Israël

Aide publique au développement (APD) de l'Israël

 

En 2016, l’APD a atteint 220 millions USD (0.07 % du RNB) selon les données préliminaires. En 2015, l’APD nette d’Israël s’est élevée à 198 millions USD, soit une hausse de 5 % en termes réels relativement à 2014. Le rapport de l’APD au RNB est resté stable, avec un chiffre de 0.07 %. L’Agence israélienne de coopération internationale pour le développement (MASHAV), qui fait partie du ministère des Affaires étrangères, est chargée de la planification, de la mise en oeuvre et de la coordination des activités d’Israël en matière de coopération pour le développement.

En 2015, les apports d’Israël dans le domaine de la coopération bilatérale pour le développement ont été principalement dirigés vers la Jordanie, la République arabe syrienne, ainsi que la Cisjordanie et la bande de Gaza. Les secteurs ciblés en priorité ont été la gestion des ressources en eau, l’agriculture du désert et la lutte contre la désertification, l’éducation préscolaire, le développement rural et local, la médecine d’urgence et la médecine des catastrophes, la santé publique, et l’autonomisation des femmes. Les apports bilatéraux d’Israël revêtent le plus souvent la forme de projets de coopération technique et d’activités de renforcement des capacités, menés aussi bien en Israël que dans des pays en développement.

De plus, Israël pratique la coopération triangulaire, partageant son expérience avec d’autres pays. Il travaille en partenariat avec plusieurs organismes internationaux (tels que le Programme des Nations Unies pour le développement, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et le Programme alimentaire mondial), ainsi qu’avec des membres du Comité d'aide au développement (CAD) (comme l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France et l’Italie), afin de soutenir les pays en développement dans les domaines pour lesquels il possède un avantage comparatif.

L’APD multilatérale d’Israël s’est élevée à 20 millions USD en 2015, soit 10 % de son APD totale. Elle a été dispensée principalement par le canal des Nations Unies (46 % de son APD multilatérale en 2015), et aussi par celui du Groupe de la Banque mondiale (43 %), des banques régionales de développement (3 %) et d’autres organisations multilatérales. Israël, qui est membre de l’OCDE depuis 2010, possède le statut d’observateur auprès du CAD.

 

 

Also AvailableEgalement disponible(s)