Une ambition pour la Pologne : rejoindre les économies les plus avancées du monde

 

Discours prononcé par Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE
au cours de sa visite officielle en Pologne, lors d'une conférence organisée pour célébrer le 10e anniversaire de l'adhésion de ce pays à l'OCDE
Varsovie, Pologne
le 23 novembre 2006

C'est pour moi un honneur d'être à Varsovie pour célébrer le 10e anniversaire de l'adhésion de la Pologne à l'OCDE, point d'orgue d'une décennie de coopération mutuellement avantageuse.

La contribution de la Pologne aux activités de l'OCDE

La Pologne a intégré l'OCDE il y a dix ans, alors que l'Europe venait tout juste de sortir des ténèbres de la guerre froide. Après des années de stagnation sous le régime communiste, la Pologne a connu cinq ans de changements structurels rapides et de grande ampleur. Ces mutations difficiles du début des années 90 ont permis de jeter les fondements de l'avenir, mais la réussite était loin d'être garantie. En rejoignant les membres de l'OCDE en 1996, la Pologne visait à mieux s'intégrer dans la sphère internationale des responsables de l'action publique. Cela lui permettrait aussi d'accéder à l'expérience considérable du Secrétariat de l'OCDE et des dirigeants de ses pays membres.

La Pologne symbolisait en outre avec force un monde en pleine évolution. Elle a rejoint l'OCDE à peu près au même moment que d'autres pays d'Europe centrale engagés avec succès dans la voie des réformes, et que la Corée et le Mexique, mon pays d'origine. Ensemble, ils ont marqué le début de la transformation de l'OCDE en une organisation davantage tournée vers l'extérieur, processus qui se poursuit encore à ce jour grâce à un dialogue sur les politiques à suivre qui ne cesse de se renforcer, non seulement avec la Chine, l'Inde, le Brésil et la Russie, mais aussi avec de nombreux autres pays de tous les continents.

Aujourd'hui, alors que nous étudions la possibilité d'élargir encore l'OCDE et de renforcer notre politique d'ouverture et de dialogue mondial, nous gardons très présent à l'esprit l'exemple de la Pologne, une économie et une société qui, pacifiquement et démocratiquement, ont mené à bien une des transitions les plus remarquables de l'histoire récente.

Le fait que cette transformation a été aussi complète et réussie témoigne de la détermination et de l'énergie des Polonais.

La Pologne rattrape son retard à bien des égards : elle affiche un taux de croissance économique supérieur à 4 % par an depuis 1995 ; elle dispose d'une main d'œuvre qualifiée et dynamique ; et elle bénéficie d'un afflux considérable d'investissements étrangers. Ce pays a fait montre d'un engagement résolu en faveur de l'enseignement. Le nombre d'étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur a presque quintuplé par rapport à 1991. En continuant à accroître ses investissements dans l'enseignement, la Pologne jette les bases de sa croissance future et du renforcement à venir de sa compétitivité.

Le rôle de l'OCDE dans l'élaboration de la politique économique polonaise

Depuis que la Pologne a choisi d'adopter les meilleures pratiques et les normes internationales dans chaque secteur de son économie, et qu'elle s'est engagée sur la voie d'une intégration rapide dans l'économie mondiale, l'OCDE l'a aidée à élaborer ses politiques et à les mettre en œuvre. En fait, cette coopération a débuté avant même que la Pologne ne devienne membre de l'Organisation, alors qu'elle était un des principaux participants au programme "Partenaires pour la transition" de l'OCDE, destiné à aider les pays d'Europe centrale à devenir des économies de marché.

Les recommandations de l'OCDE ont non seulement fixé l'orientation des réformes, mais aussi contribué à faire accepter ces changements par les groupes d'intérêts nationaux. La plupart des recommandations de l'OCDE ne sont pas juridiquement contraignantes, mais le fait qu'elles sont fondées sur des analyses approfondies et appuyées par l'ensemble des pays membres leur donne un poids considérable. Elles ont fait la preuve de leur efficacité en Pologne comme ailleurs.

Permettez-moi de citer quelques exemples précis :

  • L'OCDE a contribué à la mise en place d'un système d'imposition moderne en Pologne, en aidant par exemple les autorités à concevoir et appliquer la taxe sur la valeur ajoutée.
  • Nous avons contribué par nos conseils à l'élaboration et au renforcement du droit de la concurrence et de la réforme des retraites.
  • L'OCDE s'est prononcée tôt pour une politique de ciblage de l'inflation et pour l'indépendance de la banque centrale - rempart contre la dépréciation de la monnaie - qui a été inscrite dans la Constitution en 1997. La réussite de la lutte contre l'inflation menée par la Banque nationale de Pologne montre que nos conseils étaient avisés.
  • La coopération a également été très fructueuse dans les secteurs de la finance et des entreprises, dans la réforme de l'enseignement, dans le domaine du marché du travail et en matière de gouvernance publique.

Les perspectives d'avenir

A l'avenir, l'OCDE continuera à épauler la Pologne tandis qu'elle poursuit son programme de réformes et d'intégration dans l'économie européenne et mondiale. Pour l'heure, la Pologne est confrontée à des choix difficiles, alors qu'elle tente de remédier à un chômage persistant, au niveau élevé de ses dépenses publiques et de ses impôts, et à un problème d'émigration qui illustre à la fois les possibilités offertes par l'adhésion de la Pologne à l'Union européenne en 2004, et la nécessité d'en faire un site plus attractif pour la création d'entreprises et d'emplois.

La Pologne accorde de longue date une grande importance au système de protection sociale, comme en témoigne le niveau élevé de ses dépenses publiques à caractère social. Il est clair que la lutte contre la pauvreté et l'atténuation des conséquences sociales des changements structurels constituent des objectifs essentiels de l'action gouvernementale. Dans le même temps, il convient de tenter de réduire l'ampleur des désincitations au travail et des phénomènes de piège de la pauvreté qui résultent des dépenses sociales de l'État, et de la lourdeur concomitante des prélèvements obligatoires.

L'OCDE est prête à soutenir la Pologne dans tous les domaines où les progrès se font attendre. La croissance rapide des échanges et le redressement des investissements directs de l'étranger montrent que l'intégration de la Pologne dans l'économie mondiale se poursuit avec succès. Néanmoins, de nouvelles mesures de déréglementation et de privatisation, ainsi qu'une meilleure application des règles de concurrence, encourageront les investisseurs - y compris les émigrés polonais de retour dans leur pays - à contribuer au renforcement de la production et de l'emploi.

La lutte contre la corruption constitue un autre domaine dans lequel des progrès s'imposent. Il n'existe pas de solution simple, mais des réformes élémentaires peuvent au moins réduire les risques de corruption dans la vie économique : la législation, notamment en matière fiscale et réglementaire, devrait être claire et sans ambiguïté, de manière à empêcher toute fausse interprétation de la part des agents de l'État. Elle doit mettre en place une structure simple et transparente, établissant clairement les responsabilités en matière d'application des règles, et définissant de manière tout aussi claire les voies de recours offertes aux citoyens contre certaines décisions, auprès d'entités distinctes. L'administration publique et les tribunaux doivent être dotés d'un personnel dûment qualifié et rémunéré de manière satisfaisante, disposant de codes de conduite clairs.

La promotion et la mise en œuvre de telles réformes n'est pas chose aisée. L'importance de l'économie politique de la réforme fait l'objet d'une prise de conscience croissante. Il s'agit d'un domaine dans lequel l'OCDE s'est vu confier, par les gouvernements de ses pays membres, une mission ambitieuse : faire en sorte que les autorités puissent mettre en œuvre les réformes nécessaires sans perdre le soutien des électeurs.

Conclusion

En conclusion, je dirai que nous sommes fiers de compter la Pologne parmi les membres de l'OCDE. Son adhésion a grandement enrichi le débat sur l'action publique au sein de l'Organisation, et ses perspectives ainsi que son expérience en matière de réformes structurelles ont valeur d'exemple pour les pays qui s'engagent aujourd'hui dans leur propre processus de transition.

Les résultats économiques probants obtenus par la Pologne ces dix dernières années sont dus à la détermination avec laquelle elle s'est engagée sur la voie des réformes structurelles. L'OCDE se félicite d'y avoir contribué par ses recommandations sur les pratiques optimales.

Néanmoins, la Pologne doit encore relever le défi de l'adaptation de sa main d'œuvre aux nouvelles réalités et aux évolutions structurelles, tout en tentant de conserver une croissance soutenue dans une économie internationale de plus en plus concurrentielle et mondialisée. Elle doit s'attacher à poursuivre cet objectif tout en trouvant un juste équilibre entre les avantages de la croissance économique, d'une part, et la préservation de l'équité, d'autre part - un thème dont nous débattrons tous ensemble de manière approfondie lors de la prochaine réunion du Conseil au niveau des Ministres, en 2007.

L'OCDE est prête à aider la Pologne à relever ces défis.

________________________________________________________________________________________

A lire :

  • Etude économique de la Pologne 2006
  • Travaux de l'OCDE sur la Pologne

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe