Salle de presse

Le Secrétaire général de l’OCDE, M. Gurría, souligne la nécessité d’une politique de concurrence vigoureuse pour stimuler la reprise économique

 

19/02/2009 - Les gouvernements doivent résister au protectionnisme et préserver la pleine ouverture de leurs marchés à la concurrence dans l’action qu’ils mènent pour faire redémarrer leurs économies. Tel est l’avertissement lancé par le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría.

 

"Nous devons nous assurer que les politiques d’aujourd’hui pour gérer la crise ne seront pas la source des problèmes de demain". (Lire le discours de M. Gurría)

 

Cliquer ici pour une restransmision de la conférence de presse du Forum mondial de l'OCDE sur la concurrence

C’est ce qu’a déclaré M. Gurría dans son allocution inaugurale lors du Forum mondial de l’OCDE sur la concurrence, qui s’est tenu à Paris. "Une politique de concurrence robuste est essentiel pour éviter une détérioration sur le long terme de l’économie une fois que la situation sera stabilisée".

"Nous devons nous assurer que les politiques d’aujourd’hui pour gérer la crise ne seront pas la source des problèmes de demain". C’est ce qu’a déclaré M. Gurría dans son allocution inaugurale lors du Forum mondial de l’OCDE sur la concurrence, qui s’est tenu à Paris. "Une politique de concurrence robuste est essentiel pour éviter une détérioration sur le long terme de l’économie une fois que la situation sera stabilisée".

 

Tout en reconnaissant qu’en cas de crise les mesures d’urgence peuvent parfois s’écarter des principes de saine concurrence, M. Gurría a instamment invité les gouvernements à faire en sorte que toute aide à certaines entreprises ou à certains champions nationaux soit transparente et temporaire. "Il est crucial que toute restriction inévitable à la concurrence en cette période critique soit minutieusement conçue, ait un caractère temporaire et fasse l’objet d’une surveillance".

 

"Nous ne devrons jamais perdre de vue les principes fondamentaux d’une saine concurrence. Les mesures en faveur de champions nationaux ne sont guère justifiées : la protection des entreprises bien établies ou en difficulté freinera probablement la croissance aussi bien dans les pays en développement que dans les pays développés", a ajouté M. Gurría.

 

"Cela risque aussi de déclencher une escalade dans les mesures protectionnistes au niveau mondial et de provoquer des réactions purement égoïstes. Nous devons éviter les politiques industrielles interventionnistes qui favorisent les entreprises en place et qui veulent sélectionner les vainqueurs ou récompenser les perdants".

 

M. Gurría a souligné le rôle vital que doit jouer la politique de la concurrence dans l’augmentation de la productivité et de la performance économique et pour empêcher de nouvelles distorsions sur les marchés. "Le droit et la politique de la concurrence doivent continuer d’assurer l’égalité des chances sur la base de règles claires et d’une vigoureuse exécution par les autorités de la concurrence", a précisé le Secrétaire général.

 

Les enjeux entourant la politique de la concurrence forment une partie importante de la réponse stratégique de l’OCDE à la crise économique et financière dont l’objet est d’aider les gouvernements à renforcer le cadre réglementaire dans lequel les marchés fonctionnent et d’adopter les politiques adéquates pour retrouver le chemin d’une croissance économique durable sur le long terme.

 

Les conflits potentiels entre la politique de la concurrence, la politique industrielle et la politique de champions nationaux constituent l’un des thèmes du Forum mondial de l’OCDE sur la concurrence, organisé à Paris les 19 et 20 février.

 

Les représentants de près de 80 pays examineront également l’impact de l’économie informelle sur la concurrence et le rôle que doit jouer la politique de la concurrence en temps de crise économique.


Pour tous renseignements complémentaires, les journalistes sont invités à contacter la Division des médias de l’OCDE (tél. +33 1 45 24 97 00).

 

Pour plus d’informations sur les travaux de l’OCDE dans le domaine de la concurrence, on pourra consulter www.oecd.org/concurrence et en ce qui concerne plus précisément le Forum mondial www.oecd.org/competition/globalforum

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Arabie saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Guernesey
  • Jersey
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Bélarus
  • Belgique
  • Belize
  • Bénin
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brésil
  • Brunei Darussalam
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Cabo Verde
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Chili
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Corée
  • Costa Rica
  • Côte d'Ivoire
  • Croatie
  • Cuba
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominique
  • Égypte
  • El Salvador
  • Émirats arabes unis
  • Équateur
  • Érythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Bolivie
  • Micronésie
  • États-Unis
  • Éthiopie
  • Ex-République yougoslave de Macédoine
  • Russie
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Géorgie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grèce
  • Grenade
  • Groenland
  • Guatemala
  • Guinée
  • Guinée équatoriale^Guinée2
  • Guinée-Bissau^Guinée1
  • Guyana
  • Guyane française
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong (Chine)
  • Hongrie
  • Île de Man
  • Îles Caïmanes
  • Îles Cook
  • Îles Féroé
  • Îles Marshall
  • Îles Salomon
  • Îles Turques et Caïques
  • Îles Vierges britanniques
  • Îles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jordanie
  • Kazakhstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libéria
  • Libye
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao (Chine)
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Maurice
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Monaco
  • Mongolie
  • Monténégro
  • Montserrat
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Népal
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Niue
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Pérou
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Qatar
  • République arabe syrienne
  • Venezuela
  • République centrafricaine
  • Moldova
  • République démocratique du Congo
  • République démocratique populaire lao^Lao
  • République dominicaine
  • Congo
  • Iran
  • Chine (République populaire de)
  • République populaire démocratique de Corée
  • République slovaque
  • République tchèque
  • Tanzanie
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Rwanda
  • Sahara occidental
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les-Grenadines
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Sénégal
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suède
  • Suisse
  • Suriname
  • Swaziland
  • Tadjikistan
  • Taipei chinois
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste
  • Togo
  • Tokélaou
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Union européenne
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Viet Nam
  • Wallis-et-Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Curaçao
  • Bonaire
  • Saba
  • Topics list