Partager

Salle de presse

Croissance trimestrielle du PIB du G20, premier trimestre 2020, OCDE

 

Chute record du PIB du G20 au premier trimestre 2020

 

Version complète du communiqué (graphiques et tableaux inclus - PDF)

 

11 juin 2020 - Suite à l'introduction à travers le monde de mesures de confinement liées au COVID-19, le produit intérieur brut (PIB) réel dans la zone G20 a chuté de 3,4% au premier trimestre de 2020, la plus forte contraction depuis le début de la série chronologique en 1998, selon des estimations provisoires. À titre de comparaison, le PIB n'avait reculé que de 1,5% au premier trimestre de 2009 au plus fort de la crise financière.

Parmi les économies du G20, celles qui ont introduit le plus tôt des mesures de confinement strictes ont connu les plus fortes contractions du PIB au premier trimestre de 2020: la Chine (moins 9,8%), et la France et l'Italie (moins 5,3%, dans les deux pays).

Le PIB a également fortement baissé en Allemagne (de moins 2,2%), au Canada (moins 2,1%) et au Royaume-Uni (moins 2,0%).

Le PIB s'est également contracté au Brésil (de moins 1,5%), aux États-Unis et en Corée (moins 1,3%, dans les deux pays) et au Mexique (moins 1,2%).

La contraction a été moins prononcée en Indonésie (moins 0,7%), au Japon (moins 0,6%) et en Australie (moins 0,3%).

L'Inde (0,7%) et la Turquie (0,6%) ont été les deux seules économies du G20 à avoir enregistré une croissance positive au premier trimestre de 2020.

Le PIB en glissement annuel de la zone G20 s'est contracté (de moins 1,5%) au premier trimestre de 2020, après une croissance de 2,8% au trimestre précédent. Parmi les économies du G20, la Turquie a enregistré la plus forte croissance annuelle (4,4%), tandis que la Chine a enregistré la plus forte contraction annuelle (moins 6,8%).

 

Source : Base de données des Comptes nationaux trimestriels ien vers les données

 

_______________________

Note: En raison des mesures mises en place par les gouvernements pour réduire la propagation du Coronavirus (COVID-19), de nombreuses agences statistiques sont confrontées à des défis sans précédent en matière de collecte, de compilation et de méthodologie pour développer des indicateurs dans un certain nombre de domaines. Pour relever ces défis, la communauté statistique a élaboré des lignes directrices, tant conceptuelles que pratiques, afin d’assurer la poursuite de la prestation de statistiques fiables et opportunes. Toutefois, dans certains cas, il y aura inévitablement un impact sur la qualité et, à ce titre, les statistiques incluses dans le présent communiqué de presse peuvent faire l’objet de révisions plus importantes et plus fréquentes que d’habitude.

 

‌  

@OECD_STAT

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)