Lituanie

La Lituanie va adhérer à la Convention anti-corruption de l’OCDE

 

19/05/2017 - La Lituanie a accompli une avancée importante sur la voie de l’adhésion à l’OCDE en menant à son terme le processus d’adhésion à la Convention anti-corruption de l’OCDE. Elle deviendra le 15 juillet 2017, soit 60 jours après le dépôt  de son instrument d’adhésion, le 42e signataire de la Convention anti-corruption de l’OCDE. L’Ambassadeur de Lituanie en France, Dalius Čekuolis, a déposé l’instrument d’adhésion de la Lituanie à la Convention sur la lutte contre la corruption d’agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales au siège de l’OCDE, à Paris, le 16 mai 2017.

 

La Lituanie a envoyé un signal clair de son engagement à combattre la corruption, a estimé le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, qui s’est par ailleurs félicité que la Lituanie devienne le 42e signataire de la Convention anti-corruption de l’OCDE et a déclaré se réjouir d’œuvrer, en étroite coopération avec ce nouvel adhérent, à la lutte contre la corruption transnationale.

 

Le 26 janvier 2017, l’OCDE a invité la Lituanie à faire partie de son Groupe de travail sur la corruption et à prendre les dispositions nécessaires pour adhérer à la Convention. La Lituanie se soumettra désormais à des examens systématiques de la mise en œuvre de sa législation anti-corruption, le premier de ces examens étant prévu en juin 2017.

 

La Convention anti-corruption de l’OCDE, entrée en vigueur en 1999, interdit la corruption d’agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales. Grâce à des évaluations des pays et à un suivi approfondi conduit par des pairs, la Convention a vocation à permettre de s’assurer que la lutte contre la corruption est efficace de façon à instaurer des règles du jeu équitables garantissant une concurrence loyale.

 

En dehors de la Lituanie, les 35 pays membres de l’OCDE ainsi que l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Brésil, la Bulgarie, la Colombie et la Russie sont Parties à la Convention.

 

Pour de plus amples informations, les journalistes sont invités à prendre contact avec Daisy Pelham, de la Division de lutte contre la corruption (tél. : 33 1 45 24 90 81).

 

Pour plus de renseignements sur les travaux de l’OCDE relatifs à la lutte contre la corruption, veuillez vous rendre à l’adresse suivante : www.oecd.org/fr/corruption.

 

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)