Les pêcheries : puiser dans les stocks

 

L’essentiel du poisson consommé aujourd’hui dans le monde ne provient pas de la pêche, mais de la pisciculture. Cela ne signifie pas que l’industrie de la pêche est en train de disparaître : la pisciculture dépend des aliments que lui procurent les flottes de pêche, et le poisson est une source majeure de protéines pour des millions de personnes. Le niveau des captures ne diminue pas non plus, mais au-delà des chiffres globaux, il existe un ensemble complexe de tendances : les captures se maintiennent parce qu’on se tourne vers de nouvelles espèces à mesure que la surpêche touche les espèces traditionnelles ; les navires modernes ont besoin d’équipages bien plus modestes ; et, dans de nombreux pays, la pêche sportive est économiquement plus importante que la pêche professionnelle.

Le chapitre 3 dresse le portait de ce qu’est l’industrie de la pêche aujourd’hui, en examinant aussi bien la pêche de capture que l’aquaculture et la pêche récréative.

Le saviez-vous?
L'indicateur du développement humain est un mesure du bien-être qui se base sur les facteurs comme l'esperance de vie, les taux d'alphabétisation, les niveaux d'éducation et le PIB.  Consultez le graphique ci-dessous du Chapitre 3, ou visitez le site de l'ONU pour en savoir plus.

Retour à la table des matières des pêcheries