Tunisie

Femmes au pouvoir pour une croissance inclusive: Passons à l’action - Forum MENA

 

Allocution de M. Angel Gurría,

Secrétaire général, OCDE

Forum MENA de l'OCDE

Tunis, le 3 octobre 2016

 

 

Madame la Ministre Labidi, Madame la Ministre Girardin, Monsieur le Secretaire d’Etat, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Mesdames et Messieurs,

 

Madame la Ministre, je salue votre engagement envers l’égalité hommes - femmes. Il s’agit d’un objectif partagé par nous tous ici et qui est essentiel d’atteindre si l’on veut espérer progresser vers une croissance plus forte et inclusive.

 

La Tunisie est pionnière dans la région MENA en matière d’égalité hommes - femmes. En effet, vous fêtez cette année les 60 ans de cette incroyable avancée que constitue le code de statut personnel en matière de droits socio-économiques, culturels et politiques.

 

Vous avez inscrit cette égalité dans votre Constitution et aujourd’hui on ne peut que vous féliciter pour les progrès remarquables qui ont été réalisés. Par exemple, le nombre de femmes parlementaires dans votre pays est passé de 6,7% à 31,3% entre 1995 et 2015. Dans l’administration publique, les femmes occupent 53% des fonctions de management intermédiaire. Et sur un total de 27 ministères, 6 postes de ministre sont aujourd’hui occupés par des femmes.

 

On observe également des progrès importants dans d’autres pays de la région. En Egypte, par exemple, les résultats des élections parlementaires de 2015 ont porté le nombre de femmes de 2 à 15% et l'Algérie a réussi à atteindre l'objectif de 30% de femmes au parlement.

 

Néanmoins, il reste encore beaucoup à faire pour améliorer la place de la femme dans l’action publique dans la région. Par exemple, la représentation des femmes dans les poste en haut de la hiérarchie reste encore faible un peu partout.

 

Les femmes sont généralement aussi moins présentes dans le champs économique. Les analyses de l’OCDE montrent que si le taux de participation des femmes au marché du travail était égal à celui des hommes le PIB mondial annuel pourrait augmenter de 12% au cours des 20 prochaines années.

 

Les femmes restent une ressource inexploitée pour les économies de la région MENA.

 

Ainsi, en 2014, seulement 21% des femmes étaient pourvues d’un emploi ou à la recherche d’un travail rémunéré, ce qui est très inférieur à la moyenne des pays de l’OCDE, de 54 %, ainsi qu’au taux d’activité des hommes de la région MENA (74 %).

 

Madame la Ministre, vous pouvez compter sur le soutien de l’OCDE. Je suis heureux aujourd’hui d’annoncer le lancement de deux projets en partenariat avec le gouvernement et le parlement tunisiens.

 

Le premier, appuyé par l’Espagne, portera sur l’accès des femmes tunisiennes aux postes à responsabilités et leur participation à la prise de décision dans l’administration publique.

 

Le second projet, soutenu par le partenariat de Deauville, vise à favoriser l’accès des femmes au Parlement et aux conseils d’élus locaux. Ce projet fait partie d’un projet régional plus large qui couvre le Maroc, l’Égypte et la Jordanie.

 

Mesdames et Messieurs,

 

J’aimerais à présent cloturer mon intervention en citant une phrase du discours de la Présidente norvégienne du Comité du Prix Nobel, Madame Kaci Kullman Five, lors de la remise du prix Nobel de la paix au Quartet tunisien :

 

Les femmes doivent avoir les mêmes chances que les hommes d’influencer le développement à tous les niveaux de la société si l’on veut aspirer à une véritable démocratie et à une paix durable. S'il y a quelqu'un qui doute encore que cet objectif est réalisable dans les pays musulmans et les sociétés arabes, je lui laisse le soin de regarder vers la Tunisie.

 

Je vous remercie.  

 

 

Documents connexes