Partager

Salle de presse

L’OCDE intensifie sa coopération avec la Fondation des Enfants de Kailash Satyarthi

 

31/05/2016 - Le Secrétaire général de l’OCDE Angel Gurría et le Prix Nobel Kailash Satyarthi, créateur de la Fondation des Enfants de Kailash Satyarthi, ont décidé aujourd’hui de lutter ensemble contre la pauvreté et l’exploitation infantile au nom de leurs organisations respectives.

Signé en marge du forum annuel de l’OCDE, l’accord prévoit que la collaboration s’étende sur différentes problématiques liées à la promotion du bien-être des enfants. L’initiative s’articulera autour de l’élaboration de projets communs et le partage d’informations et de mesures efficaces.

Le bien-être des enfants est un défi mondial. Dans les pays de l’OCDE, un enfant sur sept vit dans des conditions de pauvreté, et la pauvreté infantile a progressé de deux tiers dans ces-mêmes pays depuis 2008. A travers le monde, les enfants restent beaucoup trop souvent exposés à la pauvreté, à l’exploitation, à l’esclavagisme, au trafic, ainsi qu’à une éducation insuffisante, à la pollution et à une dégradation significative de l’environnement. Il est estimé qu’environ 1,2 millions d’enfants dans le monde font l’objet de trafics, que 5.5 millions d’entre eux sont réduits en esclavage, que 168 millions travaillent de force et  que 59 millions sont victimes d’exclusion scolaire.
  OECD Secretary-General Angel Gurría, and Nobel Laureate Kailash Satyarthi, founder of the Kailash Satyarthi Children’s Foundation (KSCF)

L’OCDE promeut depuis de nombreuses années l’instauration d’une vie meilleure pour les enfants du monde entier en collectant des données, en fournissant des expertises appropriées, et en mettant en place des instruments juridiques capables d’agir concrètement sur le bien-être et les opportunités futures de la vie des enfants. La fondation KSCF tend à mettre un terme à l’esclavagisme infantile, à l’exploitation des enfants au travail ainsi qu’à la violence qui est exercée sur eux. Dirigé par Kailash Satyarthi, dont le travail fut récompensé par le Prix Nobel de la paix en 2014, le KSCF a contribué à réduire le nombre d’enfants forcés à travailler ainsi que le nombre d’enfants déscolarisés.

 

Travaillant main dans la main, l’OCDE et le KSCF ont pour objectifs d’aider les enfants dans leur quotidien et d’améliorer leur bien-être social, économique et environnemental tout en alertant la communauté internationale et en proposant aux décideurs politiques la mise en place de meilleures pratiques.

Pour obtenir plus de renseignements, merci de contacter la Division des Médias de l’OCDE news.contact@oecd.org; tel: + 33 1 4524 8700)

 

Documents connexes