Partager

Maroc


  • 9-juillet-2018

    Français

    Dialogue Maroc-OCDE sur les politiques de développement territorial - Enjeux et Recommandations pour une action publique coordonnée

    Le Maroc est l'un des premiers pays, et le seul au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, à bénéficier d'un Programme-pays de l'OCDE. Cet outil stratégique offre un cadre de collaboration privilégié et renforcé entre le Maroc et l’OCDE. Signé le 15 juin 2015, le Programme-pays comprend 16 projets incluant des revues de politiques publiques, des examens par les pairs, des activités de renforcement des capacités et l'inclusion à des outils statistiques de l'OCDE. Il prévoit également une participation renforcée aux activités de 9 comités, et l'adhésion à 9 instruments juridiques de l'OCDE. Le Dialogue Maroc-OCDE sur les politiques de développement régional, projet phare du programme pays Maroc, a accompagné la mise en œuvre de la régionalisation avancée entre 2016-2017. Il a mobilisé plus de 800 parties prenantes marocaines autour de quatre priorités: (i) la métropolisation, à travers la gouvernance de métropolitaine de Casablanca ; (ii) les liens urbain-rural, dans les provinces de Taounate et de Berrechid ; (iii) le renforcement des capacités pour la production, l’usage et la gouvernance des indicateurs territoriaux ; et (iv) la gouvernance de l’investissement public entre niveaux de gouvernement pour accompagner l’adhésion du Maroc à la Recommandation de l’OCDE sur l’Investissement Public Efficace entre Niveaux de Gouvernement. 
  • 9-juillet-2018

    Français

    Revue du gouvernement numérique du Maroc - Jeter les bases de la transformation numérique du secteur public au Maroc

    Le Maroc vis à devenir un important centre industriel au niveau de l’Afrique. Pour ce faire, le pays prend des mesures pour transformer son administration et assurer la croissance durable de son économie et société numériques émergentes. Cette revue analyse les efforts en cours pour intégrer les technologies numériques dans le secteur public, et fournit des conseils politiques pour soutenir le Royaume du Maroc dans la mise en œuvre d'une politique gouvernementale stratégique numérique.
  • 25-May-2018

    English, PDF, 1,690kb

    Examen des statistiques d'investissements directs internationaux au Maroc

    L’OCDE a mis au point un cadre pour l’évaluation de la qualité des statistiques macroéconomiquesqui se concentre sur sept dimensions de la qualité : la pertinence, la précision, la crédibilité, l’actualité, l’accessibilité, l’interprétabilité et la cohérence. Le présent rapport utilise ce cadre pour évaluer les statistiques d’IDI du Maroc.

    Related Documents
  • 14-mai-2018

    Français

    Compétitivité industrielle, éducation et compétences, cohérence des stratégies sectorielles : trois leviers pour ajuster le cap de développement du Maroc

    Le Maroc ambitionne de rejoindre le rang des économies émergentes et s’est engagé dans un programme de transformation profonde depuis la fin des années 90. Pour assurer une croissance forte, pérenne et inclusive, le pays aura besoin de poursuivre des réformes ambitieuses, centrées sur la création d’emplois de qualité afin de tirer le plein bénéfice de son dividende démographique.

    Documents connexes
  • 14-mai-2018

    Français

    Examen multidimensionnel du Maroc (Volume 2) - Analyse approfondie et recommandations

    Le Maroc ambitionne de rejoindre le rang des pays émergents et de réussir un développement dynamique et équitable. Porté par cet objectif, le Maroc s’est engagé dans un programme de modernisation et de transformation profonde du pays depuis la fin des années 90. Pour permettre au Maroc de franchir une nouvelle étape dans son développement et d’enclencher une dynamique de croissance forte, pérenne et inclusive, l’OCDE a identifié trois axes de réformes essentielles. Le premier vise à renforcer la compétitivité des entreprises industrielles pour donner une nouvelle impulsion à la transformation structurelle. Le deuxième a pour objectif de relever le niveau de formation de la population et de le mettre en adéquation avec les besoins du marché du travail. Le troisième cherche à renforcer la cohérence des stratégies sectorielles pour accroître l’efficacité des politiques publiques et de l’action de l’État.Ce deuxième volume de l’Examen multidimensionnel du Maroc fournit des recommandations détaillées sur chacun de ces axes de réforme, et ce à partir d’une analyse approfondie et d’un processus participatif mené avec les parties prenantes marocaines. 
  • 21-mars-2018

    Français

    Attribution à l’OCDE du Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau

    Le Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau a été décerné par le gouvernement du Maroc et le Conseil mondial de l’eau à l’OCDE, en reconnaissance des travaux menés sous l’égide de son Secrétaire général, M. Angel Gurría, pour avoir élevé la sécurité de l’eau au rang de grande cause mondiale, ainsi que pour les orientations pratiques fournies dans ce domaine aux pays du monde entier.

    Documents connexes
  • 7-octobre-2017

    Français

    L'autonomisation économique des femmes dans la région MENA - L'impact des cadres juridiques algérien, égyptien, jordanien, libyen, marocain et tunisien

    Ce rapport examine comment les dispositions légales en vigueur en Algérie, en Égypte, en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie impactent la capacité des femmes à participer pleinement à la vie économique, que ce soit en tant qu'employées ou comme entrepreneuses. Il s’appuie sur une analyse comparative des différents droits énoncés dans les constitutions, les lois sur le statut personnel, la législation du travail, ainsi que les lois fiscales et commerciales. Le rapport reconnaît les progrès considérables accomplis – notamment dans le sillage des soulèvements de 2011 – suite à l’adoption de réformes constitutionnelles et institutionnelles visant à renforcer le statut des femmes.Ouvrir le champ des opportunités offertes aux femmes reste toutefois un défi pour les six pays. Le rapport suggère que ceci pourrait être dû à divers facteurs tels que : l’existence de certaines lois discriminantes en matière de genre, des contradictions entre les divers cadres juridiques, le manque de mécanismes d’application, ainsi que les entraves à l’accès au système judiciaire. Grâce à des politiques ciblées, les pays peuvent relever ces défis et contribuer à libérer le potentiel des femmes pour favoriser la croissance, la compétitivité et un développement social inclusif.
  • 2-août-2017

    Français

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement au Maroc

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement au Maroc est le fruit d’un projet mené conjointement par l’Union européenne et le Centre de développement de l’OCDE, en collaboration avec le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration (MCMREAM) et Thalys Conseil S.A.R.L. Ce projet avait pour objectif de fournir aux décideurs des données probantes sur l’impact des migrations sur des secteurs spécifiques – marché du travail, agriculture, éducation et investissement et services financiers – et, à l’inverse, de montrer quel est l’impact des politiques sectorielles sur les migrations. Le rapport aborde trois dimensions du cycle migratoire : l’émigration, les transferts de fonds et le retour.

    Les résultats des travaux empiriques confirment que les migrations contribuent au développement du Maroc. Cependant, le potentiel des migrations pourrait être davantage exploité dans le pays, notamment en prenant plus en compte les migrations dans les domaines d’action de plusieurs ministères. Le Maroc doit continuer ses démarches pour adopter un programme d’action plus cohérent et mieux intégrer les migrations dans les stratégies de développement. Cela permettra d’accroître la contribution des migrations au développement du pays. La nouvelle stratégie d’immigration et d’asile lancée en 2013, le programme Sharaka ainsi que plusieurs autres programmes actuels, visent effectivement à renforcer la politique migratoire dans le pays, et permettront à terme de consolider les bonnes pratiques d’une politique migratoire volontaire, humaine et  respectant les droits de l’homme.

  • 11-juillet-2017

    Français

    Examen multidimensionnel du Maroc - Volume 1. Évaluation initiale

    Depuis la fin des années 90, le Maroc est engagé sur une trajectoire de développement stable afin de rejoindre le groupe des pays dits émergents. Cependant, d’importants défis demeurent pour accélérer la croissance et la rendre plus inclusive.Ce premier volume de l’Examen multidimensionnel du Maroc passe en revue les performances du pays et les principales contraintes au développement. Il se base sur un diagnostic des évolutions macroéconomiques, des performances en matière de bien-être des citoyens et du degré de compétitivité de l’économie marocaine. Ce volume identifie trois défis majeurs à relever : mobiliser la compétitivité de l’économie marocaine pour accélérer la transformation structurelle ; surmonter les faiblesses du système éducatif et de formation ; et accroître la cohérence des politiques sectorielles.Le deuxième volume proposera des recommandations pour lever les contraintes majeures identifiées et le troisième analysera les modalités de leur mise en oeuvre.
  • 11-juillet-2017

    Français

    Compétences, compétitivité et cohérence des politiques publiques : trois leviers pour accélérer le développement du Maroc

    Depuis les années 90, le Maroc est engagé sur une trajectoire de développement stable avec pour ambition de devenir une économie émergente. L'Examen multidimensionnel du Maroc mené par le Centre de développement de l'OCDE, en étroite collaboration avec le Gouvernement marocain, soutient le processus de réformes dans lequel le pays est actuellement engagé pour appuyer l’indentification d’actions clés au service du développement.

    Documents connexes
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 > >>