Lituanie

L’OCDE étend son engagement avec ses pays Partenaires à l’occasion de sa Réunion ministérielle

 

01/06/2018 - À l’occasion de sa Réunion annuelle au niveau des Ministres, l’OCDE a présenté des mesures visant à approfondir son engagement avec la Thaïlande, l’Afrique du Sud et le Pérou, et a annoncé l’ouverture prochaine d’un Bureau de l’OCDE à Istanbul, qui servira de base à l’expansion de ses travaux avec ses pays Partenaires.

 

Alors que l’OCDE poursuit l’élargissement de ses activités au-delà de ses pays Membres, le Secrétaire général de l’Organisation, M. Angel Gurría, et le ministre thaïlandais attaché au Cabinet du Premier ministre, M. Kobsak Pootrakool, ont conclu un protocole d’accord portant sur le lancement d’un programme-pays relatif à la Thaïlande, le premier de ce type en Asie du Sud-Est. D’une durée de trois ans, ce programme soutiendra les initiatives de réforme structurelle lancées par la Thaïlande et sera ciblé sur la croissance inclusive, la gouvernance, la transparence, le climat des affaires et la compétitivité.

 

L’élaboration d’un programme de travail conjoint avec l’Afrique du Sud, l’un des cinq Partenaires clés de l’OCDE, a également débuté, visant à promouvoir une croissance plus forte et plus inclusive. Le programme de travail proposé sera dans un premier temps ciblé sur le développement des microentreprises et des petites et moyennes entreprises, la promotion des échanges et de l’investissement (notamment dans le cadre de l’adhésion de l’Afrique du Sud au Code de la libération des mouvements de capitaux de l’OCDE), et l’amélioration des compétences de la main-d’œuvre en Afrique du Sud. 

 

« Dans un esprit de rassemblement, et afin de faire obstacle à la fragmentation et d’instaurer une croissance et un bien-être plus inclusifs, l’OCDE est plus déterminée que jamais à travailler aux côtés de tous les pays dans l’intérêt des individus du monde entier. Les initiatives adoptées cette semaine avec certains de nos principaux pays Partenaires illustrent la résolution de l’Organisation à étendre son rayonnement mondial, ainsi que sa détermination à faire en sorte que le multilatéralisme profite à tous », a déclaré M. Gurría.

 

Lors de la Réunion annuelle de l’OCDE au niveau des Ministres, un protocole d’accord a également été signé avec la Turquie, un membre fondateur de l’Organisation. Ce protocole porte sur la création d’un Centre de l’OCDE à Istanbul, qui sera chargé de renforcer le rayonnement et l’influence de l’Organisation dans la région et au-delà. Le Centre concourra aux travaux de l’OCDE avec des régions aussi diverses que le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA), l’Eurasie, l’Europe du Sud-Est et l’Asie du Sud-Est.


En début de semaine, lundi, le Pérou avait déposé son instrument d’adhésion à la Convention de l’OCDE sur la lutte contre la corruption, devenant ainsi le 44e pays Partie à la Convention et le septième pays d’Amérique latine. Le Pérou a également déposé son instrument de ratification de la MAAC, et a rejoint les plus de 90 juridictions qui mettent en l’œuvre l’instrument. La Convention sur la lutte contre la corruption et la MAAC entreront en vigueur pour le Pérou respectivement le 27 juillet et le 1er septembre 2018.


Mardi, le Paraguay a également signé la Convention multilatérale de l’OCDE concernant l’assistance administrative mutuelle en matière fiscale (MAAC), devenant ainsi la 119e juridiction à adhérer à l’instrument international le plus complet à l’appui de la transparence et de la lutte contre la fraude fiscale internationale. Cette signature marque une étape supplémentaire dans les efforts déployés par le Paraguay pour mettre en œuvre les normes fiscales internationales depuis qu’il a rejoint le Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales et le Cadre inclusif sur le BEPS en 2016.

 

Si elle met l’accent sur les travaux menés avec et pour ses 37 Membres, l’OCDE a constamment élargi son champ d’action pour renforcer ses relations avec des pays partenaires afin de faire progresser la portée mondiale de ses instruments et de ses recommandations sur les politiques à mener. Depuis 1961, le Centre de développement de l’OCDE constitue une plateforme permettant le partage des connaissances et le dialogue sur les politiques à mener entre les pays Membres de l’Organisation et les économies en développement. Plusieurs initiatives régionales spécifiques ont été lancées à travers le monde au fil des ans ; en outre, le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest, hébergé par l’OCDE, promeut et facilite les liens avec l’Afrique de l’Ouest.


Membre du Centre de développement de l’OCDE depuis 2005, la Thaïlande a rejoint ces dernières années plusieurs des principaux organes de l’OCDE et adhéré à sept des 241 instruments juridiques de l’Organisation.


L’Afrique du Sud participe à 20 organes et projets de l’OCDE, adhère à 21 instruments juridiques et coopère avec l’Organisation dans des domaines tels que la fiscalité, l’énergie, l’éducation, la politique du travail, les petites entreprises, le développement local, la science et la technologie, et l’investissement. L’Afrique du Sud est également convenablement prise en compte dans les outils statistiques et les bases de données de l’OCDE.

 

L’OCDE a invité ce mois-ci la Lituanie et la Colombie à devenir ses 36e et 37e pays Membres. Des pourparlers d’adhésion sont par ailleurs en cours avec le Costa Rica. Les Partenaires clés – Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde et Indonésie – contribuent pour leur part aux travaux de substance de l’OCDE en participant à ses organes, en adhérant à ses instruments juridiques et en prenant part à la notification statistique de l’OCDE. Le Conseil de l’OCDE procède en outre à l’examen des demandes d’adhésion de l’Argentine, du Brésil, de la Bulgarie, de la Croatie, du Pérou et de la Roumanie.



Pour tout renseignement supplémentaire, les journalistes sont invités à contacter la Division des médias de l’OCDE (news.contact@oecd.org ; + 33 1 45 24 97 00).



Pour plus d’informations sur les Membres et les Partenaires : http://www.oecd.org/fr/apropos/membresetpartenaires/.

Pour en apprendre davantage sur les Relations mondiales de l’OCDE : http://www.oecd.org/fr/relations-mondiales/.

 

L’OCDE, qui collabore avec plus d’une centaine de pays, est un forum mondial sur l’action publique qui promeut des politiques susceptibles d’améliorer le bien-être économique et social dans le monde entier.

 

Documents connexes