Indonésie : améliorer la gouvernance, la productivité et le recouvrement de l’impôt pour soutenir la croissance et la rendre plus solidaire

 

27/09/2012 - L’Indonésie a amélioré ses politiques macroéconomiques et structurelles au cours des quinze dernières années. Son économie, qui enregistre des taux de croissance élevés et stables de 5 à 6.6 % rattrape celle des autres pays de la région et lui permet de concentrer son attention sur son programme de développement.

 

Pour atteindre son objectif de faire du pays l’une des dix plus grandes économies du monde d’ici à 2025, le gouvernement doit, dans une prochaine étape, poursuivre la mise en œuvre de réformes qui tireront pleinement parti des progrès accomplis et permettront à l’Indonésie d’exploiter tout son potentiel, souligne l’Étude économique de l’OCDE : Indonésie 2012.

 

« L’Indonésie a réalisé des progrès économiques, institutionnels et sociaux remarquables. Elle a très bien résisté à la crise économique et la pauvreté a sensiblement reculé », a indiqué le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría. « L’enjeu pour les autorités consiste maintenant à stimuler la productivité, à réduire les subventions énergétiques et à améliorer le recouvrement de l’impôt pour financer les programmes infrastructurels, sociaux et environnementaux indispensables. Des investissements dans un véritable filet de sécurité sociale et l’amélioration de l’éducation et des compétences permettront le relèvement des niveaux de vie de l’ensemble de la population et assureront à l’avenir une croissance solidaire et durable » (lire l'intégralité du discours)

 

Les investissements dans l’innovation et la relance de la productivité, notamment dans les petites et moyennes entreprises (PMEs), devraient être une priorité. Ces entreprises emploient 97 % de la population active mais ne produisent que 57 % de la valeur ajoutée. Dans cette optique, des réformes d’ensemble devraient être engagées, notamment pour faciliter l’expansion de l’activité économique formelle, améliorer l’accès aux financements et accroître le pool de travailleurs qualifiés. D’après l’Étude, les réformes pourraient viser à faciliter l’accès des banques aux informations sur la solvabilité des clients potentiels et à développer d’autres sources de financement, comme le capital-risque ou le microfinancement.

 

S’agissant des marchés du travail, l’Étude propose une approche équilibrée : assouplir les réglementations de façon à rendre le marché du travail formel plus attrayant et aligner les hausses du salaire minimum sur les gains de productivité dans les provinces où ce salaire est déjà élevé, tout en introduisant dans le même temps des allocations de chômage associées à des comptes individuels d’assurance-chômage et en investissant dans le renforcement des compétences.

 

Pour financer un élargissement de la couverture de son système de sécurité sociale et développer son infrastructure, l’Indonésie devrait accroître le rapport de l’impôt au PIB, qui, à 12 %, est beaucoup trop faible, en supprimant les exonérations fiscales sur les avantages complémentaires accordés par les employeurs, nombre de dérogations à la TVA ainsi que les allégements d’impôt dont bénéficient certains secteurs ou projets d’investissement –– et en augmentant les impôts dans le secteur des ressources. Un meilleur respect par les contribuables à haut revenu de leurs obligations fiscales pourrait accroître les recettes publiques et améliorer l’équité du régime d’imposition. Globalement, ce sont l’élargissement des bases d’imposition et l’amélioration de l’administration de l’impôt qui ont le plus de chances de générer une hausse des recettes fiscales.

 

Le premier Examen par l’OCDE de la réforme de la réglementation en Indonésie analyse les changements du cadre réglementaire qui seront nécessaires pour mettre en œuvre le programme de développement et de croissance du Gouvernement indonésien, en tenant compte des recommandations de l’Étude économique.

 

Le rapport recommande que le ministre de la Coordination des Affaires économiques mette en œuvre, à tous les niveaux de l’administration, une politique visant à renforcer les institutions, à optimiser la coordination entre les ministères et à améliorer les réglementations, sur la base de la meilleure pratique internationale. En particulier, les mesures visant à développer davantage le marché indonésien et à accroître l’investissement privé dans l’infrastructure doivent être encouragées par des politiques cohérentes.

 

D’après l’Examen, toutes les nouvelles réglementations devraient servir l’intérêt public et ne pas restreindre les échanges, notamment dans les domaines prioritaires que sont les grands investissements d’infrastructure dans les ports, le réseau ferroviaire et les transports maritimes.

 

L’Étude économique de 2012 et l’Examen de la réforme de la réglementation consacrés à l’Indonésie ont été élaborés dans le cadre d’un dialogue sur les politiques à suivre entre les Comités de l’OCDE et les responsables du Gouvernement indonésien.

 

Pour recevoir un exemplaire de l’Étude économique de l’OCDE : Indonésie et de lExamen de la réforme de la réglementation en Indonésie, les journalistes doivent envoyer un courriel à : news.contact@oecd.org ou téléphoner au : + 331 45 24 97 00.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Helen.Fisher@oecd.org

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Arabie saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Guernesey
  • Jersey
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Bélarus
  • Belgique
  • Belize
  • Bénin
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brésil
  • Brunei Darussalam
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Cabo Verde
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Chili
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Corée
  • Costa Rica
  • Côte d'Ivoire
  • Croatie
  • Cuba
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominique
  • Égypte
  • El Salvador
  • Émirats arabes unis
  • Équateur
  • Érythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Bolivie
  • Micronésie
  • États-Unis
  • Éthiopie
  • Ex-République yougoslave de Macédoine
  • Russie
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Géorgie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grèce
  • Grenade
  • Groenland
  • Guatemala
  • Guinée
  • Guinée équatoriale^Guinée2
  • Guinée-Bissau^Guinée1
  • Guyana
  • Guyane française
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong (Chine)
  • Hongrie
  • Île de Man
  • Îles Caïmanes
  • Îles Cook
  • Îles Féroé
  • Îles Marshall
  • Îles Salomon
  • Îles Turques et Caïques
  • Îles Vierges britanniques
  • Îles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jordanie
  • Kazakhstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libéria
  • Libye
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao (Chine)
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Maurice
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Monaco
  • Mongolie
  • Monténégro
  • Montserrat
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Népal
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Niue
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Pérou
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Qatar
  • République arabe syrienne
  • Venezuela
  • République centrafricaine
  • Moldova
  • République démocratique du Congo
  • République démocratique populaire lao^Lao
  • République dominicaine
  • Congo
  • Iran
  • Chine (République populaire de)
  • République populaire démocratique de Corée
  • République slovaque
  • République tchèque
  • Tanzanie
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Rwanda
  • Sahara occidental
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les-Grenadines
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Sénégal
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suède
  • Suisse
  • Suriname
  • Swaziland
  • Tadjikistan
  • Taipei chinois
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste
  • Togo
  • Tokélaou
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Union européenne
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Viet Nam
  • Wallis-et-Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Curaçao
  • Bonaire
  • Saba