Partager

Général

Les salons du Château de la Muette

 

© Château de la Muette: couloirLE GRAND FOYER


‌Dans le Grand Foyer du château, le style dominant est bien le XVIIIe siècle, avec des tournesols, moulures et lambris de style Louis XV.


À l’époque du baron, dans ce foyer se trouvaient les plus beaux meubles du XVIIIe siècle français.


Les trois importantes lanternes au plafond furent réalisées pour l'Organisation européenne de Coopération économique (OECE), vers 1950, par l’artiste français Gilbert Poillerat (1902-1988).

 

La Bibliothèque et le Salon des Chardin de Henri de Rothschild

Dans les Salles D et E se trouvaient autrefois la bibliothèque et la galerie des Chardin du baron Henri de Rothschild.


Le baron possédait une des plus importantes collections d’œuvres d’art (livres, manuscrits, tableaux) au monde. Toute sa collection était visible dans les vastes salons de la Muette. En 1947, suite au décès de leur père, les héritiers du baron enlèvent les boiseries de l’actuelle Salle D et les offrent avec la collection de livres rares à la Bibliothèque nationale de France. La Salle D est restée en l’état, les boiseries n’ayant pas été remplacées.


Une importante collection de tableaux peints par Chardin (1699-1799) se trouvait dans la Salle E. La cheminée en marbre et le trumeau sculpté en chêne massif sont des pièces rares datant du XVIIIe siècle.

Le Grand Salon

© OECD - Château de la Muette's Room C with old ceilingLe Grand Salon a été transformé en salle de réunion pour accueillir le Conseil des Représentants permanents auprès de l’OCDE, c’est-à-dire, le conseil d’administration.


De 1931 à 1932, le baron Henri de Rothschild a remodelé ce salon afin d’y intégrer les boiseries actuelles ainsi que trois tapisseries de Beauvais très rares, reçues en héritage. Les architectes d’intérieur de la maison Jansen se sont occupés du projet. En chêne massif, les panneaux sculptés ont été réalisés au début du XVIIIe siècle par Robert de Cotte, et furent destinés à la bibliothèque royale de Louis XV, devenue ultérieurement la Bibliothèque nationale de France. Ce salon est entouré de 18 grands panneaux ornés dont six impostes représentant des attributs (les sciences, les arts et les métiers).


Les trois tapisseries des Gobelins actuellement dans la Salle du Conseil font partie du Mobilier national de France (MnF). Ces Portières des Dieux, représentant les saisons et les éléments, sont tissées sur fond or d’après les dessins de Claude Audran III (dit le jeune) et datent du XVIIIe siècle. Dans cette pièce figurent : Saturne - l’Hiver, Diane - la Terre, et Jupiter - le Feu.

La Salle George C. Marshall

© OECD - Georges C. Marshall RoomCette grande salle, du nom du fondateur du Plan Marshall, servait autrefois de salle de bal et de salle à manger.


Cette pièce comprend des consoles, des colonnes et des montants en marbre jaune et marbre noir.


Les volets à galandage datent du XVIIIe siècle et conservent leur teinte d’origine au sang de bœuf.


Le lustre à pampilles de style Louis XV appartenait au père du baron.

La Salle Roger Ockrent

© OECD - Ockrent RoomCette salle porte le nom d’un ancien Ambassadeur de Belgique auprès de l’OCDE.


Ses boiseries relaquées en blanc et redorées datent du XVIIe et XVIIIe siècles et proviennent probablement de la maison des grands-parents de Henri de Rothschild.


Le lustre de style Louis XV à pampilles appartenait au père du baron.


La cheminée en marbre blanc date du XVIIIe siècle.

La Salle des Tapisseries

© A. Gentry - Château de la Muette's tapestry roomLa Salle des Tapisseries est aujourd’hui appelée la Salle G.


En chêne massif, les boiseries sont ornées de quelques éléments datant du XVIIIe siècle tels que les quatre grandes portes et la cheminée en marbre.


Le baron présentait dans cette salle une partie de sa collection de mobilier XVIIIe dont notamment un rare ensemble de salon d’époque Louis XIV.


Au-dessus de la cheminée et de la porte d’entrée, des têtes sculptées façon Roi Soleil (Louis XIV) rappellent le style du château.

La chambre de la baronne

En 1924, la baronne Henri (Mathilde) de Rothschild s’est offert un mobilier d’exception pour sa chambre à la Muette : un ensemble réalisé par l’illustre ébéniste Art-Déco Émile-Jacques Ruhlmann (1879-1933). Cet ensemble de mobilier comptait une commode Lassalle en placage d’ébène de Macassar et d’ivoire ainsi qu’une écritoire de Ruhlmann.

 

 

Also AvailableEgalement disponible(s)