Salle de presse

L’OCDE a élaboré une Boîte à outils pour aider les pouvoirs publics à faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes

 

08/03/2018 - À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l’OCDE a présenté une initiative dont le but est d’aider les gouvernements, les parlements et les autorités judiciaires à concevoir des politiques et des services publics qui tiennent compte des disparités existant entre les sexes, et à intensifier leurs efforts pour assurer aux femmes un accès égal à la prise de décision publique.


Fondée sur la Recommandation de 2015 de l’OCDE sur l’égalité hommes-femmes dans la vie publique et destinée à accélérer les progrès vers les objectifs constitutifs de l’égalité entre les sexes, la Boîte à outils de l’OCDE pour l’intégration et l’application concrète du principe de l’égalité entre les femmes et les hommes (en anglais) recense les mesures qui se sont révélées efficaces pour accroître la présence des femmes dans tous les domaines, en indiquant les pièges à éviter lors de l’institutionnalisation de l’objectif de l’égalité entre les sexes. Son but est d’aider à susciter une transformation systémique qui embrasse l’ensemble des institutions et des processus de décision publics, laquelle est nécessaire pour provoquer, dans toute la société, les changements de mentalité indispensables pour pouvoir enfin remédier aux rôles et comportements sexués profondément enracinés qui font obstacle à l’instauration d’une véritable égalité entre les femmes et les hommes. La Boîte à outils cite de nombreux exemples de bonnes pratiques suivies par les pays, afin d’illustrer les politiques et les actions les plus efficaces en la matière.

 

« La Boîte à outils vise à aider et encourager les décideurs au sein des institutions publiques à employer des moyens nouveaux et innovants pour promouvoir l’égalité entre les sexes. Elle les invite aussi à appréhender chacun des aspects de leurs politiques selon une optique sexospécifique », a déclaré Gabriela Ramos, Directrice du Cabinet du Secrétaire général de l’OCDE, Sherpa pour le G20 et responsable des travaux de l’OCDE sur l’égalité femmes-hommes, lors de la présentation de la Boîte à outils à Paris. « Elle explique de quelle façon procéder pour permettre à un plus grand nombre de femmes d’accéder aux fonctions dirigeantes, mais elle montre aussi comment les pratiques et procédures formelles et informelles qui ont cours dans les institutions publiques peuvent renforcer les inégalités et les stéréotypes sexistes.»

 

La plupart des pays de l’OCDE ont adopté des systèmes de quotas pour assurer la parité femmes-hommes dans la vie politique, qui peuvent être des quotas fixés volontairement par les partis politiques ou des quotas légaux pour le parlement, inscrits dans la loi électorale ou la Constitution. Néanmoins, les femmes occupent encore, en moyenne, moins d’un tiers des sièges de la chambre basse des parlements nationaux dans les pays de l’OCDE, et moins d’un tiers des postes ministériels. La proportion de femmes présentes aux postes d’encadrement supérieur de l’administration centrale et exerçant comme juges dans les cours suprêmes est de 32 %. Les mesures visant à renforcer le recrutement et la promotion de femmes sont peu utilisées dans la fonction publique, et seuls quelques pays ont adopté une politique de discrimination positive pour l’appareil judiciaire, afin d’y assurer une représentation équilibrée des femmes et des hommes.

 

La Boîte à outils examine la façon dont les objectifs qui servent l’égalité femmes-hommes doivent être intégrés dans le processus de recrutement, la gestion des carrières et le cycle budgétaire. Elle préconise une approche de grande envergure et coordonnée qui englobe les organes exécutifs, les tribunaux et le parlement, et traite notamment des écarts de salaire entre femmes et hommes, de la ségrégation professionnelle, des mécanismes de recours et d’appel et de la redevabilité au niveau de l’encadrement ; de plus, elle présente des listes de mesures prioritaires et des questions d’autoévaluation pour permettre aux institutions d’exercer un suivi systématique sur leurs actions.

 

Le lancement de la Boîte à outils fait partie des événements du Mois de mars pour la parité organisés par l’OCDE à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, dans le but de réfléchir aux moyens de mettre fin aux inégalités entre les femmes et les hommes (voir le programme de ces événements : www.oecd.org/gender/March-on-Gender-OECD-2018.pdf).

 

Par ailleurs, l’OCDE a mis à jour son Portail sur l’égalité femmes-hommes en y incorporant des données et des analyses nouvelles sur les inégalités entre les sexes, dont quelque 75 indicateurs concernant les disparités entre femmes et hommes dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de l’entrepreneuriat, de la gouvernance publique, de la santé et du développement (voir http://www.oecd.org/fr/parite/.) 

 

La Boîte à outils (en anglais) peut être consultée à l’adresse suivante : www.oecd.org/gender/governance/toolkit.

 

Lire le rapport de l’OCDE : Atteindre l’égalité femmes-hommes : un combat difficile.

 

L’OCDE est un forum mondial qui œuvre, aux côtés de plus d’une centaine de pays, à l’élaboration de politiques visant à améliorer le bien-être économique social des populations du monde entier.

 

Documents connexes