Partager

Trafic d'êtres humains

Le trafic organisé ne peut exister sans corruption.

Le trafic des personnes est l'une des formes de crime organisé les plus lucratives. Tout comme le commerce illégal en général, le trafic organisé repose sur une corruption systématique.

Avant le développement des principes directeurs de l'OCDE, il n'existait aucun autre instrument international se concentrant de manière globale sur le lien entre corruption et traite des personnes et s'attaquant de front aux deux.

Combattre ces deux fléaux de façon simultanée, tout en améliorant la coopération transfrontalière et l'application des lois, et en se concentrant davantage sur la lutte contre la corruption est essentiel.

Quelques chiffres

  • On estime à plus de 20.9 millions de personnes victimes de travail forcé dans le monde.
  • Le travail forcé génèrerait près de USD 150 milliards par an en profits illégaux dans l'économie privée dans le monde entier (OIT).
  • La traite des personnes est l'une des formes de crime organisé les plus lucratives.
  • 66% des victimes sont déplacés d'un pays à l'autre.

La corruption et la traite des personnes

  • Le trafic d'êtres humains ne peut avoir lieu que par la collusion d'agents publiqs corrompus avec les gangs criminels.
  • La corruption dans le cycle du trafic d'être humains: 
    • permet au crime d'être invisible
    • facilite l'impunité lorsque les cas sont détectés
    • facilite l'exécution du crime
    • peut assurer la re-victimisation des victimes du trafic 
  • S'attaquer à la traite d'êtres humains et à la corruption en même temps est plus efficace que de se concentrer sur chaque problème séparément.

Click to read the report

Ce rapport présented des Principes Directeurs pour combattre la corruption en lien avec la traite de personnes, ainsi que 2 études de cas en Thaïlande et aux Philippines. ‌

Principes directeurs

Les principes directeurs de l'OCDE pour lutter contre la corruption en lien avec la traite des personnes se regroupent sous les intitulés suivant: 

  1. Coopération et accords internationaux 

  2. S'attaquer et examiner de façon conjointe le trafic d'êtres humains et la corruption

  3. Cadres de transparence et d'intégrité pour les agents publics à risque

  4. Mesures de sensibilisation et de prévention pour les agents publics et le grand public

  5. Amélioration de la collecte des données et utilisation systématique de l'information

  6. Lever l'immunité dans les cas de corruption et de trafic 

Des meilleures données nécessaires

  • De meilleures données sont nécessaires pour mieux comprendre l'environnement dans lequel s'opère le trafic d'êtres humains. 

  • Collecter et partager cette information au niveau national renforcerait les politiques publiques luttant contre le trafic et protégeant les victimes, augmenterait le nombre de poursuites, et évaluerait l'impact des stratégies de prévention.

Développer un cadre

Télécharger le projet de document d'information sur le développement d'un cadre pour combattre la corruption liée au trafic d'êtres humains

"200 filles à vendre, des millions déjàs vendues"

Recevez notre newsletter

Nos travaux

Voir nos études pays et analyses des pratiques internationales:

Nos travaux en lien

Nous contacter

Contacter la division sur l'intégrité dans le secteur public:

GOVintegrity@oecd.org