Mexique

Mexique - Résumé des projections économiques (juin 2016)

 

Lire en ligne la note pays complète

Malgré la baisse des prix du pétrole et une demande extérieure affaiblie, la croissance du PIB devrait atteindre 3 % en 2017, grâce aux réformes structurelles mises en place par les autorités. La dépréciation du peso a permis au Mexique d’augmenter ses parts de marché à l’exportation et la demande intérieure continue de soutenir l’activité économique.

La politique monétaire reste focalisée sur le maintien d’une inflation stable et vise à limiter les pressions à la hausse sur les prix du fait de la faiblesse de la monnaie, avec des taux d’intérêt maintenus à un niveau supérieur à l’inflation sous-jacente. Des coupes budgétaires ont été mises en oeuvre à la suite de la chute brutale des recettes pétrolières de l’État. Le gouvernement prend également des mesures visant à garantir la viabilité financière de la compagnie pétrolière publique PEMEX.

La croissance de la productivité a été faible ces dernières années, mais des signes de redressement se manifestent. Des réformes structurelles essentielles, notamment visant à stimuler la concurrence dans les industries de réseau et à faciliter l’accès au crédit, devraient soutenir l’investissement et la productivité des entreprises. Il est néanmoins primordial d’aller au bout de ces réformes, et une nouvelle impulsion pourrait être nécessaire pour combattre l’activité informelle et intensifier la lutte contre la corruption.

>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière : un post mortem

Étude économique du Méxique

Réformes structurelles

Indicateurs de réglementation des marchés de produits

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)