Salle de presse

Il faut améliorer les compétences pour bâtir des sociétés plus justes et plus inclusives

 

28/06/2016 - Outre qu’il limite considérablement les possibilités d’accéder à un emploi mieux rémunéré et plus gratifiant, le manque de compétences a d’importantes répercussions sur la manière dont les fruits de la croissance économique sont partagés dans la société. Selon un nouveau rapport de l'OCDE, il est difficile, dans les pays où une forte proportion d’adultes ont des compétences insuffisantes, de mettre en place des technologies permettant de gagner en productivité ou de nouveaux modes de travail, ce qui freine l’amélioration du niveau de vie.

 

Dans le cadre de ses travaux visant à mesurer et à améliorer les compétences des adultes à travers le monde, l'OCDE a évalué les compétences de plus de 50 000 personnes âgées de 16 à 65 ans au Chili, en Grèce, en Indonésie (Jakarta), en Israël*, en Lituanie, en Nouvelle-Zélande, à Singapour, en Slovénie et en Turquie. L’évaluation des aptitudes en lecture, en numératie et en résolution de problèmes permet de mesurer les connaissances des adultes et la manière dont ils utilisent leurs compétences au travail. Ce rapport fait suite à l’Évaluation de 2013 qui couvrait plus de 150 000 adultes répartis dans 24 pays**.

 

 « L'importance des compétences - Nouveaux résultats de l'Évaluation des compétences des adultes » (seulement disponible en anglais). démontre que le développement et l’utilisation des compétences ont des effets positifs non seulement sur les perspectives d’emploi et la qualité de vie, mais aussi sur la croissance économique. On constate un lien étroit entre les résultats obtenus par un pays à l’Évaluation des compétences des adultes et ceux qu’il enregistre au Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l'OCDE pour les élèves de 15 ans, ce qui suggère qu’un enseignement obligatoire initial de qualité est essentiel pour produire une main-d’œuvre hautement qualifiée.

 

 

« Faute des compétences adéquates, les individus ne parviennent pas à s’intégrer pleinement dans la société, le progrès technologique ralentit et les pays peinent à s’en sortir dans l’économie mondiale », a expliqué M. Andreas Schleicher, qui dirige la Direction de l’éducation et des compétences de l'OCDE, à l’occasion du lancement du rapport à Singapour. « Les pays doivent donc améliorer leurs systèmes éducatifs et travailler avec les entreprises et les syndicats pour concevoir des politiques publiques au service de la justice et de l’inclusivité, de sorte que chacun puisse participer pleinement à la société ».

 

L’Évaluation montre également que le niveau de compétences s’améliore avec le temps, et que la capacité des individus de renforcer et entretenir leurs compétences tout au long de la vie dépend de leur situation sur le marché du travail et des possibilités de formation qui leur sont offertes. C’est pourquoi des services d’orientation professionnelle de qualité sont nécessaires, de même que des informations actualisées sur les débouchés professionnels et des politiques actives du marché du travail efficaces, fondées notamment sur le conseil, l’aide à la recherche d’emploi et les subventions temporaires à l’embauche pour les jeunes peu qualifiés.

 

Principales conclusions pour les neuf pays/économies

 

Chili (cliquer sur le pays pour accéder à des informations détaillées)

  • Au Chili, les jeunes adultes ont un meilleur niveau en littératie et en numératie que leurs homologues plus âgés ; l’écart entre ces deux classes d’âge est plus grand que la moyenne constatée dans les pays de l'OCDE.
  • Les adultes diplômés de l’enseignement supérieur ont de meilleurs résultats que leurs homologues moins qualifiés, même si leurs scores en littératie et en numératie sont bien en deçà de la moyenne de l'OCDE.
  • Les disparités hommes-femmes observées au Chili, à l’avantage des hommes, figurent parmi les plus importantes enregistrées dans l'OCDE.


Grèce

  • 50 % environ des Grecs âgés de 55 à 65 ans n’ont pas achevé le deuxième cycle de l’enseignement secondaire, contre 15 % seulement des 25-34 ans. Néanmoins, leur niveau en littératie est comparable.
  • En Grèce, la proportion d’adultes qui obtiennent les meilleurs résultats en littératie et en numératie est nettement inférieure à la moyenne de l'OCDE, alors que la proportion d’adultes ayant un faible niveau en littératie et en numératie est beaucoup plus élevée que la moyenne.
  • La Grèce est l’un des seuls pays où les femmes obtiennent de meilleurs résultats que les hommes en littératie.

 

Indonésie (Jakarta)

  • À Jakarta, la différence de niveau entre les adultes plus âgés et les plus jeunes est l’une des plus faibles de tous les pays/économies qui ont participé à l’Évaluation. Bien que le taux de réussite scolaire se soit nettement amélioré avec le temps (57,2 % des adultes plus âgés ne sont pas diplômés du deuxième cycle du secondaire, contre 29,6 % des 25-34 ans), cela n’a pas suffi pour combler le retard par rapport aux pays de l'OCDE à un stade de développement plus avancé. En littératie, les adultes plus âgés enregistrent des résultats inférieurs de 62,6 points à la moyenne de l'OCDE, tandis que les adultes plus jeunes accusent un retard beaucoup plus important, avec 73,9 points de moins que la moyenne.
  • À Jakarta, la dispersion des scores des adultes sur l’échelle de compétence est plus importante que dans la plupart des autres pays/économies ayant participé à l’Évaluation.
  • Les écarts hommes-femmes sont marqués, les hommes enregistrant des résultats largement supérieurs à ceux des femmes à la fois en littératie et en numératie.

 

Israël

  • En Israël, les 25-34 ans ont des résultats inférieurs de moins de 10 points à la moyenne de l'OCDE tant en littératie qu’en numératie. L’écart est beaucoup plus net pour les adultes plus âgés, avec un score inférieur de 23 points et de 17 points respectivement en littératie et en numératie. C’est pour cette raison que l’écart entre ces deux classes d’âge est l’un des plus importants constatés parmi tous les pays participants.
  • Si le niveau des adultes israéliens en littératie et en numératie est inférieur à la moyenne de l'OCDE, la proportion d’adultes enregistrant les meilleurs scores sur l’échelle des compétences dans ces deux domaines est comparable à la moyenne des pays de l'OCDE.
  • La corrélation entre les résultats à l’Évaluation et le niveau d’instruction des parents est particulièrement marquée en Israël.

 

Lituanie

  • En Lituanie, les adultes ont un niveau supérieur à la moyenne en numératie et égal à la moyenne en littératie par rapport aux autres pays de l'OCDE participant à l’Évaluation.
  • La Lituanie est l’un des deux seuls pays participants où les hommes et les femmes ont un niveau comparable en numératie et en littératie.
  • Les jeunes adultes lituaniens ont un meilleur niveau en littératie que la moyenne des pays et économies ayant participé à l’Évaluation.

 

Nouvelle-Zélande

  • La Nouvelle-Zélande compte la plus forte proportion d’adultes plus âgés obtenant les meilleurs résultats en littératie (10,6 %) parmi tous les pays participants, et l’une des plus fortes proportions en numératie (10,9 %). Chez les adultes plus jeunes, 20 % environ obtiennent les meilleurs scores en littératie et 17 % en numératie, ce qui est aussi supérieur à la moyenne de l'OCDE mais dans une moindre mesure.
  • Les adultes néo-zélandais obtiennent des résultats supérieurs à la moyenne de l'OCDE en littératie, en numératie et en résolution de problèmes dans des environnements technologiques.
  • Les différences de niveaux liées à l’âge, au sexe, au niveau d’études et au milieu social sont moins prononcées en Nouvelle-Zélande que dans d’autres pays. Toutefois, le pays se distingue par de fortes différences liées à l’origine ethnique, notamment pour la population maorie et celles des îles du Pacifique.

 

Singapour

  • 2,4 % seulement des Singapouriens approchant l’âge de la retraite sont en mesure de traiter des textes complexes, et 3,4 % seulement peuvent effectuer des tâches nécessitant des compétences élevées en numératie. Toutefois, la proportion de jeunes adultes entrant sur le marché du travail qui enregistrent les meilleurs résultats en numératie est la plus élevée des 33 pays pour lesquels on dispose de données comparables.
  • À Singapour, les adultes ont un niveau inférieur à la moyenne de l'OCDE en littératie et en numératie, mais supérieur à la moyenne en résolution de problèmes dans des environnements technologiques.
  • Le handicap dont souffrent les adultes plus âgés tient en partie à la prévalence plus importante de non-anglophones et à un niveau d’instruction relativement bas.

 

Slovénie

  • En moyenne, les adultes slovènes ont des résultats inférieurs à la moyenne de l'OCDE en littératie, en numératie et en résolution de problèmes dans des environnements technologiques.
  • Près d’un adulte sur quatre en Slovénie a un faible niveau de compétence en littératie, en numératie et en résolution de problèmes, soit une proportion légèrement supérieure à la moyenne de l'OCDE.
  • En Slovénie, le taux de réussite dans le secondaire a fortement augmenté au cours des dernières décennies. Neuf adultes sur dix âgés de 25 à 34 ans sont au moins diplômés du deuxième cycle du secondaire, contre un sur trois seulement parmi les adultes plus âgés. Dans ce contexte, les écarts de niveaux entre les deux classes d’âge sont importants, surtout en numératie, domaine dans lequel les jeunes adultes slovènes enregistrent des résultats globalement en ligne avec la moyenne de l'OCDE.

 

Turquie

  • Par rapport aux adultes des autres pays de l'OCDE ayant participé à l’Évaluation, les Turcs ont un niveau inférieur à la moyenne dans les trois domaines considérés, à savoir la littératie, la numératie et la résolution de problèmes dans des environnements technologiques.
  • En littératie, ce sont les 16-24 ans qui accusent le moins de retard par rapport à la moyenne de l'OCDE.
  • Les disparités hommes-femmes en matière de compétences en traitement de l’information sont parmi les plus marquées de tous les pays et économies ayant participé à l’Évaluation, surtout parmi les adultes plus âgés.

 

Les journalistes sont invités à contacter Andreas Schleicher, Directeur de la Direction de l’éducation et des compétences de l'OCDE, ou la Division des médias de l'OCDE.

 

De plus amples informations sur l’Évaluation des compétences, y compris des notes par pays, des résumés multilingues, des données clés et des outils de visualisation des données, sont disponibles sur le site http://www.oecd.org/fr/competences/.

 

Pour consulter le post de blog d’Andreas Schleicher intitulé « Why skills matter », cliquer sur le lien http://oecdeducationtoday.blogspot.com/2016/06/why-skills-matter.html (seulement disponible en anglais).

 

 

Notes aux rédacteurs

 

* Les données statistiques concernant Israël sont fournies par et sous la responsabilité des autorités israéliennes compétentes. L'utilisation de ces données par l'OCDE est sans préjudice du statut des hauteurs du Golan, de Jérusalem-Est et des colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie aux termes du droit international.

 

** La première Évaluation des compétences des adultes, publiée en 2013, portait sur près de 157 000 adultes âgés de 16 à 65 ans dans 24 pays et régions infranationales : 22 pays membres de l'OCDE – Allemagne, Australie, Autriche, Belgique (Flandre), Canada, Corée, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Irlande, Italie, Japon, Norvège, Pays-Bas, Pologne, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni (Angleterre et Irlande du Nord), Suède et États-Unis –  et deux pays partenaires – Chypre*** et la Fédération de Russie.

 

*** Note de la Turquie : les informations figurant dans ce document qui font référence à « Chypre » concernent la partie méridionale de l'Île. Il n'y a pas d'autorité unique représentant à la fois les Chypriotes turcs et grecs sur l'Île. La Turquie reconnaît la République Turque de Chypre-Nord (RTCN). Jusqu'à ce qu'une solution durable et équitable soit trouvée dans le cadre des Nations Unies, la Turquie maintiendra sa position sur la « question chypriote ».

 

*** Note de tous les États de l'Union européenne membres de l'OCDE et de l’Union européenne : la République de Chypre est reconnue par tous les membres des Nations Unies sauf la Turquie. Les informations figurant dans ce document concernent la zone sous le contrôle effectif du gouvernement de la République de Chypre.

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)