La cohérence des politiques pour le développement durable

La cohérence des politiques pour le développement et la migration - Conférence parlementaire de haut niveau, Bruxelles

 

Programme

Discours et communications orales

Documentation

Information générale

Compte rendu succinct

Information générale 

Information pratique

 

 Regardez la retransmission de cette conférence sur Internet: séance du matin et séance d'après-midi.

 

Note de synthèse


Organisée conjointement par le Parlement européen, la Commission européenne et l’Organisation de coopération et de développement économiques, la première Conférence parlementaire de haut niveau sur la cohérence des politiques au service du développement et les migrations a été un succès. Près de 300 participants provenant d’Europe, d’Afrique, des Caraïbes et de la région Asie-Pacifique ont bien insisté sur le fait que la crise économique et financière rend d’autant plus nécessaire l’élaboration de politiques migratoires globales s’inscrivant dans le cadre d’une stratégie mondiale.


Les personnes présentes se sont accordées à reconnaître que, bien gérée, la migration de travail peut être bénéfique pour les pays de destination tout en étant source d’avantages significatifs pour les pays d’origine, contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté. Les participants ont invité les gouvernements à élaborer des politiques migratoires cohérentes tenant compte des besoins de développement tant des pays de départ que des pays d’accueil.


Ce dialogue participatif était destiné à donner plus de résonance à la voix des parlementaires s’exprimant sur le thème d’actualité que constituent les migrations et la cohérence des politiques au service du développement (CPD). En organisant cette manifestation dans le cadre des réunions UE-ACP, on s’est assuré de la participation de pays d’origine. Il était en effet crucial de mobiliser un large éventail de parlementaires prêts à appuyer des politiques cohérentes au service du développement autour d’une question dont l’issue dépend en fin de compte de la volonté politique. De l’avis général, les parlementaires ont un rôle à jouer : il est de leur responsabilité de chercher à dégager des synergies entre les politiques migratoires et les politiques de développement et il faut qu’ils sachent « parler d’une seule voix » pour influer sur les gouvernements.


Les débats ont porté sur de nombreuses questions essentielles dont la fuite des cerveaux et la perte des compétences, les migrations circulaires par opposition aux migrations permanentes, l’immigration illégale, les conséquences fâcheuses de la baisse des transferts de fonds, le rôle des diasporas, la situation des femmes migrantes, l’intégration des immigrés dans la société, la prévention de la xénophobie, et le rôle des médias et des représentants de l’État. Les participants ont noté que les mouvements migratoires ne sont pas seulement une question de sécurité des frontières ou de politique du marché du travail. Il s’agit aussi de prendre en compte les besoins des personnes dans les pays d’origine et de trouver des solutions mutuellement bénéfiques. Les représentants du secteur privé ont plaidé pour une meilleure gestion des migrations à l’échelle de la planète et pour la flexibilité des marchés du travail afin d’être capables de s’adapter aux réalités de l’économie mondiale. Ils ont rappelé aux participants l’existence de la « Génération millénaire ».


Nombre de participants ont évoqué le risque pour les pays en développement d’être les victimes de la crise actuelle les plus durement touchées. L’impact de la crise sur ces pays influera aussi sur la reprise économique dans la zone OCDE et les progrès dans la lutte contre la pauvreté pourraient marquer le pas. Les donneurs ont été expressément invités à respecter leurs engagements en matière d’aide. Les politiques migratoires constituent certes une partie de la solution mais le développement durable exige bien d’autres mesures sur les plans extérieur et intérieur. Ne pas prendre en compte la dimension développement serait une politique à courte vue et pourrait, ultérieurement, compromettre la quête d’autres objectifs comme la sécurité à long terme ou les objectifs environnementaux.

 

Voir le compte rendu succinct.

Voir la liste des participants.

 


 

 

Documents connexes