Etude économique de l'Italie 2007

 

 

Contenu  |  Obtenir cette publication  |  Informations complémentaires

Publiée le 4 juin 2007. La prochaine Etude économique sur l'Italie sera préparée pour 2009.

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Lire plus sur la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres. Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques. Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

Contenu                                                                                                                           

Résumé

Une reprise économique très opportune est en cours en Italie. Elle reflète en partie l’accélération conjoncturelle de l’activité dans le reste de l’Europe, mais on note également les premiers signes d’une amélioration plus fondamentale, en particulier du côté des exportations et du marché du travail. Malgré tout, les perspectives à moyen terme restent problématiques : la productivité totale des facteurs ne se redresse guère, le niveau élevé de la dette publique menace la viabilité budgétaire et le vieillissement démographique paraît de grande ampleur. Sans nouvelle réforme pour restaurer le dynamisme économique, le niveau de vie baissera par rapport aux autres pays. On examinera dans cette Étude les mesures que le gouvernement a prises face à ces défis, en particulier pour stimuler la concurrence sur les marchés de produits, viabiliser les finances publiques et faire fonctionner le fédéralisme budgétaire - autant de mesures qui contribuent à la croissance et à l’ajustement.

Stimuler la concurrence entre prestataires de services. La croissance de la productivité totale des facteurs stagne depuis le début de cette décennie, en ne réagissant pas à l’innovation technologique, contrairement à ce qu’on observe dans les autres pays de l’OCDE. Cela tient pour une large part à la prédominance de réglementations qui restreignent la concurrence. Les autorités ont récemment adopté deux séries de mesures judicieuses de libéralisation concernant plusieurs secteurs comme le commerce de détail, les professions libérales et les activités bancaires. Mais la poursuite du processus de libéralisation est cruciale, car il reste de vastes possibilités de renforcement des forces du marché. Il faut réduire les interventions publiques dans le secteur des entreprises, faire reculer les obstacles locaux dans le commerce de détail, mettre fin aux obligations excessives d’autorisation dans les services professionnels, affaiblir l’influence des associations professionnelles et intensifier la concurrence dans la banque de détail. Ainsi, une plus vive concurrence exercerait des pressions à la baisse sur les prix et aurait des effets bénéfiques pour les consommateurs.

Assurer la viabilité des finances publiques. Grâce au dynamisme des recettes fiscales, le déficit public s’est contracté l’an dernier, mais l’Italie devra maintenir une politique budgétaire très prudente en 2007 et à plus long terme, compte tenu de l’endettement public, qui reste supérieur à 100 % du PIB. L’objectif que s’est fixé le gouvernement, porter l’excédent primaire à 5 % du PIB en 2011, paraît adéquat pour assurer la viabilité des finances publiques et ouvrir la possibilité d’alléger la pression fiscale. Mais il devrait être possible d’atteindre plus tôt cet objectif. A cet égard, le projet de réforme de l’administration publique convenue avec les syndicats montre de bonnes intentions mais sa mise en œuvre paraît incertaine. La viabilité budgétaire est également tributaire de la pleine application des réformes dans le secteur des retraites ; il est donc regrettable que l’ajustement pour tenir compte de l’espérance de vie, déjà décidé, soit retardé et qu’on reconsidère actuellement le relèvement progressif de l’âge de la retraite, qui avait lui aussi été décidé.

Faire fonctionner le fédéralisme budgétaire. L’Italie a commencé de décentraliser la fourniture des services publics au profit des niveaux infranationaux d’administration. C’est là une évolution prometteuse, qui pourrait améliorer l’allocation des ressources dans l’économie et responsabiliser davantage les autorités publiques. Mais la décentralisation connaît des problèmes de démarrage, en particulier du côté du financement. Les transferts aux administrations infranationales se fondent très largement sur les dépenses passées, ce qui n’incite guère à développer les bases d’imposition locales et à dépenser efficacement. Il faudrait maintenant subordonner les transferts de péréquation régionale à des critères structurels objectifs comme les « coûts standard » et les capacités fiscales propres. Cela contribuerait à durcir la contrainte budgétaire et inciterait davantage à promouvoir le développement local. On pourrait par ailleurs améliorer le fonctionnement du pacte interne de stabilité et du pacte pour la santé en instaurant de véritables sanctions ; par exemple, il ne faudrait pas couvrir a posteriori les déficits dans le secteur de la santé, ni prendre en charge certaines dettes sans exiger des élus locaux qu’ils rendent des comptes en toute transparence.

Obtenir cette publication                                                                                  

Télécharger la Synthèse (en pdf). La Synthèse contient les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE des Etats-Unis 2007 :

  • Les lecteurs d'organismes abonnés peuvent aller à SourceOCDE.
  • Les non-abonnés peuvent acheter la version électronique (format pdf) et/ou la version imprimée à notre Librairie en ligne.La fonction publique peut s'inscrire à OLISnet, "Recherche d'une publication"
  • Les journalistes accrédités peuvent accéder à leur site protégé par un code d'accès

Informations complémentaires                                                                        

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de l'Italie du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org. Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Alexandra Bibbee et Benoît Bellone sous la direction de Patrick Lenain.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe