Partager

Salle de presse

Les PME se tournent vers les instruments de financement alternatifs, sur fond de ralentissement de la croissance du crédit bancaire

 

12/04/2019 - Les petites et moyennes entreprises (PME) se tournent de plus en plus vers des sources de financement non bancaires, dans un contexte où, en dépit de conditions de crédit favorables et d’un environnement propice aux entreprises, l’activité de prêts bancaires aux PME a progressé moins vite que prévu.

Le Financement des PME et des entrepreneurs 2019 : Tableau de bord de l'OCDE révèle que les instruments en ligne que sont le crédit interentreprises et le financement participatif en fonds propres ont fortement augmenté en 2017, notamment dans les pays où les marchés sont peu développés. C’est en Chine, aux États-Unis et au Royaume-Uni que les marchés du financement alternatif en ligne des entreprises restent les plus importants. Les investissements de capital-risque sont en hausse dans la plupart des pays ; le nombre d’introductions en Bourse de PME s’est accru de plus de 13 % en 2017, et la capitalisation boursière totale des PME a augmenté de 16.7 %.

Avec 60 % de l’emploi total et 50 % à 60 % de la création de valeur ajoutée, les PME et les entrepreneurs constituent l’épine dorsale des économies de l’OCDE. Leur rôle est essentiel pour améliorer la productivité, réaliser une croissance inclusive et aider les économies à s’adapter aux changements à l’œuvre que sont notamment la transition numérique, le vieillissement de la population et l’avenir du travail tel qu’il se profile. Cette huitième édition annuelle du Tableau de bord de l’OCDE sur le financement des PME livre des informations sur le financement par endettement, par apport de fonds propres et par nantissement d’actifs, sur les conditions de financement qui prévalent dans 46 pays, et offre un tour d’horizon des mesures prises par les pouvoirs publics pour faciliter l’accès des PME au financement.

« Les instruments alternatifs de financement connaissent un succès sans précédent auprès des PME, alors que la croissance du crédit bancaire aux PME ralentit. Nous devons continuer d’observer de près ces évolutions pour faire en sorte que les PME disposent des ressources nécessaires pour investir et contribuer à la croissance de la productivité », a déclaré M. Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE, lors du lancement du Tableau de bord, qui s’est déroulé en marge des réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI, à Washington, en présence du Gouverneur de la Banque centrale du Chili, M. Mario Marcel.

« Les décideurs de tous les pays ont un rôle clé à jouer pour mettre à la disposition des PME une plus large panoplie d’instruments de financement. Nous nous félicitons de constater que les initiatives politiques prises par le gouvernement chilien portent leurs fruits, et ont permis d’améliorer l’accès des PME au crédit et au financement par apport de fonds propres, et de réduire les retards de paiement », a ajouté M. Marcel.

Il ressort du Tableau de bord 2019 que le financement par nantissement d’actifs a également progressé, les volumes de crédit-bail et de location-vente ayant connu une hausse médiane de 6.2 %.

Si l’encours des prêts aux PME était en hausse dans la majorité des pays à revenu intermédiaire en 2017, avec un taux de croissance médian s’établissant à près de 5 %, le crédit bancaire en leur faveur n’a pas progressé aux États-Unis ni au Royaume-Uni, et a reculé dans les pays européens, plus touchés par la crise financière au cours de cette période. 

Les conditions de crédit et les taux d’intérêt sont restés favorables. La valeur médiane du taux d’intérêt moyen appliqué aux PME était en baisse pour la septième année consécutive, et le nombre de faillites a reculé pour la quatrième année consécutive en 2017. Cela étant des obstacles freinent toujours l’accès de certains segments de la population des PME au financement, notamment les micro-entreprises, les entreprises innovantes, les start‑ups et des jeunes entreprises.

Les pays ont poursuivi leurs efforts pour faciliter l’accès des PME au financement bancaire et aux sources alternatives de financement en adaptant leurs réglementations et en mettant en place des mesures ciblées à l’appui du secteur des technologies financières (fintech). Les garanties de crédit, l’instrument le plus utilisé pour soutenir le financement des PME, ont augmenté, tant en termes d’échelle que de volume, et sont davantage ciblées sur certaines catégories d’entreprises en particulier. L’OCDE s’attache à élargir encore le socle de données sur l’accès des PME au financement et à aider les pays à améliorer leurs politiques publiques en la matière.

De plus amples information sur les travaux de l’OCDE au sujet des PME et de l’entrepreneuriat sont disponibles sur : www.oecd.org/cfe/smes.

Consultez les données de l'OCDE sur les PME.

 

Pour d’autres informations, les journalistes sont priés de prendre contact avec Miriam Koreen, Conseillère principale du Centre de l’OCDE pour l’entrepreneuriat, les PME, les régions et les villes (CFE), ou avec la Division des médias de l'OCDE (+33 (0)1 45 24 97 00).

 

Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’OCDE est un forum stratégique international qui s’emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des populations dans le monde entier. 

 

Documents connexes