Partager

Migrations

Atelier : « Renforcer le nœud migration-développement à travers l'amélioration de la cohérence politique et institutionnelle »

 

4-5 décembre 2013

 

Les migrations sont devenues un enjeu crucial pour le développement. On compte actuellement plus de 200 millions de migrants internationaux et davantage de migrants internes dans le monde. Dans les décennies à venir, les déséquilibres démographiques, les disparités de salaires persistantes, la diminution des coûts de communication et de transport et l'accès croissant à l'information contribueront à accélérer la migration à l'échelle mondiale. Par ailleurs, les migrations Sud-Sud poursuivront certainement leur tendance à la hausse, tandis que le changement climatique causera de plus en plus de déplacements massifs de populations.

 

Au regard de l'impact indéniable de la migration sur le développement des pays d'origine et de destination, une initiative de la Banque Mondiale, le Partenariat mondial pour les connaissances sur les migrations et le développement (KNOMAD), a mis en place une plateforme interactive permettant de générer et de synthétiser la connaissance et l'expertise en politique publique nécessaire afin de cerner les enjeux relatifs à la migration et au développement.


Au sein de KNOMAD, le Groupe de travail thématique sur la cohérence politique et institutionnelle – présidé par Beata Godenzi, Responsable du Programme migrations globales et développement de la Direction du développement et de la coopération suisse; David Khoudour, Chef de l'Unité Migrations et Compétences du Centre de Développement de l'OCDE; et Sarah Rosengaertner, Experte en migration et développement du Programme des Nations Unies pour le développement – vise à promouvoir la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement (M&D), tant dans les pays développés que dans les pays en développement.


Compte tenu du rôle fondamental que jouent les politiques publiques dans la maximisation des bénéfices et la minimisation des coûts liés à la migration dans les pays d'origine et de destination des migrants, la finalité de ce Groupe de travail thématique est d'aider les décideurs politiques à considérer les interactions entre politiques migratoires et autres politiques publiques, lors de la conception de politiques publiques visant à réguler les flux migratoires, intégrer les migrants et optimiser l'impact de la migration sur le développement.

 

Les 4 et 5 décembre 2013, l'atelier « Renforcer le nœud migration - développement  à travers l'amélioration de la cohérence politique et institutionnelle » a réuni des experts des pays de l'OCDE et des pays partenaires, ainsi que des représentants d'organisations internationales et de la société civile. À cette occasion, ces divers acteurs ont exploré les besoins en termes de recherche et les lacunes relatives à la cohérence politique et institutionnelle dans le domaine des migrations et du développement (M&D).


L'atelier a permis aux divers participants de s’entendre sur le cadre conceptuel et l'agenda de recherche qui supportent la phase de lancement de l'initiative KNOMAD, dont le processus est prévu pour durer cinq ans. L'atelier a été articulé en cinq sessions de travail: 1) Comprendre la cohérence politique et institutionnelle ; 2) Définir et mesurer la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement ; 3) Partager les expériences et les approches pertinentes pour adresser des enjeux en matière de M&D; 4) Identifier les lacunes dans l'expertise et mettre l'accent sur les besoins de la recherche en matière de migration, développement et cohérence politique et institutionnelle; et 5) Préparer une feuille de route avec un agenda de recherche sur la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement. 


Avant le début de l'atelier, les participants ont reçu une note de synthèse et ont ensuite été invités à commenter et discuter de cette note sur une plateforme internet créée spécialement pour cette occasion. En outre, les participants à l'atelier ont été conviés à présenter brièvement leurs prises de positions en s’appuyant sur leurs recherches de brèves prises de positions qui reflètent leurs  et avis selon les différentes thématiques abordées durant l'atelier.

 

Documents relatifs à cet événement:

Agenda détaillé de l'atelier (en anglais)

Prises de positions (en anglais)

Biographies des participants (en anglais)

 

Programme 


Session d'ouverture

Orateurs

  • Mme. Beata Godenzi, Responsable du Programme migrations globales et développement, Direction du développement et de la coopération suisse
  • M. Pier Carlo Pagoan, Secrétaire général adjoint et Chef économiste, OCDE
  • Mr. Degol Hailu, Conseiller principal et chef d'équipe en matière de gouvernance économique et mondialisation inclusive, Programme des Nations Unies pour le Développement
  • Mme. Eva Åkerman-Börje, Présidente, Forum Mondial sur la Migration et le Développement
  • M. François Crépeau, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'homme des migrants
Mr. François Crépeau, UN Special Rapporteur on the Human Rights of Migrants
M. François Crépeau, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'homme des migrants, expose son dernier rapport sur la gouvernance globale des migations, présenté devant l'Assemblée Générale des Nations Unies.

Session 1: Comprendre la cohérence politique et institutionnelle

Orateurs

  • M. Geert Laporte, Directeur Adjoint, European Centre for Development Policy Management (ECDPM) 
  • Mme. Ebba Dohlman, Conseillère Spéciale du Secrétaire Général de l'OCDE en matière de cohérence des politiques publiques en faveur du développement
Ms. Ebba Dohlman, Senior Adviser on Policy Coherence for Development to OECD Secretary-General 
Durant cette session, Mme. Ebba Dohlman et M. Geert Laporte ont échangé sur le concept de cohérence des politiques publiques en faveur du développement.

 

Session 2: Définir et mesurer la cohérence politique et institutionnelle relative au nœud M&D

Durant cette session, Andrew Sherriff du European Centre for Development Policy Management (ECDPM) a animé les discussions relatives aux définitions et mesures de la cohérence politique et institutionnelle.  Mr. Andrew Sherriff, Head of Programme EU External Action at European Centre for Development Policy Management (ECDPM)

Session 3: Partager les expériences et comprendre les défis

Durant cette troisième session, Mme. Elizabeth Adjei, experte de migration du gouvernement de Ghana, a contribué à la discussion en puisant sur les expériences en matière de cohérence politique et institutionnelle dans son pays.

Ms. Elizabeth Adjei, Migration Expert, Government of Ghana

Session 4: Identifier les lacunes dans l'expertise et mettre l'accent sur les besoins de la recherche en matière de migrations, développement et cohérence politique et institutionnelle 

Durant cette quatrième session, modérée par M. David Khoudour, Chef de l'Unité Migrations et Compétences du Centre de développement de l'OCDE, les participants ont formé quatre groupes dans lesquels ils ont abordé les lacunes dans la recherche sur la cohérence politique et institutionnelle relative au nœud M&D.  
David Khoudour, Head of the Migration and Skills Unit, OECD Development Centre

Session 5: Préparer une feuille de route avec un agenda de recherche sur la cohérence politique et institutionnelle pour les migrations et le développement 

Durant cette cinquième, M. Dilip Ratha du Partenariat mondial pour les connaissances sur les migrations et le développement (KNOMAD), a présenté les actions futures de cette initiative globale promue par la Banque Mondiale.  Mr. Dilip Ratha, Manager of the World Bank’s Migration and Remittances Unit and Head of the Global Knowledge Partnership on Migration and Development (KNOMAD)

 Clôture de l'atelier

 

 Orateurs

  • M. Christoph Graf, Directeur Général et Chef de la Direction de coopération globale (ad interim), Direction du développement et de la coopération suisse
  • M. Rintaro Tamaki, Secrétaire général adjoint, OCDE
  • M. Mario Pezzini, Directeur, Centre de développement de l'OCDE 
Mr. Rintaro Tamaki, OECD Deputy Secretary-General
Lors de la clôture de l'événement, M. Rintaro Tamaki, Secrétaire général adjoint de l'OCDE, a souligné la pertinence de l'initiative KNOMAD pour le travail de l'OCDE.

 

Pour suivre les futurs événements traitant des relations entre les migrations et le développement, sur Twitter tapez 

 

**Cette page est également disponible en anglais.**