Partager

Numérique

Lancement d’un guide de l’OCDE pour stimuler l’utilisation de l’Internet haut débit en Amérique latine et aux Caraïbes

 

21/06/2016 -  L’accès à Internet et son utilisation progressent en Amérique latine et dans les Caraïbes, mais la région doit accélérer le développement de son infrastructure haut débit, l’élargissement de l’accès et des services, et la formation de sa population en vue de doter les entreprises et les ménages des compétences nécessaires pour tirer pleinement parti des avantages attendus, selon un nouveau rapport de l’OCDE.


Politiques du haut débit pour l’Amérique latine et les Caraïbes : un guide pour l’économie numérique (seulement disponible en anglais)
, produit en collaboration avec la Banque interaméricaine de développement, vise à accélérer l’expansion de l’Internet haut débit et à encourager les ménages, les entreprises et les administrations à utiliser les services et outils en ligne, en faisant connaître les meilleures pratiques des 26 pays de la région, dans des domaines d’application aussi variés que la gestion des fréquences ou la santé en ligne.

 

« L’Internet est porteur de riches promesses pour l’Amérique latine et les Caraïbes, mais pour qu’il les concrétise, il doit être ancré sur de solides fondations, notamment les réseaux haut débit », a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, à l’occasion du lancement du Guide lors de la Réunion ministérielle sur l’économie numérique 2016. « L’objectif est de proposer à tous un Internet abordable et de favoriser ensuite le développement d’outils en ligne et d’une culture numérique qui stimuleront l’innovation et la productivité dans la région. » (Lire le discours en espagnol).

 

On compte dans la région Amérique latine et Caraïbes plus d’un abonnement par habitant à la téléphonie mobile, mais 300 millions de personnes – la moitié de la population – n’ont pas accès à l’Internet. Le nombre moyen d’abonnements à la téléphonie fixe est de 10 pour 100 habitants, contre 28 dans les pays de l’OCDE, et il varie grandement selon les pays, les régions et les catégories de revenu.

 

Pénétration du haut débit fixe en Amérique latine et dans les Caraïbes (2013-14)

 fixed broadband penetration FR - toolkit for LAC

télécharger les données [Source OCDE pour les pays de la zone OCDE, UIT et d'Amérique Latine et Caraïbes]

 

Parallèlement, la croissance du haut débit mobile suit son cours, avec une moyenne de 50 abonnements pour 100 habitants, contre 81 dans les pays de l’OCDE. Pour la plus grande partie de la population de la région, la première connexion à l’Internet passera vraisemblablement par les services mobiles, mais les technologies fixes et mobiles sont complémentaires, car les réseaux mobiles ont besoin, pour fonctionner efficacement, de réseaux de collecte fixes.

 

Pénétration du haut débit et de la téléphonie mobiles en Amérique latine et aux Caraïbes (2014)

mobile broadband tel penetration fr

télécharger les données [Source OCDE pour les pays de la zone OCDE, UIT et d'Amérique Latine et Caraïbes]

 

L’Internet haut débit demeure cher dans la région par rapport aux niveaux de revenu. Les tarifs les plus bas proposés pour le haut débit fixe variaient, mi-2015, de 15 USD à plus de 50 USD.

 

Pour les ménages et les entreprises, la valeur de l’Internet est liée à l’adoption et à l’utilisation des technologies numériques. Les entreprises qui sont exclues du cybercommerce et de la gestion numérique des chaînes de valeur mondiales se trouvent de plus en plus désavantagées. La part de celles qui possèdent leur site Internet varie de 11 % au Suriname à plus de 70 % au Chili et au Brésil. La moyenne pondérée pour la région se situe autour de 60 %, contre 71 % pour la zone OCDE, même si l’on peut constater de rapides progrès à cet égard au Mexique, en Bolivie et en Amérique centrale ces dix dernières années.

 

Le Guide conseille aux pouvoirs publics d’améliorer l’accessibilité technique et financière de l’Internet haut débit aux populations des régions éloignées ou rurales. Étant donné les obstacles géographiques de taille que sont les forêts tropicales, déserts, chaînes de montagnes et petites îles, ils devraient éviter de faire peser sur le secteur un fardeau fiscal trop lourd et mettre en place des mesures incitatives ou assurer le financement nécessaire quand les mécanismes du marché ne suffisent pas pour répondre à la demande.

 

Par ailleurs, la concurrence – qui peut favoriser la maîtrise des prix, l’innovation et une meilleure réactivité à la demande – est en général faible dans le secteur des communications. Le Guide recommande de modifier les lois qui découragent les nouveaux entrants et d’engager des réformes visant à la libéralisation complète des marchés des télécommunications. L’indépendance des organismes de réglementation est ce qui permet le mieux de remédier aux problèmes de domination du marché et d’abaisser les barrières à l’entrée. Le Mexique et l’Argentine sont de bons exemples de pays où des organismes indépendants exercent un mandat mixte qui englobe à la fois les télécommunications et l’audio-visuel.

 

Le Guide cite en exemple l’utilisation de la télémédecine au Guatemala pour réduire la mortalité maternelle et néonatale, les systèmes de paiement mobile mis en place au Pérou, la réduction de 80 % d’une taxe spécifique sur les cartes SIM M2M au Brésil, et la distribution d’ordinateurs portables à tous les écoliers en Uruguay.

 

Lire le rapport (en anglais) et visiter le site web du Guide pour l’économie numérique (en anglais)

Lire un résumé du rapport en espagnol

Portail de l’OCDE sur le haut débit

Perspectives de l’économie numérique de l’OCDE

 

Pour de plus amples informations, ou pour une demande d’interview, prière de contacter Catherine Bremer à Cancún ou Elvira Berrueta-Imaz à Paris (+33 1 45 24 80 97).

 

Documents connexes