Salle de presse

Forum mondial de l’OCDE sur l’intégrité et la lutte anti-corruption 30-31 mars 2017, Centre de conférences de l’OCDE

 

08/03/2017 - La corruption et les abus dans l’exercice d’une charge publique sont des fléaux pour les démocraties et pèsent sur les finances publiques. La confiance étant en berne dans de nombreux pays, et de plus en plus de électeurs se disant désabusés, il importe plus que jamais de renforcer les normes d’intégrité.

 

Lors du 5e Forum annuel de l’OCDE sur l’intégrité organisé les 30 et 31 mars au Centre de conférences de l’OCDE (2 rue André-Pascal, 75016 Paris), des ministres, responsables d’entreprises et représentants de la société civile débattront de thèmes tels que le coût de la corruption pour la société, l’utilisation de dons à caractère politique pour gagner de l’influence, les évolutions de la responsabilité des entreprises en matière de trafic d’influence et le rôle des contrôles des exportations dans la lutte contre la corruption. Toutes les séances sont ouvertes à la presse.

 

Les orateurs confirmés sont les suivants :

 

 

  • Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE
  • Robert Fico, Premier Ministre, République slovaque
  • Adrian Lovett, PDG, ONE
  • Drago Kos, Président du Groupe de travail de l’OCDE sur la corruption
  • Arely Gómez González, Ministre des Administrations publiques, Mexique
  • Bambang Brodjonegoro, Ministre de la Planification du développement national, Indonésie
  • Laura Alonso, Secrétaire à l’Éthique publique, à la Transparence et à la Lutte contre la corruption, Bureau de lutte contre la corruption, Argentine
  • Klaus Moosmayer, Président de l’Anti-Corruption Task Force du Comité consultatif économique et industriel auprès de l’OCDE (BIAC), et Directeur de la conformité chez Siemens
  • Fredrik Galtung, Président-fondateur, Integrity Action
  • Alison Taylor, Directrice, BSR (Business for Social Responsibility).

 

 

De plus amples informations, dont le programme complet, sont disponibles sur le site de la conférence.

 

Pour s’inscrire, les journalistes sont invités à prendre contact avec Louise Fietz du Bureau des médias.

 

Documents connexes