 2012, soit une progression d’environ sept ans depuis 1990. En comparaison, l’espérance de vie s’est allongée de 5.3 ans dans les pays de l’OCDE sur la même période.

 

Mais une profonde fracture régionale persiste. En effet, l’espérance de vie est la plus longue à Hong Kong, Chine, où elle s’élève à 83.3 ans pour les hommes comme pour les femmes. Elle est également supérieure à 80 ans au Japon, en Australie, à Singapour, en Nouvelle-Zélande, dans la République de Corée et à Macao, Chine.

 

L’espérance de vie totale est en revanche inférieure à 70 ans dans onze pays de la région, et en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Myanmar, un enfant né en 2012 ne peut pas espérer vivre au-delà de 65 ans, en moyenne.

 

Le rapport révèle aussi la forte prévalence du diabète dans la région Asie/Pacifique, qui représentait plus de 60 % des 5.1 millions de décès causés par la maladie dans le monde en 2013. Environ 215 millions de personnes vivent avec le diabète dans la région. La moitié d’entre elles ignorent qu’elles sont malades et qu’elles s’exposent à des complications sur le long terme.

 

Parmi les autres constatations de l’édition 2014 du Panorama de la santé pour la région Asie/Pacifique, on peut citer les éléments suivants :

 

Espérance de vie

  • Le taux de mortalité maternelle est en moyenne de six décès environ pour 100 000 naissances vivantes dans les pays de l’OCDE, tandis qu’il est quasiment multiplié par 15 dans les pays d’Asie. Entre 1990 et 2013, le taux moyen de mortalité maternelle dans les pays d’Asie a reculé de 48 %.
  • Les maladies cardiovasculaires sont à l’origine d’environ un tiers de l’ensemble des décès, tandis que la tuberculose est la principale cause de décès d’une maladie infectieuse dans la région Asie/Pacifique. En 2012, plus de 6.3 % des 8.6 millions de personnes atteintes de tuberculose dans le monde vivaient dans la région.
  • La part de la population âgée de plus de 65 ans en Asie devrait quasiment quadrupler au cours des quarante prochaines années pour atteindre 26 % en 2050, dépassant l’OCDE.

 

Ressources dans le secteur de la santé

  • Le nombre de médecins et d’infirmiers dans la région, qui atteint respectivement 1.2 et 2.8 environ pour 1 000 habitants, est largement inférieur à la moyenne de l’OCDE (3.2 et 8.7).
  • On compte en moyenne 3.3 lits d’hôpital pour 1 000 habitants en Asie, ce qui est inférieur à la moyenne de 4.8 de l’OCDE. Le nombre de lits d’hôpital varie toutefois considérablement d’un pays de la région à l’autre : c’est au Japon qu’il est le plus élevé avec plus de 13 lits pour 1 000 habitants, et c’est aux Philippines qu’il est le plus faible avec 0.5 lit pour 1 000 habitants.

 

Dépenses de santé

  • Les économies asiatiques dépensent à peine plus de 730 USD par personne et par an dans la santé, contre 3 510 USD dans les pays de l’OCDE. Cela représente plus de 4.6 % du produit intérieur brut, en moyenne, dans la région de l’Asie, et plus de 9.3 % dans les pays de l’OCDE.
  • La part des dépenses publiques dans le total des dépenses de santé est beaucoup plus faible en Asie que dans les pays de l’OCDE puisqu’elle s’élève à 48.1 %, contre 72.7 %.
  • Le taux de croissance des dépenses de santé par habitant en valeur réelle était de 5.6 % par an en Asie, en moyenne, entre 2000 et 2012, soit un taux supérieur à celui de 4.3 % observé pour le produit intérieur brut. Le taux de croissance pour la Chine et la Mongolie était encore plus rapide (presque deux fois le taux moyen pour la région).

 

Le Panorama de la santé 2014 pour la région Asie/Pacifique, qui est une publication conjointe de l’OCDE et de l’Organisation mondiale de la santé, présente des indicateurs clés sur l’état de santé, les déterminants de la santé, les ressources dans le secteur de la santé et leur utilisation, les dépenses et le financement de la santé, et la qualité des soins pour 27 pays et économies de la région Asie/Pacifique. Ce rapport propose un cadre général et pratique censé aider les responsables à concevoir et appliquer des politiques meilleures pour soutenir les progrès accomplis par les pays en vue de la mise en place d’une couverture maladie universelle, et pour améliorer la santé de leurs populations.

 

Pour obtenir de plus amples informations et télécharger une version PDF du rapport, suivre le lien suivant : http://www.oecd.org/fr/sante/health-at-a-glance-asia-pacific-23054964.htm 

 

Pour plus de renseignements, prendre contact avec :

Luca Lorenzoni de la Division de la santé de l’OCDE (+33 1 45 24 76 21  ou luca.lorenzoni@oecd.org)

Kenichiro Taneda de la Division du développement des services de santé (HSD) du bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé pour le Pacifique occidental (+63 2 5289883 ou tanedak@wpro.who.int)

Sunil Senanayake de la Division de la gestion des systèmes de santé et de la sécurité des patients du bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Asie du Sud-Est (+91 11 2330 9330 ou senanayakes@who.int

 

 

Documents connexes