Etude économique de la Grèce 2011

 

 Obtenir cette publication | Informations complémentaires

La Grèce s'est lancée dans un programme d'ajustement ambitieux pour sortir de la grave crise économique qu'elle traverse en rétablissant la viabilité de ses finances publiques, en restaurant sa compétitivité et en jetant les bases d'une croissance saine et robuste à long terme. Ce programme d'ajustement économique est mis en œuvre avec le soutien technique et financier du Fonds monétaire international (FMI), de l'Union européenne (UE) et de la Banque centrale européenne (BCE), et – comme cela a été annoncé le 21 juillet 2011 – avec la participation des créanciers privés de la Grèce. Il vise à remédier aux causes profondes de la crise, et non à ses symptômes.

Ce programme peut réussir. Sur la base d'hypothèses prudentes concernant la croissance et les taux d'intérêt, et si les réformes budgétaires et structurelles sont pleinement mises en œuvre, le ratio dette/produit intérieur brut (PIB) pourrait atteindre un sommet en 2013, avant de retomber en dessous de 60 % au cours des deux prochaines décennies. Le train de mesures annoncé le 21 juillet 2011 devrait ramener les taux d'intérêt sur la dette grecque à un niveau raisonnable, prévoit des mesures destinées à renforcer l'investissement et la croissance, et laissera à la Grèce le temps nécessaire pour mettre en œuvre des réformes qui amélioreront sa compétitivité et ses résultats à l'exportation. Malgré leurs coûts à court terme, les réformes réalisées ou prévues bénéficieront à la Grèce pendant de nombreuses années, dans la mesure où elles se solderont par des améliorations en termes de croissance, de niveaux de vie et d'équité. Ce programme ne pourra porter ses fruits que si les coûts et les avantages de la réforme sont, de façon visible, largement et équitablement partagés. Il est clair que la clé de la réussite résidera dans la mise en œuvre de ces réformes, qui devra être irréprochable.  

Des réformes considérables ont été menées au cours de l'année passée. Les réductions du déficit public ont été d’ampleur sans précédent. Des réformes en profondeur ont été lancées afin de renforcer la gestion des finances publiques, et de réorganiser le système de retraite. Une nette amélioration du système statistique est en cours. Des réformes du marché du travail permettront de renforcer l'emploi et de rétablir la compétitivité internationale. Des réductions des lourdeurs administratives et des obstacles à la concurrence favoriseront l'investissement, notamment l'investissement direct étranger (IDE). Bien que l'économie demeure fragile et que le chemin de la reprise soit encore long, l'expansion des exportations incite à penser que les réformes commencent à porter leurs fruits.

Soutenabilité de la dette à long terme : scénarios alternatifs¹

1. Scénario de référence : croissance potentielle de 1,7% à long terme. Recettes des privatisations et développements d’actifs supposées à €15 milliards entre 2011 et 2017. Scénario 1 : hypothèse de croissance potentielle de 2,5% à long terme. Recettes des privatisations et développements d’actifs supposées à €15 milliards entre 2011 et 2017. Scénario 2 : hypothèse de croissance potentielle de 1.7% à long terme. Recettes des privatisations et développements d’actifs supposées à €50 milliards entre 2011 et 2017. Scénario 3 : hypothèse de croissance potentielle de 2,5% à long terme. Recettes des privatisations et développements d’actifs supposées à €50 milliards entre 2011 et 2017.
1. Source:   Calculs de l'OCDE.

Téléchargez les données en Excel:

Les autorités doivent poursuivre ce vigoureux processus de réforme, et continuer de s'employer à convaincre les marchés qu'elles sont capables de mener à bien des ajustements économiques fondamentaux. Elles doivent aussi convaincre la population grecque de la nécessité de mettre en œuvre les réformes nécessaires pour ramener les finances publiques sur une trajectoire viable tout en permettant une expansion soutenue de l'économie grecque au cours des années à venir. Plus précisément, les autorités devraient :

  • Continuer à réduire le déficit afin de mettre un terme à l'augmentation de la dette publique, puis de l'inverser. Il est urgent d’améliorer le recouvrement des impôts.
  • Renforcer les privatisations et la mise en valeur des actifs publics pour réduire le poids de l’endettement et le coût du service de la dette, tout en stimulant la croissance.
  • Renforcer les réformes structurelles sur les marchés du travail et des produits pour améliorer la compétitivité et accroître le bien-être et les revenus. C'est là une évolution souhaitable en soi, mais une croissance plus soutenue permettra aussi d'inverser l'augmentation de la dette publique.
  • Assurer un partage équitable des coûts et des bénéfices des réformes. Une grande fermeté est indispensable face aux groupes d'intérêts catégoriels qui cherchent à protéger leurs rentes, et il importe de s'attaquer clairement et résolument à la fraude fiscale.
  • Améliorer le suivi des progrès de la réforme et les outils statistiques. Les décideurs ont besoin de données économiques de haute qualité et d'informations adéquates et précises sur la mise en œuvre des diverses mesures afin d'évaluer le processus de réforme, et de pouvoir convaincre les observateurs internationaux et les citoyens grecs de l'efficacité des mesures adoptées.

Obtenir cette publication

 

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE de la Grèce :

Informations complémentaires

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de la Grèce du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org.

Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Claude Giorno et Vassiliki Koutsogeorgopoulou sous la direction de Piritta Sorsa. La recherche statistique a été effectuée par Jérôme Brézillon et Ane-Kathrine Christensen.

www.oecd.org/eco/etudes/grece

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe