Le commerce international - Le commerce et l’environnement

 

La production, le transport et la consommation des biens comportent un coût environnemental qui est rarement compris dans le prix auquel nous les achetons. Et c’est également vrai du coût environnemental résultant de leurs échanges au niveau international. Mais cela ne signifie en rien qu’un bien produit localement respecte toujours plus l’environnement qu’un bien qui a parcouru une longue distance. Les échanges peuvent en fait atténuer les conséquences négatives de la croissance économique en rendant plus accessibles les produits et les technologies qui respectent l’ environnement.

© John Foxx/Stockbyte/Getty Images/Inmagine ltd.

Le chapitre 7 s’intéresse à leurs aspects positifs et négatifs, tout en examinant de quelles façons les échanges pourraient contribuer à préserver l’environnement. Ce chapitre souligne également que, bien souvent, la politique commerciale n’est pas le meilleur moyen de s’attaquer à un problème, un argument évoqué ailleurs dans cet ouvrage.

Retour à la table des matières du commerce international