Reports


  • 31-October-2017

    English

    Illicit Financial Flows - Illicit Trade and Development Challenges in West Africa

    This report shows how criminal economies and illicit financial flows through and within West Africa affect people’s lives. It goes beyond the traditional analysis of illicit financial flows, which focuses on the value of monetary flows. The report exposes the ways in which criminal and illicit activities and resulting illicit financial flows damage governance, the economy, development and security. It presents case studies based on concrete examples from West Africa of human trafficking, drug smuggling, counterfeit goods, gold mining and terrorism financing. It identifies networks and drivers – in the region or elsewhere – that allow these criminal economies to thrive, by feeding and facilitating these activities and the circulation of illicitly-obtained revenue. It also examines the impacts on local communities, such as changes in wealth distribution, power dynamics and the degree to which illicit money undermines social organisation.

    This book proposes a policy framework for both source and destination countries of illicit flows that looks beyond the concerns of developed countries to enhance development prospects at the local level and respond to the needs of the most vulnerable stakeholders. Combating criminal economies and preventing illicit financial flows will require sustained partnerships between producing and consuming countries. West Africa cannot be expected to address these challenges alone.

  • 18-octobre-2017

    Français

    Le recrutement des travailleurs immigrés: France 2017

    Cette étude a pour principal objectif d’analyser les politiques publiques françaises en matière de recrutement de main-d’œuvre immigrée depuis l’étranger et d'évaluer dans quelle mesure la migration économique répond aux besoins marché du travail. Dans la mesure où l'immigration professionnelle est de faible ampleur en France une attention particulière est également portée aux changements de statut (le principal contingent étant constitué d'anciens étudiants) ainsi qu'aux régularisations pour motif économique dont la persistance pourrait témoigner de besoins de main-d'œuvre non satisfaits. Le fonctionnement des dispositifs actuels de l'immigration professionnelle en France (permanente, temporaire et saisonnière) est examiné, et notamment l'efficacité des tests du marché du travail et des listes de métiers en tension (ouvrant l’accès à certains métiers) pour les cartes de séjour « salarié ». Une attention particulière est portée au nouveau dispositif pour l'immigration qualifiée (« passeport talent ») pour évaluer dans quelle mesure l'évolution de la législation permet de remédier aux écueils légaux et opérationels identifiés dans l'étude et permettra de renforcer l'attractivité de la France pour les talents étrangers.

  • 18-October-2017

    English

    OECD Reviews of Labour Market and Social Policies: Costa Rica

    Costa Rica has recorded many social and economic achievements and currently enjoys one of the highest levels of well-being in the OECD. But progress has come to a standstill in most recent years and challenges have emerged along several social and labour market dimensions. Existing policies are outdated and no longer effective in today’s dynamic, export oriented economy which requires greater flexibility and more high skilled and technically skilled workers. How can Costa Rica better respond to the challenges of technological change and globalisation whilst minimising the transition costs it endures as it moves to a higher and a more sustainable path to inclusive growth? This report provides comprehensive analysis of Costa Rica’s policies and practices compared with best practice in the field of labour, social and migration from across the OECD and other countries in the Latin American region.  It contains several recommendations to tackle key challenges facing Costa Rica, including low labour utilisation, increasing inequality, high poverty and high-risk economic exclusion especially of the low skilled and migrants.  This report will be of interest in Costa Rica as well as other countries looking to promote a more dynamic and an inclusive economy.

  • 20-September-2017

    English

    Preventing Ageing Unequally

    This report examines how the two global mega-trends of population ageing and rising inequalities have been developing and interacting, both within and across generations. Taking a life-course perspective the report shows how inequalities in education, health, employment and earnings compound, resulting in large differences in lifetime earnings across different groups. It suggests a policy agenda to prevent, mitigate and cope with inequalities along the life course drawing on good practices in OECD countries and emerging economies.

  • 5-août-2017

    Français

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement en Haïti

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement en Haïti est le fruit d'un projet mené conjointement par l'Union européenne et le Centre de développement de l'OCDE, en collaboration avec l'Institut interuniversitaire de recherches et de développement (INURED). Ce projet avait pour objectif de fournir aux décideurs des données probantes sur l’impact des migrations sur des secteurs spécifiques – marché du travail, agriculture, éducation, et investissement et services financiers – et, à l’inverse, de montrer quel est l’impact des politiques sectorielles sur les migrations. Le rapport aborde trois dimensions du cycle migratoire : l'émigration, les transferts de fonds et le retour.

    Les résultats des travaux empiriques confirment que les migrations contribuent au développement d'Haïti. Cependant, le potentiel des migrations n’est pas pleinement exploité dans le pays, notamment parce que les décideurs ne prennent pas suffisamment en compte les migrations dans leurs domaines d’action respectifs. Haïti doit donc adopter un programme d’action plus cohérent pour intégrer les migrations dans les stratégies de développement, améliorer les mécanismes de coordination et renforcer la coopération internationale. Cela permettra d’accroître la contribution des migrations au développement du pays. 

  • 2-août-2017

    Français

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement au Maroc

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement au Maroc est le fruit d’un projet mené conjointement par l’Union européenne et le Centre de développement de l’OCDE, en collaboration avec le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration (MCMREAM) et Thalys Conseil S.A.R.L. Ce projet avait pour objectif de fournir aux décideurs des données probantes sur l’impact des migrations sur des secteurs spécifiques – marché du travail, agriculture, éducation et investissement et services financiers – et, à l’inverse, de montrer quel est l’impact des politiques sectorielles sur les migrations. Le rapport aborde trois dimensions du cycle migratoire : l’émigration, les transferts de fonds et le retour.

    Les résultats des travaux empiriques confirment que les migrations contribuent au développement du Maroc. Cependant, le potentiel des migrations pourrait être davantage exploité dans le pays, notamment en prenant plus en compte les migrations dans les domaines d’action de plusieurs ministères. Le Maroc doit continuer ses démarches pour adopter un programme d’action plus cohérent et mieux intégrer les migrations dans les stratégies de développement. Cela permettra d’accroître la contribution des migrations au développement du pays. La nouvelle stratégie d’immigration et d’asile lancée en 2013, le programme Sharaka ainsi que plusieurs autres programmes actuels, visent effectivement à renforcer la politique migratoire dans le pays, et permettront à terme de consolider les bonnes pratiques d’une politique migratoire volontaire, humaine et  respectant les droits de l’homme.

  • 31-July-2017

    English

    Interrelations between Public Policies, Migration and Development in Costa Rica

    Interrelations between Public Policies, Migration and Development in Costa Rica is the result of a project carried out by the Centro Centroamericano de Población (CCP) at the University of Costa Rica and the OECD Development Centre, in collaboration with the Dirección General de Migración y Extranjeria (DGME) and with support from the European Union. The project aimed to provide policy makers with evidence on the way migration influences specific sectors – the labour market, agriculture, education, investment and financial services and social protection and health – and, in turn, how sectoral policies affect migration. The report addresses four dimensions of the migration cycle: emigration, remittances, return and immigration.

    The results of the empirical work confirm that migration contributes to the development of Costa Rica, but the potential of migration is not fully exploited. One explanation is that, despite the acknowledgement of the links between migration and development in recent legislation and policy,  policy makers in Costa Rica do not sufficiently take migration into account in all respective policy areas. Costa Rica therefore needs to adopt a more coherent policy agenda to better integrate migration into development strategies, improve co-ordination mechanisms and strengthen international co-operation, to enhance the contribution of migration to development in the country.

  • 5-juillet-2017

    Français

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement en Côte d'Ivoire

    Interactions entre politiques publiques, migrations et développement en Côte d'Ivoire est le fruit d'un projet mené conjointement par l'Union européenne et le Centre de développement de l'OCDE, en collaboration avec l'Office national de la population (ONP) et le Centre ivoirien de recherches économiques et sociales (CIRES). Ce projet avait pour objectif de fournir aux décideurs des données probantes sur l'impact des migrations sur des secteurs spécifiques – marché du travail, agriculture, éducation, investissement et services financiers, et protection sociale et santé – et, à l'inverse, de montrer quel est l'impact des politiques sectorielles sur les migrations. Le rapport aborde quatre dimensions du cycle migratoire : l'émigration, les transferts de fonds, le retour et l'immigration.

    Les résultats des travaux empiriques confirment que les migrations contribuent au développement de la Côte d'Ivoire. Cependant, le potentiel des migrations n'est pas pleinement exploité dans le pays, notamment parce que les  décideurs ne prennent pas suffisamment en compte les migrations dans leurs domaines d'action respectifs. La Côte d'Ivoire doit donc adopter un programme d'action plus cohérent pour mieux intégrer les migrations dans les stratégies de développement. Cela permettra d'accroître la contribution des migrations au développement du pays.

  • 29-juin-2017

    Français

    Perspectives des migrations internationales 2017

    Les Perspectives des migrations internationales 2017 – la 41e édition de cette publication annuelle – analysent les évolutions récentes des mouvements et politiques migratoires dans les pays de l’OCDE et dans quelques pays non-OCDE. Le rapport examine l’impact de l’augmentation récente des migrations humanitaires dans les pays concernés. Il observe l’évolution de la situation des immigrés sur le marché du travail dans les pays de l’OCDE, et met l’accent sur les dynamiques de moyen terme et les implications des évolutions structurelles du marché du travail. Il contient un chapitre spécial sur les migrations familiales qui s’attarde sur cette composante importante des migrations et sur les politiques qui les régissent. Une annexe statistique complète la publication.

  • 22-June-2017

    English

    Interrelations between Public Policies, Migration and Development in the Dominican Republic

    Interrelations between Public Policies, Migration and Development in the Dominican Republic is the result of a project carried out by the Centro de Investigaciones y Estudios Sociales (CIES) in the Dominican Republic and the OECD Development Centre, in collaboration with the Ministerio de Economía, Planificación y Desarollo (MEPD) and with support from the European Union. The project aimed to provide policy makers with evidence on the way migration influences specific sectors – the labour market, agriculture, education, investment and financial services and social protection and health – and, in turn, how sectoral policies affect migration. The report addresses four dimensions of the migration cycle that have become an important part of the country's social and economic contexts: emigration, remittances, return and immigration.

    The results of the empirical work confirm that even though migration contributes to development in the Dominican Republic, the potential of migration is not fully exploited. One explanation is that many policy makers in the Dominican Republic do not sufficiently take migration into account in their respective policy areas. The Dominican Republic therefore needs to adopt a more coherent policy agenda to do more to integrate migration into development strategies, improve co-ordination mechanisms and strengthen international co-operation. This would enhance the contribution of migration to development in the country.

  • 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 > >>