Indonésie

Indonésie - Résumé des projections économiques (novembre 2017)

 

Note complète en PDF

Il est prévu que la croissance du PIB accélère progressivement sous l’impulsion de la demande intérieure. La hausse du revenu des ménages alimentera la consommation privée. L’investissement, dans les infrastructures publiques, continue à progresser et l’investissement privé sera stimulé par l’assouplissement des conditions monétaires et par un environnement réglementaire plus favorable aux entreprises. Les exportations continueront de bénéficier de la récente reprise des échanges régionaux. L’inflation devrait rester modérée, en partie du fait de la faible hausse des prix de l’alimentation.

Le recul de l’inflation et la stabilité accrue du taux de change ont permis à la Banque d’Indonésie de réduire par deux fois ses taux d’intérêt directeurs ces derniers mois, et en matière de politique monétaire, les autorités devraient maintenant en rester là. La politique budgétaire contribue à la croissance grâce au renforcement de la qualité des dépenses publiques, notamment de celles qui sont consacrées à des programmes indispensables concernant les infrastructures, l’éducation, la santé et la protection sociale. De nouvelles coupes dans les subventions seraient garantes de dépenses sociales plus efficaces et mieux ciblées. La poursuite des efforts visant à réformer l’administration fiscale et à mieux faire respecter les obligations fiscales donnera plus d’équité au système et générera des recettes qui pourront être mobilisées à des fins de redistribution.

La qualité des actifs bancaires s’est quelque peu dégradée ces dernières années avec le ralentissement de l’économie. Bien que les créances douteuses et litigieuses se soient stabilisées, il semble que des considérations de qualité pèsent sur l’activité de prêt. Néanmoins, les banques sont bien capitalisées et l’encours des prêts bancaires en pourcentage du PIB est faible, ce qui limite les risques macroéconomiques. Une forte proportion de la dette des entreprises est libellée en devises. Cela étant, les risques y afférents sont atténués par une réglementation exigeant une couverture partielle des positions sur l’étranger. Un nouvel approfondissement des marchés de capitaux pourrait accroître la capacité de résilience du système financier grâce à la mise au point d’instruments de gestion du risque. 



>> Retour Perspectives économiques

Prévisions de l’OCDE pendant et après la crise financière: un post mortem

Étude économique de l'Indonésie

Réformes structurelles

Indicateurs de réglementation des marchés de produits

What makes civil justice effective?

Looking to 2060: Long-term growth prospects for the world

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)