Partager

Salle de presse

Lituanie : la crise liée au COVID-19 rend plus nécessaires encore les réformes destinées à stimuler la croissance et à réduire les inégalités

 

23/11/2020 - L’efficacité des mesures d'endiguement de la pandémie, conjuguée au bon fonctionnement du système de santé et à la rapidité du soutien public aux entreprises et aux ménages, ont permis à la Lituanie de faire face à ce jour à la crise liée au COVID-19. Cela étant, la pandémie reste porteuse de risques significatifs pour l’activité économique et la récente recrudescence des infections est très préoccupante. Une fois la reprise engagée, la Lituanie devrait se fixer comme objectifs de réformer ses entreprises publiques, de renforcer ses finances publiques et de faire en sorte que les fruits de la croissance bénéficient à tous les citoyens et à toutes les régions : c’est ce que révèle un nouveau rapport de l'OCDE. 

Selon la dernière Étude économique de la Lituanie publiée par l’OCDE, une gestion économique de qualité et un environnement des entreprises propice aux investissements avaient contribué, avant le COVID-19, à la hausse des revenus moyens de la Lituanie qui se rapprochaient des niveaux des pays avancés. Si la récession provoquée par le virus a été moins brutale qu’ailleurs, avec un PIB qui devrait, selon les prévisions, enregistrer un recul de 2 % en 2020 avant de rebondir pour afficher une croissance de 2.7 % en 2021, la Lituanie, en tant que petite économie ouverte, sera vulnérable à toute perturbation prolongée des échanges mondiaux. Augmenter l’investissement public et améliorer la gouvernance des entreprises publiques pourraient aider à fortifier la croissance et la productivité. D'autres réformes devraient viser en priorité une plus grande efficacité des dépenses et de la fiscalité. À plus long terme, la Lituanie devrait se fixer une trajectoire claire de réduction de la dette ainsi qu'un objectif d’endettement à long terme.

« La saine gestion économique des dernières années et la rapidité de la réaction aux aspects tant sanitaires qu’économiques de la pandémie aident la Lituanie à bien résister à la crise liée au COVID-19 », a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE M. Angel Gurría. « Il est maintenant essentiel de s’appuyer sur ces bons résultats et de relancer la dynamique des réformes pour garantir à l’avenir une croissance robuste, durable et inclusive. »

La pandémie a mis au jour le niveau élevé des inégalités de revenu en Lituanie où la pauvreté relative est importante parmi les chômeurs, les personnes ayant un faible niveau d'éducation, les familles monoparentales et les personnes âgées, du fait du caractère insuffisamment redistributif du système de prélèvements et de prestations. L’Étude recommande à la Lituanie de poursuivre le soutien temporaire aux personnes et aux entreprises touchées par le COVID-19, mais aussi d'augmenter les aides sociales régulières tout en préservant les incitations au travail.

En ce qui concerne le soutien à l’économie, les auteurs de l’Étude notent que bien que les dépenses publiques de la Lituanie aient connu une hausse considérable ces deux dernières années, elles restent inférieures à la moyenne de l’OCDE. L’investissement public reste aussi de faible niveau. Étant donné l’importance de moderniser les infrastructures et de stimuler une demande frappée par la crise, il est recommandé à la Lituanie de maintenir l’investissement à ses niveaux actuels, voire de l'augmenter, et d’en améliorer la qualité en analysant rigoureusement les projets du point de vue du rapport coûts-avantages. Investir davantage dans les zones rurales et donner aux collectivités locales plus d'influence sur la définition de la politique fiscale et sur les dépenses pourraient contribuer à atténuer les disparités régionales et promouvoir la croissance inclusive.

Il est par ailleurs recommandé à la Lituanie d'abandonner progressivement les subventions en faveur des combustibles fossiles néfastes pour l’environnement et d'augmenter la fiscalité environnementale, ce qui serait bénéfique à la fois pour les finances publiques et pour la transition vers une économie plus sobre en carbone.

Voir les principales recommandations dans la Synthèse de l’Étude économique. (Ce lien peut être inclus dans les articles de presse).

 

Pour de plus amples informations, les journalistes sont invités à contacter Catherine Bremer au Bureau des médias de l’OCDE (+33 (0)1 45 24 97 00).

 

Coopérant avec plus d'une centaine de pays, l'OCDE est un forum stratégique international qui s'emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des populations dans le monde entier.

 

Documents connexes