Partager

Pays-Bas

De nouvelles réformes favoriseraient l’équité et la qualité du système éducatif néerlandais

 

25/05/2016 - Le système éducatif néerlandais est l’un des plus performants des pays de l’OCDE, mais pour relever encore les niveaux, des réformes supplémentaires seront nécessaires afin d’améliorer les services d’éducation et de soins de la petite enfance, réduire les risques d’orientation précoce, développer le professionnalisme des enseignants tout au long du cycle de vie et enfin promouvoir la collaboration entre pairs, selon un nouveau rapport de l’OCDE.

 

Le rapport Netherlands 2016: Foundations for the Future (seulement disponible en anglais) préconise aux Pays-Bas de mettre à profit ses atouts : un système d’enseignement professionnel solide, un haut degré de décentralisation pondéré par des mécanismes solides de responsabilisation, un système de financement qui soutient les élèves défavorisés et une tradition d’expérimentation et d’innovation.

 

Cependant, « L’analyse de l’OCDE révèle un écart de performance très important entre les écoles », a souligné Mme Montserrat Gomendio, directrice adjointe de la Direction de l’éducation et des compétences de l’OCDE, à l’occasion de la présentation du rapport dans un établissement secondaire de Zaandam, aux Pays-Bas, en présence de la ministre néerlandaise de l’Éducation, de la Culture et des Sciences, Mme Jet Bussemaker, et du Secrétaire d’État, M. Sander Dekker, avant d’ajouter : « Il est essentiel d’améliorer l’équité à travers une sélection juste et de rendre le système d’orientation plus perméable afin d’assurer des normes élevées entre les écoles. »

 

Le rapport montre qu’il serait souhaitable d’améliorer la qualité des services d’éducation et d’accueil des jeunes enfants. Malgré un taux de participation élevé, la plupart des parents utilisent ces services moins d’heures par semaine que la plupart des pays de l’OCDE. Un cadre de programme national, des qualifications plus élevées et plus de formation sont nécessaires au sein de ces services.

 

Le système d’orientation devrait être revu, l’analyse mettant en effet en évidence de larges chevauchements de résultats entre les différentes filières. Les critères retenus pour déterminer l’orientation sont très variables et le rapport estime que la réforme récente qui accorde une importance accrue aux évaluations faites par les enseignants implique des risques. L’admission d’un élève dans telle ou telle filière devrait s’appuyer sur un examen national objectif et sur le respect par les établissements scolaires des normes d’examen nationales. Il devrait également être plus simple pour les élèves d’évoluer au sein de leur filière et d’en changer par le biais d'une réponse politique cohérente, y compris l'alignement des programmes des différentes filières, un enseignement davantage personnalisé, et inverser la tendance à la baisse du nombre de grandes écoles secondaires offrant l’enseignement des différentes filières.

 

Des efforts plus importants devraient être déployés pour attirer les bons étudiants vers la profession d’enseignant, notamment dans la mesure où de nombreux enseignants néerlandais approchent de l’âge de la retraite. Une stratégie plus systématique du perfectionnement professionnel est nécessaire, ainsi qu’une amélioration de la formation obligatoire des nouveaux enseignants et une plus grande collaboration entre enseignants au sein des établissements et entre eux. Pour ce faire, une stratégie de leadership est proposée afin d’assurer que les chefs d'établissement continuent de développer leurs capacités et soient en mesure de créer les conditions nécessaires à la transformation d’écoles en organisations apprenantes.

 

Pour de plus amples informations sur Reviews of National Policies for Education: Netherlands 2016 - Foundations for the Future, les journalistes sont invités à prendre contact avec la Division des médias de l'OCDE (+ 33 1 45 24 97 00). 

 

Documents connexes