Direction de la Gouvernance publique et du développement territorial

Principaux éléments de la bonne gouvernance

 

Le PUMA s'attache en particulier aux principaux aspects de la bonne gouvernance, à savoir :

  • L'obligation de rendre compte : les administrations publiques sont capables et désireuses de montrer en quoi leur action et leurs décisions sont conformesà des objectifs précis et convenus.
  • La transparence : l'action, les décisions et la prise de décision des administrations publiques sont, dans une certaine mesure, ouvertes à l'examen des autres secteurs de l'administration, du Parlement, de la société civile et parfois d'institutions et d'autorités extérieures.
  • L'efficience et efficacité : les administrations publiques s'attachentà une production de qualité, notamment dans les services rendus aux citoyens, et veillent à ce que leurs prestations répondent à l'intention des responsables de l'action publique.
  • La réceptivité : les autorités publiques ont les moyens et la flexibilité voulus pour répondre rapidementà l'évolution de la société, tiennent compte des attentes de la société civile lorsqu'elles définissent l'intérêt général et elles sont prêtesà faire l'examen critique du rôle de l'Etat.
  • La prospective : les autorités publiques sont en mesure d'anticiper les problèmes qui se poseront à partir des données disponibles et des tendances observées, ainsi que d'élaborer des politiques qui tiennent compte de l'évolution des coûts et des changements prévisibles (démographiques, économiques, environnementaux, par exemple).
  • La primauté du droit : les autorités publiques font appliquer les lois, la réglementation et les codes en toute égalité et en toute transparence.


 

Documents connexes