Etude économique de la Hongrie 2010

 

 Contenu | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

 

La prochaine Etude économique de la Hongrie sera préparée pour 2011.

     

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Pour en savoir plus, lire la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres.

Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques. Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique pour chacun de ces enjeux.

 

Télécharger la Synthèse (en pdf). Elle contient les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Ajouter cette page à vos favoris : www.oecd.org/eco/etudes/Hongrie

Contenu

 

La Hongrie est confrontée à l’une des plus graves récessions parmi les pays de l’OCDE

En dépit de l’aide financière apportée par les institutions internationales, la politique macroéconomique a dû conserver une orientation restrictive. La situation se stabilise, mais l’ampleur de la récession laissera des marques profondes. Des réformes structurelles décisives vont devoir être mises en œuvre à l’avenir pour ramener l’économie sur une trajectoire de croissance viable. Le transfert de la charge fiscale des revenus du travail vers la consommation a notablement contribué à réduire les distorsions économiques. La réforme des retraites, qui permettra d’accroître l’offre de travail, doit être poursuivie. Afin de renforcer la productivité, il importe de promouvoir des politiques propices à l’innovation. Il est par ailleurs indispensable de mettre au point un ensemble équilibré de mesures économiques pour relancer la croissance. Il faut poursuivre l’assainissement des finances publiques tout en évitant de prendre des mesures excessivement procycliques si l’économie se détériore de façon plus prononcée que prévu. À mesure que l’activité se redressera, la banque centrale devra continuer à assurer une bonne communication avec les marchés financiers de manière à éviter de compromettre la stabilité financière en cas de brusque revirement de la confiance des marchés.


Il convient de maintenir l’élan de la réforme budgétaire

Des progrès notables ont été accomplis récemment sur le plan de l’amélioration de la viabilité budgétaire. La mise en place de règles budgétaires et d’un Conseil budgétaire est la bienvenue à l’approche des élections de 2010, étant donné l’influence que le cycle électoral a exercée sur les déficits budgétaires dans le passé. Il est donc de la plus haute importance que le Conseil budgétaire bénéficie d’une large assise politique. Il serait également souhaitable d’accumuler une certaine expérience avant d’envisager de modifier en profondeur la loi de responsabilité budgétaire. L’amélioration de l’administration publique en général devrait se traduire par des gains de bien-être importants et la réduction de la taille de l’État devrait permettre, à terme, des réductions d’impôts. Le gouvernement doit continuer d’alléger de façon ciblée les effectifs de la fonction publique et renforcer les procédures de passation des marchés. Afin de promouvoir des réformes de l’administration publique, il conviendrait de mettre en place un mécanisme de suivi. Les autorités devraient aussi s’employer à améliorer l’efficacité du système de santé en s’efforçant de dégager un consensus en faveur d’un mécanisme de participation des patients au coût des soins médicaux.


Une refonte du cadre de réglementation financière s’impose

La crise a mis en évidence plusieurs faiblesses du cadre de surveillance, notamment sur le plan du contrôle et de l’évaluation des risques. Il importe de limiter la prise de risques excessifs par les emprunteurs en plafonnant la part des revenus qui peut être consacrée au service de la dette, et il y aurait lieu de vérifier les revenus des emprunteurs au moyen de pièces justificatives. Pour veiller au respect du plafonnement des ratios d’endettement, il faudrait mettre en place un registre de l’ensemble des crédits. Du côté des créanciers, les banques devraient voir leurs coûts augmenter si elles accordent des prêts à risque, en étant obligées d’accroître leurs fonds propres. Il faudrait limiter les possibilités de modification unilatérale des contrats, renforcer la protection des consommateurs et veiller à ce que toutes les conditions attachées aux produits financiers soient indiquées de façon transparente. Comme cela était souhaitable, l’autorité de surveillance est devenue indépendante du ministère des Finances et rend compte directement au législateur. Afin d’éviter les risques systémiques, une coopération étroite entre la banque centrale et l’autorité de surveillance serait par ailleurs nécessaire.


L’efficacité de l’enseignement a besoin d’être améliorée

Le système scolaire présente certains aspects favorables, notamment une grande autonomie. Néanmoins, les jeunes issus des établissements de formation professionnelle ne sont pas suffisamment préparés à l’entrée dans la vie active. Il convient de poursuivre la mise en œuvre de politiques destinées à favoriser la formation professionnelle pratique dans les centres régionaux intégrés de formation professionnelle et en cours d’emploi. S’agissant de l’efficacité des établissements, il y aurait lieu d’accroître le nombre d’heures d’enseignement effectif en proportion du temps de travail total et de nouveaux regroupements ou associations entre communes seraient encore possibles. La proportion d’adultes diplômés de l’enseignement supérieur est encore faible. Les autorités devraient s’employer à assurer une meilleure adéquation entre les études supérieures et les besoins du marché du travail et assujettir le maintien de la gratuité des études à des conditions plus rigoureuses, tout en offrant davantage de possibilités pour la prise en charge des frais de subsistance des étudiants issus de milieux défavorisés.

 

Obtenir cette publication

 

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE de la Hongrie :

  • Les lecteurs des établissements abonnés à SourceOCDE peuvent y accéder via notre bibliothèque en ligne.

  • Ceux qui ne souscrivent pas ont la possibilité de l'acheter à notre Librairie en ligne.

  • Passer commande auprès de votre distributeur local.

  • Les fonctionnaires gouvernmentaux disposant d'un compte (inscription) doivent cliquer sur l'onglet "Publications" sur Olis.

  • Les journalistes accrédités ont la possibilité de demander l'accès à un site protégé par un mot de passe .

 

Informations complémentaires

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de la Hongrie du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par  Margit Molnar et Colin Forthun sous la direction de Pierre Beynet. La recherche statistique a été effectuée par Desney Erb.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe