Inde

Inde - Résumé des projections économiques (mai 2018)

 

Note complète en PDF

À la faveur d’une croissance qui repart, l’Inde s’affiche comme l’économie la plus dynamique parmi les pays du G20. L’investissement et les exportations, soutenus par une mise en œuvre plus simple de la nouvelle taxe sur les produits et services (TPS), s’imposent comme deux moteurs de croissance majeurs. L’inflation devrait fluctuer à l’intérieur de la fourchette cible, avec des risques à la hausse liés à l’évolution des cours du pétrole et à l’augmentation des allocations logement versées aux agents de la fonction publique. Le déficit de la balance courante devrait se creuser. Les créations d’emplois dans le secteur formel resteront modérées, laissant la grande majorité des travailleurs cantonnés dans des activités à faible productivité et mal payées.

L’orientation des politiques budgétaire et monétaire devrait rester globalement neutre. Il est essentiel de maîtriser les éléments de passif éventuel, notamment par une meilleure gouvernance des entreprises publiques, afin de réduire le ratio dette publique/PIB, relativement élevé. Une meilleure évaluation des risques au sein du secteur bancaire permettrait d’orienter les financements vers les projets les plus intéressants, tout en évitant une nouvelle hausse de l’encours des créances douteuses et litigieuses. Accroître les investissements dans l’éducation et la formation, tout en modernisant le droit du travail, contribuerait à créer des emplois de meilleure qualité et à rendre la croissance plus inclusive.

PE103 IND.1
PE103 IND.2

>> Retour Perspectives économiques


Étude économique de l'Inde

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)