Les négociations commerciales dans le cadre du Programme de Doha pour le développement : comprendre les enjeux

 

Pour référencer cette page : www.oecd.org/doha-fr

De nombreux pays ont profité ces dernières années des avantages économiques offerts par l'ouverture progressive des marchés, y compris les pays en voie de développement. Alors que les négociations commerciales multilatérales lancées en 2001, connues sous le nom de Programme de Doha pour le développement, sont momentanément au point mort, il est important de surveiller les avantages que représente une plus grande ouverture des marchés agricoles, des biens industriels et de consommation ainsi que des services. Quels pays sont les mieux placés pour tirer profit de l'ouverture des marchés agricoles et de la diminution des aides gouvernementales? Comment les pays en voie de développement peuvent-ils exploiter au mieux les nouvelles opportunités commerciales? Quelles seraient les conséquences d'une ouverture substantielle du marché des services? Les données statistiques et les analyses de l'OCDE offrent des réponses à certaines de ces questions.

 Développement I Agriculture I Services I Environnement


Editoriaux/Points de vue

Le saviez-vous?

  • L’agriculture pèse environ 2% du produit intérieur brut des 30 pays de l’OCDE. Les agriculteurs de ces pays reçoivent diverses aides équivalant à 1.1% du PIB.
  • Le soutien aux agriculteurs dans les pays de l’OCDE totalise 280 milliards de dollars des Etats Unis chaque année. A titre de comparaison, l’aide publique au développement accordée par les pays de l’OCDE aux pays en développement s’est établie à 80 milliards de dollars in 2004. L’aide au développement bilatérale des pays de l’OCDE aux agriculteurs des pays en développement a atteint 3 milliards de dollars en 2001.
  • Les pays de l’OCDE dominent le commerce agricole mondial, avec plus de 70% des exportations et 75% des importations ; les pays les moins avancés représentent à peine 1% des importations et des exportations mondiales de produits agricoles.
  • Dans les pays de l’OCDE, les prix alimentaires mesurés à la sortie de l’exploitation dépassent de 30% les prix sur le marché international.
  • Le soutien public aux agriculteurs des pays de l’OCDE entraîne, pour  une famille de quatre personnes, un coût moyen annuel de près de 1 000 dollars des Etats Unis sous forme de majorations des prix et des impôts.
  • Plus de 70 % de l’aide à l’agriculture dans les pays de l’OCDE prend la forme de mesures de soutien des prix et de paiements liés à la production qui faussent les échanges, et tous ces dispositifs se  révèlent inefficaces pour stimuler les revenus agricoles: sur 1 dollar de soutien des prix, l’agriculteur ne touche en fin de compte que 25 cents de revenu supplémentaire. Le reste est absorbé par l’augmentation des prix des terres, des dépenses en engrais et aliments du bétail et d’autres facteurs.
  • Dans la plupart des pays de l’OCDE, les ménages d’agriculteurs ont des revenus supérieurs à la moyenne.
  • La tranche de 25 % des exploitations agricoles les plus grandes et les plus riches absorbe 90 % du total des aides offertes aux Etats-Unis et 70 % du total dans l’Union européenne. Des dizaines de milliers de familles de petits exploitants ne bénéficient guère des politiques agricoles actuelles.
  • Presque tous les pays de l’OCDE appliquent à certaines importations agricoles des droits de douane qui excèdent la valeur du produit. 
  • Le Brésil aide moins ses agriculteurs qu’aucun  des pays de l’OCDE hormis la Nouvelle Zélande. La Chine accorde un soutien à peine plus élevé, supérieur seulement à celui de la Nouvelle Zélande et de l’Australie parmi les pays de l’OCDE. 
  • Environ 75 % des pauvres de la planète vivent dans les régions rurales, et beaucoup d’entre eux sont tributaires de l’agriculture.
  • Une réduction générale de 50 %  des droits de douane et des subventions agricoles déclencherait une réaction en chaîne, avec des réajustement des structures de production et de consommation dans les différentes économies qui se traduiraient, selon les analystes de l’OCDE, par un accroissement du revenu mondial annuel de 26 milliards de dollars des Etats Unis, soit un peu plus de quatre dollars par an pour chaque habitant de la planète.

Développement

Une plus grande ouverture des marchés va-t-elle réellement bénéficier aux pays en développement? Les études menées à l'OCDE semblent démontrer que la réponse est positive mais que ce gain ne se répartirait pas de manière uniforme entre tous les pays. Comment aider alors les pays en développement à tirer le meilleur parti d'une libéralisation accrue des échanges?

=> En savoir plus sur les travaux de l'OCDE concernant le renforcement des capacités commerciales pour le développement
=> En savoir plus sur les travaux de l'OCDE concernant le dialogue sur la politique commerciale avec les pays en développement
=> En savoir plus sur les travaux de l'OCDE concernant la facilitation des échanges

Agriculture

L'ouverture des marchés agricoles aux échanges internationaux demeure l'un des sujets les plus épineux des négociations commerciales multilatérales. Mais les bénéfices peuvent être significatifs, pour les pays dévelopés et en voie de développement.

=> En savoir plus sur les travaux de l'OCDE concernant les échanges et l'agriculture

=> En savoir plus sur les travaux de l'OCDE concernant les pêcheries

Services

Les services sont devenus le secteur d’activité le plus important dans de nombreuses économies du monde entier puisqu'ils génèrent la majeure partie de l’emploi et du revenu. Un secteur des services efficace est donc fondamental pour l’économie dans son ensemble mais la libéralisation des marchés de services est un défi particulièrement complexe à relever.

=> En savoir plus sur les travaux de l'OCDE concernant les échanges et les services

Environnement

Les obstacles à la libre circulation des biens et des services environnementaux peuvent nuire à l’environnement. La suppression de ces barrières est donc primordiale pour améliorer la protection de l’environnement mais la définition même des biens et services environnementaux divise les pays membres de l'OMC.

=> En savoir plus sur les travaux de l'OCDE concernant les échanges et l'environnement


Pour de plus amples informations, les journalistes sont invités à contacter Nicholas.Bray@oecd.org, chef de la Division des médias (tel. 33 6 07 47 85 82).

 

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe