Les pêcheries : une richesse commune ?

 

Les océans constituent les derniers biens communs à l’échelle mondiale. Si la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer en régit certains aspects, comme les zones de 200 milles marins au large des côtes et le droit d’exploitation du plateau continental, tout le monde peut en théorie naviguer dans le reste des mers et exploiter leurs ressources sans grande restriction. Administrer une ressource commune et globale telle que le poisson pose des problèmes particuliers. Les efforts de conservation déployés par certains peuvent s’avérer inutiles s’ils ont pour seul résultat d’allouer à d’autres une part plus importante des prises. Les pêcheries ne peuvent être durables qu’à condition de surmonter les obstacles, notamment politiques, à une coopération efficace.

Le chapitre 9 aborde la question de la gouvernance des ressources mondiales des pêcheries et montre pourquoi le changement est si difficile.

Le saviez-vous?
L'indicateur du développement humain est un mesure du bien-être qui se base sur les facteurs comme l'esperance de vie, les taux d'alphabétisation, les niveaux d'éducation et le PIB.  Consultez le graphique ci-dessous du Chapitre 3, ou visitez le site de l'ONU pour en savoir plus.

Retour à la table des matières des pêcheries