Partager

Salle de presse

Le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, se félicite de l’appel à « un contrat social pour le respect de la vie privée et la sécurité dans l’environnement numérique » première étape critique pour refonder la confiance et la prospérité économique

 

15/04/2015 - A l’occasion de la réunion de la Conférence mondiale sur le Cyberespace, qui s’est tenue aujourd’hui à La Haye, la Commission mondiale sur la gouvernance de l’internet (GCIG) a publié une déclaration appelant « la communauté mondiale à bâtir un nouveau contrat social entre les citoyens, les élus, le pouvoir judiciaire, les autorités policières, les agences de renseignement, les entreprises, la société civile et la communauté technique de l’Internet, afin de rétablir la confiance et le climat de sécurité sur l’Internet. »

 

« C’est là une première étape critique pour fonder durablement un climat de confiance autour d’internet, média qui peut tant faire pour la prospérité économique et le bien-être », a déclaré M. Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE, membre de la GCIG.

 

« Rétablir la confiance, en l’absence d’un accord social large sur les normes de vie privée et de sécurité dans l’environnement numérique, c’est essentiel. En tant que membre de la GCIG, je me réjouis de cet appel adressé aux citoyens, aux pouvoirs publics, aux entreprises et à la société civile à s’accorder sur les modalités d’un contrat social sur le respect de la vie privée et la sécurité sur l’internet », a-t-il ajouté.

 

L’internet est une infrastructure fondamentale qui a le potentiel, encore largement inexploité, d’apporter des solutions à une multitude de problèmes économiques et sociaux. Du fait de sa nature ouverte et décentralisée, son potentiel est accessible à tous. Depuis de longues années, l’OCDE analyse, à partir d’éléments factuels, les dimensions économiques de l’internet en tant que système ouvert, et notamment son impact sur la productivité, l’emploi et la croissance, afin d’aider les gouvernements à élaborer des politiques pour stimuler l’économie numérique, dans l’intérêt de tous.

 

La  Recommandation du Conseil sur les principes pour l'élaboration des politiques de l'internet a été adoptée en réponse à des craintes de voir menacé le caractère ouvert de l’internet – source d’innovation et de nombreux bienfaits économiques et sociaux, qui a donné une voix à tant d‘aspirations démocratiques. Visant à préserver la nature fondamentalement ouverte de l’internet tout en protégeant la vie privée, la sécurité, les enfants en ligne, la propriété intellectuelle et la libre circulation de l’information, ces principes renforcent la coopération internationale et déploient une approche flexible de l’élaboration des politiques de l’internet, ouverte à toutes les parties prenantes, plutôt qu’une approche fondée sur la réglementation internationale.

 

Pour en savoir plus : www.oecd.org/internet/internet-governance.htm.

 

Documents connexes