Thaïlande

La transformation numérique est essentielle pour pérenniser la croissance dans l’Asie émergente, selon un nouveau rapport

 

Manille, le 14 novembre 2017 – La transformation numérique peut favoriser une croissance durable à moyen terme dans les économies asiatiques émergentes (les dix pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est, la Chine et l’Inde), d’après le nouveau rapport du Centre de développement de l’OCDE intitulé Economic Outlook for Southeast Asia, China and India 2018 (version préliminaire).

La croissance du PIB de l’Asie émergente devrait rester solide à moyen terme, appuyée par une demande intérieure résiliente, un investissement soutenu et la reprise des échanges. Dans le prolongement de la tendance de 2016, la croissance annuelle devrait se poursuivre à un rythme constant en 2017, en particulier dans les pays de l’ASEAN. La croissance en Chine et dans les économies de l’ASEAN devrait rebondir sous l’effet d’une forte reprise des échanges et d’une consommation intérieure résiliente. La croissance du PIB en Inde devrait pour sa part accuser un léger fléchissement dû aux réformes fiscales et monétaires. À supposer que le dynamisme des échanges se poursuive, que les réformes intérieures progressent et que les gouvernements mènent à terme leurs programmes d’infrastructure, l’Asie émergente devrait pouvoir tabler sur une croissance de 6.3 % en moyenne entre 2018 et 2022. La croissance en Asie du Sud-Est devrait elle aussi rester élevée, et s’établir à 5.2 % au cours de la même période.

D’après le rapport, l’éventualité de l’accélération de la contraction de la politique monétaire dans les économies avancées, le déploiement de mesures de restriction aux échanges à l’échelle mondiale associé à des avancées limitées en matière d’accords commerciaux régionaux et la hausse rapide de la dette du secteur privé constituent les principales menaces à cette croissance.


« L’Asie émergente ne peut se permettre de passer à côté du pouvoir de transformation des technologies numériques », a estimé le Directeur du Centre de développement et Conseiller spécial auprès du Secrétaire général de l’OCDE sur les questions de développement, M. Mario Pezzini, à l’occasion du lancement du rapport lors de l’édition 2017 du Sommet sur le commerce et l’investissement de l’ASEAN, qui marque également les 50 ans de cette organisation régionale.


Un chapitre spécial du rapport illustre les retombées de l’avènement du numérique sur l’Asie émergente, telles que le développement des activités existantes et l’émergence de nouveaux secteurs, comme ceux de la fabrication électronique, de la conception de logiciels et des TIC (technologies de l’information et de la communication) au Viet Nam ; la sous-traitance des processus des entreprises et de traitement des connaissances aux Philippines ; et les paiements mobiles en Chine. Les services des TIC incorporés dans les produits manufacturés et les services représentent une proportion considérable de la valeur des exportations de certains pays – jusqu’à 14.9 % des exportations brutes de services en Inde. Il est intéressant de constater que la valeur ajoutée numérique incorporée dans les exportations de services est essentiellement créée localement : en moyenne, 85.3 % des services d’informatique et de télécommunications incorporés dans les exportations de services de l’Asie émergente sont d’origine nationale.


Toutefois, en dépit de ces multiples avancées, l’accès à l’économie numérique reste inégal entre les différents pays de l’Asie émergente. Ainsi, le taux d’utilisation de l’internet, une condition préalable à la participation à la plupart des aspects de l’économie numérique, varie entre 81 % de la population pour Singapour et 22 % en RDP Lao.


Le rapport fait état d’un renforcement progressif de l’intégration régionale dans les domaines des échanges, de la main-d’œuvre et de la finance. La poursuite des initiatives visant à pérenniser cette intégration sera essentielle pour maintenir la stabilité de la croissance dans la région et concrétiser la vision d’une Communauté économique de l’ASEAN unifiée et intégrée.


Les journalistes qui souhaitent obtenir davantage d’informations sont invités à contacter Kensuke Tanaka, Chef d’unité, Asie, Centre de développement de l’OCDE (Kensuke.Tanaka@oecd.org ; Tél. : +33 (0)6 27 19 05 19) et Bochra Kriout (Bochra.Kriout@oecd.org ; Tél. : +33 145 24 82 96), au Bureau de Presse.


Des renseignements supplémentaires sur la publication Economic Outlook for Southeast Asia, China and India 2018 et ses notes-pays sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.oecd.org/dev/asia-pacific/.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À propos du rapport

La publication Economic Outlook for Southeast Asia, China and India 2018 est produite par le Centre de développement de l’OCDE en collaboration avec la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) et l’Institut de recherche économique pour l’ASEAN et l’Asie orientale (ERIA). L’édition de 2018 contient également des analyses des évolutions survenues récemment sur le plan de l’intégration régionale dans des domaines clés de l’action publique, ainsi que des notes par pays qui exposent les enjeux des réformes structurelles nationales dans les dix pays de l’ASEAN, en Chine et en Inde.

Le rapport contribue au Programme régional de l’OCDE pour l’Asie du Sud-Est, qui vise à promouvoir l’apprentissage mutuel et l’échange de bonnes pratiques entre les dirigeants des pays d’Asie du Sud-Est et ceux des pays membres de l’OCDE.