Argentine

LEO 2008 - Chapitre 4. Le développement par les échanges

 

La Chine, l’Inde et les pièges de la spécialisation

 

Pour la majorité des pays d’Amérique latine, la Chine et l’Inde représentent des opportunités commerciales, et non une menace. Pour l’essentiel, l’essor des exportations de la Chine remet davantage en cause la compétitivité de ses voisins asiatiques que celle des économies d’Amérique latine dont certaines, comme le Mexique, doivent néanmoins supporter la vive concurrence des exportations asiatiques. La croissance de la Chine et de l’Inde ouvre également de nouveaux débouchés d’exportation pour l’Amérique latine. Dans certains pays, notamment le Brésil et le Mexique, ces ouvertures sont liées aux échanges intra-industriels, même si pour une majorité de pays latino-américains, elles résident surtout dans les exportations de produits de base. L’accélération de la demande de pétrole et de minerais par les géants asiatiques stimule les recettes, via la hausse des cours des produits de base, et les échanges directs avec l’Amérique latine. La spécialisation dans l’exportation de produits de base peut toutefois avoir des effets indésirables sur l’économie, à moins d’être pilotée par une politique macro-économique responsable et par des institutions efficaces et bien dirigées. La plupart des économies d’Amérique latine semblent s’en sortir correctement, mais des difficultés persistent. L’investissement dans l’innovation constitue l’un des facteurs les plus importants de la pérennisation d’une croissance diversifiée. Si le Brésil et le Chili comptent parmi les pays d’Amérique latine qui innovent le plus, ils restent néanmoins en deçà des niveaux de la zone OCDE, car le secteur privé est peu actif sur ce plan. Autre facteur essentiel de la compétitivité et de la croissance à long terme : des infrastructures opérationnelles et efficaces. En 2007, cet aspect représentait l’un des principaux freins dans les pays d’Amérique latine. L’investissement dans les infrastructures apparaît donc comme une occasion idéale pour améliorer la compétitivité des exportations et – cela vaut surtout pour le Mexique et les pays d’Amérique centrale – pour capitaliser sur un emplacement géographique favorable.

 

 

 

Also Available