Tunisie

Tunisie - Résumé des projections économiques (novembre 2017)

 

Note complète en PDF

 

La croissance économique devrait se raffermir. Les investissements devraient bénéficier de l’application de la nouvelle loi sur l’investissement et les exportations de la reprise européenne et de la baisse du dinar. Le chômage baissera tout en restant à un niveau élevé. Le compte courant s’est fortement dégradé début 2017 et ne devrait se résorber que légèrement en 2018 et 2019. 

L’inflation s’est inscrite en hausse depuis début 2017 et la Banque centrale a augmenté par deux fois en 2017 son taux directeur. Le déficit budgétaire devrait dépasser les prévisions en 2017 et la dette publique continuer de croitre. Une mobilisation plus importante et plus équitable des recettes fiscales conjuguée avec un effort de maitrise des dépenses de fonctionnement pourraient aider à maîtriser le déficit.

La dette externe a augmenté de manière importante depuis 2011 pour se situer à 70% du PIB, la rendant vulnérable à une large dépréciation du dinar. Elle devrait augmenter rapidement avec un déficit du compte courant de 10% du PIB. Le crédit aux ménages a doublé entre 2010 et 2016. La part des créances douteuses dans le total des crédits est élevée, notamment dans les banques publiques, ce qui contraint le crédit et empêche un processus efficace de son allocation.


 

>> Retour Perspectives économiques

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)